Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

Les compagnies chinoises ne paieront pas la taxe carbone européenne

shanghai-pudong

Le gouvernement chinois a logiquement demandé à ses compagnies aériennes de ne pas participer à l’Emission Trading System de l’Union Européenne qui vise à taxer les émissions CO2 des compagnies aériennes. De son côté, le congrès américain a demandé au gouvernement de tout faire pour la combattre.

Selon l’agence de presse chinoise Xinhua, l’autorité de l’aviation civile chinoise(CAAC) a interdit aux compagnies aériennes chinoises de payer la taxe carbone européenne ou d’autre frais sans accord préalable du gouvernement.

«La Chine veut adopter des mesures nécessaires pour protéger les intérêts des ressortissants chinois ou des entreprises chinoises, dans l’attente du développement de ce projet». La nature de ces mesures n’a cependant pas été annoncée.

Cette décision fait suite à l’opposition de la China Air Transport Association (CATA) concernant la mise en place de la taxe européenne en décembre dernier: selon la CATA, cette taxe couterait 800 millions de RMB (126 millions de dollars).

De son côté, le congrès américain a également décidé de demander au gouvernement de tout mettre en oeuvre pour la combattre.

La taxe carbone a été étendue au secteur de l’aviation depuis le 1er janvier 2012 afin de baisser les émissions de gaz à effet de serre et le réchauffement climatique.
 
L’Emission Trading System impose aux compagnies aériennes qui volent au départ ou à destination de l’Europe d’acheter des droits d’émissions pour chaque tonne rejetée de Dioxyne de carbone ou de compenser les émissions via des projets.

Les compagnies aériennes qui ne respectent pas cette réglementation seront taxées 100 euros (130 dollars) pour chaque tonne de CO2.

La plupart des grandes compagnies aériennes se sont opposées à cette taxe: il est vrai qu'au regard des progrès en consommation de carburant des avions (utilisation des matériaux copmposites) et des réacteurs, on a du mal à comprendre cette logique de la taxation à tout prix.

L'Europe ne ferait-elle pas mieux d'inciter les fabricants d'avion ou de réacteurs à développer encore plus rapidement leurs programmes de R&D et d'investir dans la recherché Taxer sans fin n'est sans doute pas une solution tenable à long-terme.

Plutôt que de taxer ou d'établir des normes l'Europe devrait sans doute se soucier de son poids dans des secteurs économiques cruciaux comme les technologies de l'information, le web, où le continent est devenu un nain économique alors que ce secteur révolutionne l'économie mondiale.

La Chine elle a bien compris l'intérêt d'être présent dans ce secteur tout comme les Etats-Unis: y a-t-il un pilote dans l'avion européen qui sache faire autre chose que d'établir sans cesse de nouvelles normes et taxes? avoir un peu d'ambition pour l'industrie européenne et oublier la bureaucratie est-ce trop demander?

Newsletter

S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre la limite de validité du permis de conduire proposée par l'UE à partir de 15 ans?