Etes-vous pour ou contre la suppression du port du masque dans les transports?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

L'espace sera-t-elle la nouvelle frontière du tourisme? Certains réflechissent à la place de la France dans ce domaine...

spaceplane-touristes 

Qui aurait pensé il y a 100 ans que des millions de personnes voyageraient en jet pour se rendre de Paris à Tokyo : peut-on imaginer que d'ici un siècle les voyages dans l'espace soient aussi courants que ceux en jet aujourd'hui?

Comme à l'époque des pionniers de l'aviation, la brève histoire du tourisme spatial n'est pas sans risque comme le montre l'accident récent de la navette Virgin Galactic.

space-plane-avionMais l'on peut penser que rien n'arrêtera au final la curiosité insatiable de l'humanité.

L'espace est la nouvelle frontière et est déjà bien présente dans nos vies via les systèmes de localisation GPS, les images satellite météo que l'on regarde tous les jours au journal de 20H.

En plus, la demande est là !

Virgin Galactic a vendu environ 700 billets pour des voyages dans l'espace et la société va devoir honorer ses contrats via sa navette ou celle de partenaires.

Si sa navette n'est pas opérationnelle à temps, d'autres options existent comme celle de l'américain Xcor ou d'Airbus Defence and Space.

Le Spaceplane d'Airbus, pour le moment au stade de projet, serait équipé comme les aéronefs classiques de moteurs à réaction mais aussi d'un moteur-fusée à méthane et oxygène comme ceux utilisés par Ariane 5 (moteurs Vulcain).

space-plane-sieges2Après un décollage classique, l'avion se cabrerait rapidement à environ 12 km d'altitude avec une montée verticale à 3000 km/h pendant 90 secondes grâce aux moteurs-fusée.

Les sièges équipés d'un système pendulaire permettraient une accélération perpendiculaire au dos des passagers (il est à noter que ces avions ne comprendraient pas d'équipage).

Puis à 60 km d'altitude les moteurs seraient coupés et l'ascension continuerait jusqu'à 100 km.

Les voyageurs pourraient alors profiter de la vue sublime sur notre planète via de grands hublots. Airbus promet «une grande habitabilité ».

bloon-balonMais le tourisme dans l'espace ne se limite pas à ces expériences très couteuses et fortes en émotions.

Le ballon à hélium Bloon proposé par la société espagnole zero2infinity permettrait par exemple de monter à 30 km d'altitude : 4 passagers pourraient grimper dans cette nacelle pour observer la terre et l'espace pendant une à deux heures. Le billet atteindrait 100000 euros. Le système comprendrait un très grand ballon à hélium auquel serait suspendu une nacelle préssurisée.

Enfin, Novespace propose déjà aujourd'hui des vols en apesanteur via l'Airbus A310 zéro G à l'aéroport de Mérignac à Bordeaux. Du fait de la mise ne place récente d'un A310 au lieu d'un A300, Novespace peut effectuer plus de vols avec moins de limitations. Jusqu'à présent Novespace ne proposait que 3 vols par an (en mars, juin et octobre cette année), complets en 5 minutes après l’ouverture des réservations. Pour avoir les sensations de l’apesanteur pendant plusieurs cycles de 22 seconde sur un vol de 1H30 à 2H, il en coute aujourd’hui 5980 euros.

L'Institut démarche actuellement la mairie de Bordeaux pour un éventuel projet de parc d'attraction spatial : l'investissement avoisinerait 200 millions d'euros pour une ouverture en 2020-2022 selon Jean-François Cleroy le président de Novespace.

http://www.spaceinstitut.com/

http://www.inbloon.com/

http://www.space-airbusds.com

http://www.novespace.fr

http://www.gozerog.com

 

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre la suppression du port du masque dans les transports?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut