La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

liste-noir-compagnie-aerienne

L’Union Européenne vient de publier sa 19ème liste noire le 3 avril 2012. Elle a décidé de bannir la compagnie vénézuélienne Conviasa. Par ailleurs le Libye a interdit de vols toutes les compagnies libyennes jusqu’à novembre 2012.

«Afin de limiter les risques liés à la sécurité, il s'est avéré nécessaire d'imposer une interdiction d'exploitation à Conviasa, transporteur aérien certifié en République bolivarienne du Venezuela, en raison de nombreux problèmes de sécurité soulevés lors d'accidents et des résultats d'inspections au sol effectuées dans des aéroports de l'UE.

Les performances en matière de sécurité de deux autres transporteurs aériens certifiés au Venezuela, Estellar Latinoamerica et Aerotuy, ont également fait l'objet d'un examen approfondi mais il n'a pas été jugé nécessaire de prendre des mesures à ce stade. Ces deux transporteurs aériens continuent néanmoins de faire l'objet d'une surveillance renforcée» a déclaré l’Union Européenne.

Hormis Conviasa, toutes les compagnies aériennes de Libye sont interdites de vol jusqu’au mois de novembre 2012.

Mais cette décision a été prise par la Libye et non par l’Union Européenne, explications: «à la suite de ces discussions, les autorités libyennes de l'aviation civile ont adopté des restrictions applicables à tous les transporteurs aériens titulaires d'une licence en Libye et en vertu desquelles ces transporteurs font l'objet d'une interdiction de vol à destination de l'UE; ces restrictions s'appliquent avec effet immédiat et jusqu'au 22 novembre 2012 au moins. Sur cette base, la Commission, avec l'appui total du comité de la sécurité aérienne, a jugé qu'il n'était pas nécessaire d'inscrire les transporteurs aériens certifiés en Libye sur la liste des transporteurs aériens qui font l'objet d'une interdiction d'exploitation dans l'UE».

D’autres modifications ont été ajoutées à la liste: pour la République démocratique du Congo, Jet Congo Airways a été ajouté à la liste; pour la Guinée équatoriale, Punto Azul a été ajouté à la liste alors que GETRA, Guinea Airways, UTAGE, Euroguineana de Aviacion y Transportes, General Work Aviacion, Star Equatorial Airlines et EGAMS ont été retirés de la liste sur la base d'éléments attestant la cessation de leurs activités; pour l'Indonésie, TransNusa Aviation Mandiri, Enggang Air Service, Surya Air, Ersa Eastern Aviation et Matthew Air Nusantara, transporteurs aériens nouvellement certifiés en Indonésie, ont été ajoutés à la liste alors que Megantara en a été retiré sur la base d'éléments attestant la cessation de ses activités; pour la Mauritanie, Mauritania Airlines a été ajouté à la liste alors que Mauritania Airways en a été retiré sur la base d'éléments attestant la cessation de ses activités; pour les Philippines, Aero Equipment Aviation Inc, AirAsia Philippines, Certeza Infosys Corp., Mid-Sea Express, Southern Air Flight Services, NorthSky Air Inc. et Island Helicopter Services ont été ajoutés à la liste.

La Commission Européenne s’est par ailleurs félicitée des efforts déployés par les autorités responsables de la surveillance en matière de sécurité de l'Albanie, d'Aruba, de l'Indonésie, de la Libye, du Pakistan et de la Russie pour réformer leur système de l'aviation civile et, «particulièrement, pour renforcer la sécurité afin que les normes internationales de sécurité soient appliquées de manière effective et uniforme. La Commission, en coopération avec l'OACI, les États membres de l'UE et l'Agence européenne de la sécurité aérienne, est disposée à soutenir activement ces réformes.»

21 pays font l'objet d'une interdiction totale d'exploitation dans l'Union européenne. Ces 21 pays sont les suivants: Afghanistan, Angola, Bénin, République du Congo, République démocratique du Congo, Djibouti, Guinée équatoriale, Gabon (à l'exception de trois transporteurs qui sont soumis à des conditions et à des restrictions d'exploitation), Indonésie (à l'exception de six transporteurs), Kazakhstan (à l'exception d'un transporteur qui est soumis à des conditions et à des restrictions d'exploitation), Kirghizstan, Liberia, Mauritanie, Mozambique, Philippines, Sierra Leone, Sao Tomé-et-Principe, Soudan, Swaziland et Zambie.

Voir la 19ème liste noire Européenne

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

SONDAGE

La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut