La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

shanghai-pudong

Le gouvernement chinois a logiquement demandé à ses compagnies aériennes de ne pas participer à l’Emission Trading System de l’Union Européenne qui vise à taxer les émissions CO2 des compagnies aériennes. De son côté, le congrès américain a demandé au gouvernement de tout faire pour la combattre.

Selon l’agence de presse chinoise Xinhua, l’autorité de l’aviation civile chinoise(CAAC) a interdit aux compagnies aériennes chinoises de payer la taxe carbone européenne ou d’autre frais sans accord préalable du gouvernement.

«La Chine veut adopter des mesures nécessaires pour protéger les intérêts des ressortissants chinois ou des entreprises chinoises, dans l’attente du développement de ce projet». La nature de ces mesures n’a cependant pas été annoncée.

Cette décision fait suite à l’opposition de la China Air Transport Association (CATA) concernant la mise en place de la taxe européenne en décembre dernier: selon la CATA, cette taxe couterait 800 millions de RMB (126 millions de dollars).

De son côté, le congrès américain a également décidé de demander au gouvernement de tout mettre en oeuvre pour la combattre.

La taxe carbone a été étendue au secteur de l’aviation depuis le 1er janvier 2012 afin de baisser les émissions de gaz à effet de serre et le réchauffement climatique.
 
L’Emission Trading System impose aux compagnies aériennes qui volent au départ ou à destination de l’Europe d’acheter des droits d’émissions pour chaque tonne rejetée de Dioxyne de carbone ou de compenser les émissions via des projets.

Les compagnies aériennes qui ne respectent pas cette réglementation seront taxées 100 euros (130 dollars) pour chaque tonne de CO2.

La plupart des grandes compagnies aériennes se sont opposées à cette taxe: il est vrai qu'au regard des progrès en consommation de carburant des avions (utilisation des matériaux copmposites) et des réacteurs, on a du mal à comprendre cette logique de la taxation à tout prix.

L'Europe ne ferait-elle pas mieux d'inciter les fabricants d'avion ou de réacteurs à développer encore plus rapidement leurs programmes de R&D et d'investir dans la recherché Taxer sans fin n'est sans doute pas une solution tenable à long-terme.

Plutôt que de taxer ou d'établir des normes l'Europe devrait sans doute se soucier de son poids dans des secteurs économiques cruciaux comme les technologies de l'information, le web, où le continent est devenu un nain économique alors que ce secteur révolutionne l'économie mondiale.

La Chine elle a bien compris l'intérêt d'être présent dans ce secteur tout comme les Etats-Unis: y a-t-il un pilote dans l'avion européen qui sache faire autre chose que d'établir sans cesse de nouvelles normes et taxes? avoir un peu d'ambition pour l'industrie européenne et oublier la bureaucratie est-ce trop demander?

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

SONDAGE

La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut