Partagez cet article :

Le régulateur aérien chinois vient de lever les restrictions concernant les opérations d’une route par seulement une compagnie chinoise…

Cette politique avait été mise en place en 2009 afin de limiter la concurrence excessive entre des compagnies détenues par l’Etat, particulièrement au niveau des routes où la demande était peu importante.

Cependant avec l’ouverture d’un second aéroport international à Pékin en 2019 et une industrie en pleine transformation, l’Administration de l’Aviation Civile Chinoise a décidé de changer ses règles déclare le régulateur.

Cette nouvelle réglementation prendra effet à partir du 1er octobre 2018 et implantera particulièrement les routes vers l’Asurtalie, la Thaïlande et les Etats-Unis qui ont un accord partiel de ciel ouvert avec la Chine et où les routes seront libéralisées.

Les routes long-courriers avec les pays ne disposant pas d’un tel accord feront partie d’une seconde catégorie de règles où des restrictions s’appliqueront.

« Ce sera un changement bienvenu pour les développement à long-terme des compagnies aériennes chinoises dont l’expansion des routes internationale a été limitée par des droits de trafic très stricts » a déclaré Corrine Png, directeur de la société de conseil Crucial Perspective à Reuters.

Cette nouvelle réglementation permettra à China Eastern et China Southern de développer des routes long-courriers au départ du nouvel aéroport Daxing de Pékin.

Actuellement la compagnie nationale Air China qui restera à l’aéroport Beijing Capital avait dominait le marché long-courriers depuis la capitale chinoise.

Les compagnies chinoises ont fortement développé leurs réseaux long-courriers ces dernières années : les 3 grandes compagnies comme Air China, China Southern et China Eastern ont vu arriver de nouveaux concurrents comme Hainan Airlines.

L’Australie en particulier est devenue une destination populaire parmi les compagnies chinoises.

Hainan Airlines et Tianjin Airlines ont lancé de nouvelles routes vers Sydney en janvier tandis qu’en 2017, Hainan Airlines et China Southern ont ouvert des routes reliant la province du Guangdong et des destinations dans le Queensland.

Par ailleurs ces derniers mois de nouvelles routes ont été inaugurées par les compagnies chinoises depuis Chengdu (Air China) et Sanya (China Southern) vers Londres.

Au cours des 7 dernières années, les compagnies chinoises ont augmenté leur offre de sièges long-courriers de 233% selon Anna.aero.

Pékin reste le principal hub chinois avec environ 8,16 millions de sièges l’an passé devant Shanghai avec 5,4 millions et Guangzhou (4,15millions).

L’offre est bien plus limité pour les hubs suivants comme Chengdu (660000 sièges), Wuhan, Chongqing, Shenzhen et Xiamen.

8 routes nouvelles routes vont être mises en service  par les compagnies chinoises au cours du premier semestre e 2018, 4 autres sont prévues et 4 autres routes sont planifiées pour le second semestre.

Les nouvelles routes prévues sont les suivantes : de Shenzhen vers Bruxelles, Madrid, Francfort, de Pékin vers Barcelone, de Xi An vers Londres, de Wuhan vers Londres, de Pékin vers Copenhague et Helsinki, de Shanghai vers Stockholm…

Selon ForwardKeys, d’ici juin on comptera 30 vols par semaine supplémentaires entre la Chine et l’Europe. Avec une estimation de 200 sièges par vol cela représente 6000 sièges de plus par semaine pour les voyageurs entre l’Europe et la Chine.

  

NE MANQUEZ AUCUNE INFORMATION : JE M'ABONNE A LA NEWSLETTER!
DISCUTEZ DE CET ARTICLE, DONNEZ VOTRE AVIS, DONNEZ-NOUS UNE INFORMATION: CREEZ UN SUJET DANS LE FORUM
Aller en haut