Partagez cet article :

Il y a beaucoup de métiers essentiels dans le monde de l'aviation, mais le plus important est peut-être celui de pilote. C’est un métier à haute responsabilité et la formation des pilotes est donc primordiale. Nous avons interviewé Artur Mukhitdinov, capitaine chez Aeroflot ( article publi-promotionnel ).

En quoi consiste la formation pour devenir pilote chez Aeroflot?

Avant d'entrer chez Aeroflot, j'ai passé cinq ans à l'Institut d'aviation civile d'Oulianovsk, l'une des meilleures écoles aéronautiques de Russie. J'y suis allé quand j'avais 18 ans et y ai passé cinq ans au total. Au cours de cette période, j'ai piloté plusieurs appareils, dont le Yakovlev Yak-18T, un petit avion monoplace turbo prop, sur lequel j'ai pratiqué environ 200 heures et le Diamond DA42, un avion bi-moteur turbo. 

Ce sont de bons souvenirs quand j'étais jeune homme et que nous commencions à parler en anglais pour toutes les communications avec le contrôle aérien.

Nous avons aussi effectué des vols avec notre instructeur dans un aéroport international.

Après avoir obtenu mon diplôme, j'ai postulé pour un emploi chez Aeroflot en 2012, j'ai alors suivi une année d'école au sol et puis une formation au pilotage avec un instructeur.
Je suis devenu pleinement qualifié en 2013 en tant que premier officier, puis, après 3 500 heures de vol, j'ai eu la possibilité de devenir capitaine, ce qui implique de passer beaucoup plus d'examens au simulateur de pilotage au sol et de comparaître devant une commission de qualification.

J'ai passé tout ces examens en cinq mois, mais il est plus courant que cela prenne plus de temps, peut-être un an. Mon temps de vol total est maintenant d’environ 5 500 heures, donc je suis un pilote expérimenté.

pilote aeroflot grande

Combien de pilotes sortent diplômés de l'école Aeroflot?

Je ne suis pas sûr, mais je sais que cela augmente chaque année, du fait des formations de l'école mais aussi des besoins d’Aeroflot au fur et à mesure de notre expansion. Quand j'ai eu mon diplôme, à l'école, environ 100 pilotes avaient leur diplôme chaque année, car certaines personnes abandonnent leurs études au cours des cinq ans. Mais des collègues plus jeunes m'ont maintenant dit que plus de 200 pilotes sortaient de l'école désormais chaque année.

avion aeroflot

Tous les pilotes d’Aeroflot sont-ils capables de parler anglais?

Oui bien sûr. Le niveau d’anglais des jeunes en Russie est bon, mais lors de mes études universitaires à Oulianovsk, j’ai suivi des cours supplémentaires d’anglais technique, car l’anglais de l’aviation est différent : il comprend des abréviations techniques. Nous avons tous besoin de nous comprendre dans le ciel. Tout le monde vole avec des accents différents, nous sommes donc évalués selon les normes de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI). À la suite de ces leçons, j'ai obtenu un niveau 4 d'anglais, qui correspond à ce dont vous avez besoin pour voler à l'étranger, et j'étudie pour passer le niveau 5. Vous devez faire confirmer votre niveau tous les trois ans pour continuer à piloter sur des routes internationales.

Comment les gens perçoivent-ils les pilotes?

Ça dépend. Le citoyen lambda ne comprend pas toutes les spécificités de notre travail, il pose donc généralement les mêmes questions aux pilotes du monde entier: « est-il vrai que le pilote automatique pilote l’avion, pas vous? » ou « comment devient-on pilote? » ou « avez-vous déjà eu peur? » ou peut-être des questions sur la façon dont fonctionne l'avion, comment il décolle et vole alors qu'il est composé de métal et qu'il est lourd. Dans le monde professionnel, il y a un respect que l'on ressent vis à vis des pilotes, mais également du fait que l'on travaille pour Aeroflot, qui, à mon avis, est l’une des meilleures compagnies aériennes au monde, voire la meilleure.

Pourquoi est-ce la meilleure?

Pour de nombreuses raisons. Du fait de la formation, comme je viens de vous l'indiquer expliquer mais nous avons également l’une des flottes les plus jeunes du monde, non seulement en Europe, mais dans le monde entier, avec une moyenne d’âge inférieure à quatre ans. Grâce à notre formation, lorsque je parle avec des collègues d’autres compagnies aériennes, j’ai le sentiment que nous avons un niveau de formation, d’expérience et de compétences professionnelles différent.

Quels sont les aéroports les plus difficiles pour voler?

Cela dépend de la météo. L’aéroport de Tivat au Monténégro est correct par beau temps, mais par mauvais temps, il est intéressant car il est entouré de hautes montagnes et il y a parfois un fort vent arrière.

Tous les aéroports sont divisés en catégories :  A correspondant à normal et C à la catégorie la plus difficile. Donc, pour pouvoir se rendre à un aéroport, vous devez suivre une formation théorique avec un instructeur ou un simulateur pour pouvoir accéder aux aéroports de différentes catégories. Vous ne pouvez pas simplement dire: « j'ai volé 5 000 heures pour pouvoir y atterrir. »
On appelle cela la double redondance. En une année, je peux voler vers 50 aéroports, en pilotant des avions Airbus de la famille A320/A321 mais près de 100 aéroports sont desservis par des avions Aeroflot de la famille A320. Ceux-ci sont opérés sur des trajets allant de moins d’une heure à près de cinq heures. Parfois nous volons à l'aller et au retour ( un aller/retour ) et parfois nous restons à destination. Je vole régulièrement à Londres, Istanbul et Saint-Pétersbourg, de l'est vers l'ouest.

www.aeroflot.com

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

 

Aller en haut