Enfin un journal libre et détenu par ses salariés : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Booking.com

Enfin un journal libre et détenu par ses salariés : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

L’enregistrement biométrique permet d’accélérer l’embarquement des passagers. Certaines compagnies aériennes testent cette technologie comme British Airways, Lufthansa, Delta ou JetBlue…

Lutfhansa a débuté il y a quelques jours un service d’enregistrement biométrique à l’aéroport de Los Angeles.

Cette technologie a permis de réduire considérablement le temps d’embarquement : 350 passagers auraient embarqué dans un A380 en 20 minutes.

Lors de l’embarquement, un scan du visage est envoyé à l’US Custioms and Border Protection qui autorise ou non dans la foulée l’embarquement de manière automatisée.

Lufthansa devrait proposer ce système dans d’autres aéroports du pays. British Airways propose également ce service au départ de Los Angeles vers certains destinations internationales.

De leur côté JetBlue et Delta testent cette technologie à Atlanta et Boston.

Certaines compagnies aériennes espèrent par ailleurs à l’implémenter rapidement comme Qantas ou Korean Air.

On pense que d’ici 4 ans cette technologie pourrait devenir la norme dans l’aérien.

En France à Roissy, le personnel est contrôlé de manière biométrique depuis 2003. Par ailleurs le système PARAFE est disponible pour les passagers à Roissy, à Orly et à l'aéroport de Marseille.

Les personnes majeures, citoyens de l’Union européenne, ressortissants de l’Espace économique européen (EEE) ou de la Confédération suisse, titulaires d’un passeport à bande de lecture optique en cours de validité et préalablement inscrites sur une base de données nationale spécifique, peuvent accéder à ce programme. Les Français titulaires d'un passeport biométrique peuvent utiliser immédiatement PARAFE sans inscription préalable.

Le fonctionnement de PARAFE est simple. Le passager se présente à l’entrée des sas automatiques. Il introduit son passeport biométrique dans une borne, en suivant les indications. Après lecture des données, la porte du sas s’ouvre. Le passager pénètre dans le sas et pose son doigt sur un capteur. Le contrôle biométrique est effectué. Si l’authentification est positive, la porte de sortie du sas s’ouvre. La frontière a été passée en une vingtaine de secondes.

Au 30 juin 2016 inclus, le nombre de passages cumulés sur 1 an ayant utilisé PARAFE était de 7, 696 millions dont 6,338 millions à Roissy, 934881 à Orly et 423236 à Marseille.

Selon le rapport Biometrics for Better Travel: An ID Management Revolution, publié par SITA, 63% des aéroports et 42% des compagnies aériennes prévoient d'investir dans des solutions de gestion des identités biométriques dans les 3 prochaines années.

« Alors que le nombre de passagers va doubler d'ici 2036, les compagnies aériennes et les aéroports doivent être capable de vérifier l'identité aussi vite que possible de façon sécurisée » estime Sean Farrel, directeur de la stratégie et de l'innovation chez SITA. Il est à noter que les contrôles pourraient être effectués dans le futur via les smartphones alors que d'ici 2020 on estime que 70% des smartphones seront équipés de lecteurs d'empreintes digitales.

http://www.parafe.gouv.fr/

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Booking.com

SONDAGE

Pour presse plus libre préférez-vous?
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: