Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

Hausse des péages d'autoroutes, du pass Navigo

Hausse des péages d'autoroutes, du pass Navigo

Les français voient aujourd'hui le résultat des politiques pour lesquelles ils ont voté : la paupérisation du pays et la hausse des transports et de la vie...

Cela fait des années que les français votent pour ds politiques qui sont peu soucieux de leurs intérêts. il faut dire par exemple que dans le cas des autoroutes très peu de partis s'insurgent sur la situation. Seul le Rassemblement National a déclaré vouloir nationaliser les autoroutes. A gauche Ségolène Royal a été l'une des seules à vouloir rendre les autoroutes gratuites le week-end pour compenser leurs coûts.

Or les autoroutes deviennent de plus en plus un bien de luxe. Oui les autoroutes françaises sont spacieuses bien entretenues avec de multiples stations services et parking qui coutent énormément d'argent à entretenir mais à quel prix? En Belgique, en Allemagne, les autoroutes sont pratiques avec peu d'aires de parking de fleurs sur le bas côté mais elles ont l'immense avantage d'être totalement gratuites ce qui permet aux acteurs économiques de se déplacer sans coût d'un bout à l'autre des pays soit un avantage énorme au niveau économique.

En France, on vient d'apprendre que les péages des autoroutes augmenteront de 4,75% en février 2023 alors qu'elles avaient déjà été augmentés de 2% en 2022. Rappelons que lors de l'instauration du premier projet de loi des autoroutes, les péages devaient rester temporaires et les concessions exceptionnelles.

De temporaires les péages sont devenus illimités dans le temps et d'exceptionnelles, les concessions sont devenues la règle. L'esprit de la loi initiale a donc été totalement fourvoyé. Les autoroutes françaises restent une exception en Europe par leur luxe et leur coûts bien supérieur à la moyenne. En Allemagne, en Belgique, aux Pays-Bas, en Russie les autoroutes sont gratuites et dans d'autres pays leur coût est très faible : forfait d'environ 33 € par an en Suisse et de 85€ en Autriche. De plus les sociétés d'autoroutes ont intérêt à faire beaucoup de travaux car ceux-ci sont effectués par des filiales de ces sociétés, la boucle est bouclée.

Avec cette hausse, de nombreux automobilistes vont se voir contraint d'utiliser les routes secondaires au risque d'être flashés et d'avoir une probabilité d'accident plus grande. En effet le taux de mortalité est bien moins important sur les autoroutes que sur les routes secondaires. Ainsi si le gouvernement voudrait vraiment œuvrer pour le bien commun il chercherait à rendre les autoroutes plus populaires et non
à les rendre plus chères pour les réserver aux plus aisés de nos concitoyens.

Avec une voiture Diesel sur l'axe Paris-Bordeaux, le coût des péages dépasse désormais le coût du gasoil soit 57,2 euros de péages selon Viamichelin.fr pour 50,25 euros de carburant (Gasoil à 1,80 euros).

L'idée est ainsi de limiter les voyages pour les plus aisés ce qui n'est jamais bon pour l'économie.

Pour les pass Navigo, la hausse est encore plus conséquente puisque le pass augmentera de 75,2 à 84,10 euros à partir du 1er janvier 2023 soit une hausse de 11,8% bien supérieure à l'inflation. Car les décisions du gouvernement vis à vis de la guerre en Ukraine, du non renouvellement des centrales nucléaires ont un impact fort sur Ile-de-France Mobilités. Valérie Pécresse a pointé les problèmes: augmentation du prix de l'énergie, des matières premières, baisse de la fréquentation, hausse des coûts d'exploitation liés aux prolongements. Là encore alors que ce pass est vital on empiète sur le pouvoir d'achat des français, on les paupérise. La SNCF a le même problème d'inflation du coût de l'énergie qui se répercute sur le consommateur.

Dans le domaine des transports comme dans le domaine de l'énergie les politiques ont trop favorisé l'explosion des coûts (notamment des énergies renouvelables peu rentables), des travaux en défaveur d'un juste prix pour les usagers. Or tout expert marketing sait qu'un produit doit être facturé à un juste prix sinon il ne se vend plus.

C'était tout le problème des économies administrées de l'ex URSS et c'est en train de devenir un problème français. Les autoroutes deviennent trop chères et les français risquent de moins se déplacer. Idem pour l'énergie avec un coût trop cher les sociétés arrêtent de produire ou produisent ailleurs. De nombreuses entreprises européennes étudient actuellement une délocalisation aux Etats-Unis. Quel gâchis.

SONDAGE
Les politiciens français sont-ils trop idéologiques, éloignés des réalités dans leur tour d'ivoire?
Newsletter
S'inscrire à la newsletter