Partagez cet article :

La compagnie latino-américaine LATAM opère désormais tous ses vols en A350 entre Paris et São Paulo au Brésil. Il s’agit d’un sauf qualitatif important. Le directeur Europe du Sud en dit plus à Business Traveller sur les nombreuses nouveautés de LATAM en 2018…

LATAM opère désormais tous ses vols en A350 entre Paris et São Paulo depuis la fin du mois de mars 2018.

Auparavant l’A350 était positionné seulement un jour sur deux en alternance avec un B777.

thibaud morand« Cela nous permet d’harmoniser et d’améliorer notre offre à nord. Ainsi la Business était configurée en mode 2-3-2 dans les B77 alors qu’elle est configurée en mode 2-2-2 dans les A350. Et puis désormais les sièges se transforment en un lit qui s’incline totalement à l’horizontale. En classe économique également l’offre a été améliorée avec notamment de plus grands écrans vidéos et une nouvelle offre de restauration » explique Thibaud Morand, directeur Europe du Sud de LATAM.

 

LATAM: un plat unique plus copieux en classe économique

Comme nous l’avions indiqué il y a quelques mois LATAM propose désormais un plat plus copieux sans entrée à part avec dessert et boisson. « Avant les passagers avaient droit à une petite entrée, un petit plat et un petit dessert. Avec cette nouvelle offre de plat unique l’objectif n’est pas de faire des économies mais nous différencier et d’offrir un meilleur plat principal. Le taux de satisfaction des clients est bon vis à vis de cette nouvelle offre même s’il varie en fonction des pays » explique-t-il.

latam plat unique

Pour LATAM, ces dernières années ont été l’occasion de monter en puissance suite à la fusion (LATAM est née de la fusion de la chilienne LAN et la brésilienne TAM) tant en terme d’harmonisation des services que de développement.

LATAM : un programme de fidélité unifié

« Les programmes de fidélité de LAN et TAM étaient encore séparés jusqu’à l’an dernier. Désormais il y a un seul programme avec globalement les mêmes avantages. Nos clients ont désormais une carte de fidélité LATAM. Et puis nous avons ouvert une trentaine de nouvelles lignes en 2017 dont Barcelone-Lima. Nous allons ouvrir 30 à 40 routes cette année dont les routes long-courriers São Paulo-Rome (depuis mars), Lisbonne-São Paulo en septembre et Tel Aviv-São Paulo en décembre. En 2019 nous allons également lancé un vol Munich-São Paulo » se félicite-t-il.

L'arrivée de nouvelles compagnies low-costs dynamise le marché

Pour LATAM ces derniers mois ont aussi été synonymes de l’arrivée d’un nouveau type de concurrence : les compagnies low-cost long-courriers. Ainsi la low-cost Level du groupe anglais IAG a lancé des vos vers Buenos Aires au départ de Barcelone et la Norwegian a ouvert plusieurs routes vers l’Amérique latine; Elle prévoit même de développer une compagnie domestique argentine. « Je ne vais pas dire qu’on s’en réjouit mais l’arrivée des low-cost nous a incité à revoir l’ensemble de notre modèle, à nous adapter à revoir notre structure de coûts. Notre objectif a été de baisser de 20 à 40% les tarifs domestiques. Sur le long-courrier, les tarifs ont également commencé à baisser » assure-t-il.

LATAM : un réseau de correspondances très étendu en Amérique Latine

Un autre concurrent va d’ailleurs se positionner sur le marché français en 2018 : Aigle Azur. Cette compagnie va ouvrir une ligne Paris-São Paulo.

« Ils volent vers l’aéroport de Viracopos qui n’est pas en centre-ville et même si cette concurrence est plus frontale, nous avons de nombreux atouts. Nous volons vers l’ensemble des hubs e l’Amérique Latine en Argentine, au Chili, au Pérou, en Uruguay, au Paraguay…Par ailleurs nous volons de nuit et pas de jour ce qui permet aux voyageurs d’arriver tôt el ami et de prendre des vols en correspondance. Ainsi le trafic en correspondance au départ de la France via São Paulo dépasse les 50% » confie-t-il à Business Traveller France.

« Nos vols depuis Paris permettent de se rendre vers 40 destinations au Brésil. Les correspondances sont par ailleurs bien optimisées vers Buenos Aires, Montévidéo Santiago ou Lima avec des temps d'attente de moins de 2H 7 précise Thibaud Morand.

Avec les nombreux vols long-courriers lancés et à venir ces prochains mois LATAM se positionne de plus en plus comme une compagnie incontournable vers l’Amérique Latine avec un total de 120 destinations desservies.

Pas d'accord ciel ouvert en vue entre l'Union Européenne et le Brésil pour le moment

Malgré cela le trafic Europe-Amérique Latine reste encore loin derrière le trafic Europe-Asie : est-ce du aux tarifs comparativement élevés par rapprot aux aux vols vers l’Asie et/ou aux droits de trafic plus difficiles à obtenir que dans certaines régions?

« Concernant les droits de trafic plus généralement en Amérique Latine, cela peut-être plus ou moins compliqué d’obtenir des nouveaux droits de trafic en fonction des pays. Le moindre trafic entre l'Europe et l'Amérique Latine s’explique aussi parce qu'il y aencore peu de gens qui voyagent en Amérique Latine par rapport à l’Asie. Cela est du en partie au coût des packages qui est globalement plus élevé qu'en Asie car l’hôtellerie y est plus chère ainsi que les transports terrestres. Pour un séjour de 7 jours la différence de tarif peut-être importante. Par ailleurs, il n’y a pas d’accord ciel ouvert entre des pays d’Amérique Latine et l’Europe contrairement à d'autres régions. On avait parlé d’un accord entre l'Union Européenne et le Brésil mais les discussions n'ont pas abouties pour le moment » indique-t-il. Il reste que la proximité culturelle est très forte entre l'Europe et l'Amérique Latine et que l'envie de voyager vers ce continent est là de la part des européens.

Forte reprise du marché en 2017-2018

Il estime cependant que l’Amérique Latine a un fort potentiel à long-terme, même si dernièrement il a fallu passer par des moments difficiles.

« Entre 2013 et 2016 le trafic a baissé en classe économique du fait du ralentissement de l’économie brésilienne : quand le Brésil tousse c’est toute l’Amérique Latine qui en pâtit. Mais en 2017 on a récupéré on est revenu en croissance avec des premiers résultats positifs. Et l’année 2018 se présente encore mieux » assure-t-il.

Avec toutes ces nouveautés tant au niveau de LATAM que de ses concurrents, l’Amérique Latine va être à la mode dans les prochains mois : les services se sont améliorés avec la mise en place d’avions de nouvelle génération comme l’A350 (le B787 vers le Mexique) et les tarifs sont plus abordables que jamais grâce à de nouveaux acteurs et au développement des lignes des compagnies existantes comme LATAM.

Il n’y pas de meilleur moment qu’aujourd’hui pour se rendre en Amérique Latine!

www.latam.com

  
NE MANQUEZ AUCUNE INFORMATION : JE M'ABONNE A LA NEWSLETTER!
DISCUTEZ DE CET ARTICLE, DONNEZ VOTRE AVIS, DONNEZ-NOUS UNE INFORMATION: CREEZ UN SUJET DANS LE FORUM
Aller en haut
Web Analytics