Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

L'hydrogène: le carburant du futur pour le court-courrier?

L'hydrogène: le carburant du futur pour le court-courrier?

Dans l'aérien plusieurs sociétés investissent dans cette technologie dont ZeroAvia...

Nous avions parlé cet été de la signature d'un accord entre American Airlines et Zeroavia pour développer des moteurs électriques fonctionnant à l'hydrogène.

Ce mois la start-up anglo-américaine Zeroavia vient de finaliser un vol d'essai avec un avion propulsé partiellement avec des cellules à hydrogène.

Le vol n'a duré que 10 minutes dans le Gloucestershire jeudi.

Il s'agit d'un jour historique alors que la start-up a assuré que c'était le plus grand avion qui ait volé avec des moteurs utilisant de l'hydrogène. Pour ce vol test Zeroavia a équipé un avion de marquer Dornier avec un prototype de moteur à hydrogène sur l'aile gauche. Les réservoirs pour stocker l'hydrogène et les batteries ont été installés dans la cabine.

Alors que le carburant durable ou SAFT est en développement, l'hydrogène pourrait être une alternative prometteuse.

Val Miftakhov le fondateur de Zeroavia a assuré que cette technologie serait utilisée pour des vols « commerciaux dans quelques années ».
La compagnie prévoit de pouvoir installer ses moteurs sur des avions existants ce qui facilitera leur déploiement.

La compagnie espère pouvoir développer un moteur pour les petits avions de 9-19 sièges d'ici 2025 et un moteur pour les avions de 40 à 80 sièges d'ici 2027.

Zeroavia aurait reçu 1500 pré-commandes pour ses moteurs dont 600 à 700 pour les moteurs de la taille de celui utilisé lors de ce vol d'essai. La société devrait annoncer son lancement commercial prochainement. Elle a été fondée dans le cadre du projet HyFlyer II du gouvernement anglais et a reçu des fonds de Bill Gates ou Jeff Bezos.

Le constructeur anglais Rolls Royce s'intéresse également à cette technologie. Il a testé en novembre dernier en partenariat avec Easyjet un moteur à hydrogène.

L'hydrogène est considéré comme un objectif à moyen et long terme pour décarboner le secteur de l'aviation, mais il reste des obstacles technologiques importants à surmonter, notamment le stockage de l'hydrogène à bord des avions.

A une pression atmosphérique normale et à température ambiante, il faut 3000 litres d'hydrogène gazeux pour obtenir la même énergie qu'un litre de kérosène.

Autant dire que cette solution sera utilisée dans un premier temps pour les petits avions court-courrier comme les prototypes proposés par Zeroavia.


SONDAGE
Pour réduire le déficit public de l'Etat faut-il :
Newsletter
S'inscrire à la newsletter