Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Booking.com
Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

Le gouvernement chinois a rappelé à l'ordre les gouvernements locaux qui interdisent les non vaccinés d'entrer dans les lieux publics...Le Parlement français ferait bien de s'en inspirer.

Le 12 juillet dernier, lors de ce que certains politiques ont appelé « un coup d'Etat Sanitaire », Emmanuel Macron a annoncé la mise en place du pass sanitaire pour l'accès à la plupart des lieux publics contrairement à ce qu'il avait annoncé par le passé.

La France s'est retrouvée isolée parmi les grandes démocraties en étant la seule à imposer un pass sanitaire pour l'accès à la plupart des lieux publics. Le Danemark qui était l'un des rares pays à l'avoir adopté l'a vite laissé tombé devant les réactions de sa population. Il a été abandonné en juin dernier après avoir été mis en place le 21 avril ce qui prouve que son acceptation a été très limitée...

A Moscou le pass a également été abandonné très rapidement. Il n'aura été mis en place que 3 semaines relate le Figaro.

Au contraire de la France, le Royaume-Uni, les Etats-Unis, l'Allemagne ont refusé la mise en place d'un tel pass de même que la vaccination obligatoire.

Même la Chine vient de rappeler à l'ordre les gouvernements locaux montrant un plus grand soucis des droits de l'homme que le gouvernement français.

Selon le Global Times, les autorités sanitaires d'Etat, via la National Health Commission ont rappelé aux autorités locales que les personnes vaccinées devaient « être informées, être volontaires et y consentir ». Les experts en santé publique ont affirmé que les restrictions « doivent être imposées avec prudence afin de ne pas réduire la confiance du public ». La Commission a indiqué qu'elle avait constaté des restrictions dans certains domaines de la part de certains gouvernements locaux et qu'elle avait réagi afin « de les guider et de les superviser ».

Récemment certains gouvernements locaux avaient décidé qu'il fallait être vacciner pour pouvoir accéder aux hôpitaux, restaurants, supermarchés...

La France se retrouve ainsi au même niveau que la Chine voire pire alors que le gouvernement d'Etat chinois a désapprouvé  les mesures prises par certains gouvernements locaux similaires à celles que propose gouvernement français.

La loi chinoise sur la prévention et le traitement des maladies infectieuses stipule que les personnes sans contre-indication doivent être vaccinées autant que possible, mais sans caractère obligatoire. Or les règles de certains gouvernements locaux refusant l'accès aux personnes non vaccinées s'apparentent de fait à forcer la vaccination des citoyens chinois comme en France.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

SONDAGE

Est-ce que la France doit discriminer les guéris du Covid par rapport aux vaccinés pour les pays oranges, rouges hors UE? En UE ils voyagent comme les vaccinés

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Booking.com
Aller en haut

Recevez notre Newsletter !