Partagez cet article :

house trip barcelone

La ville de Berlin vient de décider de relever l'amende pour les locations illégales alors que Paris l'envisage. A Berlin les particuliers ne pourront plus louer l'ensemble de leurs logements...

Airbnb reste un superbe système pour découvrir de nouveaux mais devra à l'avenir concurrencer de manière plus égale les hôteliers. Les grandes métropoles durcissent actuellement leur législation pour offrir un cadre juridique plus strict. L'objectif étant que les particuliers concurrencent plus équitablement les hôtels et que l'offre de logement souffre moins des locations temporaires.

Ainsi Berlin a interdit depuis le 1er mai la location de l'ensemble d'un appartement: les propriétaires pourront néanmoins toujours louer une pièce de leur logement. La partie louée devra représenter moins de 50% du logement.

Au cas où les propriétaires ne respectent pas ces règles l'amende pourra atteindre jusqu'à 100000 euros! «Les logements sont là pour être habités» a déclaré Andreas Geisel, la Ministre de l'urbanisme et de l'environnement allemande.

A Paris la législation pourrait également se durcir.

La nouvelle loi sur l'économie numérique vise à imposer aux particuliers l'obtention d'une autorisation de louer auprès des mairies. En cas de manque, l'amende pourrait bientôt atteindre 100000 euros contre 25000 euros aujourd'hui.

Rappelons que pour une résidence principale il est possible de louer uniquement moins de 4 mois par an son logement sans autorisation mais qu'il fut payer en ligne la taxe d'habitation. Pour les résidences secondaires louées plus de 4 mois par an une déclaration et une autorisation sont à demander en Mairie et une compensation doit être  mise en place (A Paris, chaque M2 dot être compensé par la conversion en logement de surface commerciale).

L'objectif est de dissuader les professionnels d'Airbnb qui louent plusieurs appartements et concurrencent frontalement les hôtels.

Il est à noter que certains envisagent même de réduire la location libre d'un maximums e 4 mois de sa résidence principale. Barcelone a ainsi infligé récemment des amendes à Airbnb et Homelidays pour publicité sur des logements loués au noir. Les logements doivent en effet être déclarés au registre du tourisme Barcelone.

A New-York, la municipalité a décidé d'interdire depuis 2010 la location pour moins de 30 jours.

La croissance d'Airbnb va sans doute se poursuivre dans les prochaines années, mais de façon anarchique et plus contrôlée, ce qui est une bonne nouvelle pour les professionnels du tourisme. Au final, les sociétés comme Airbnb ont tout intérêt à coopérer pour respecter leur concept d'origine afin de ne pas être pris à partie par les professionnels su tourisme. 

  

DISCUTEZ DE CET ARTICLE, AJOUTEZ UNE INFORMATION: CLIQUEZ SUR CE LIEN

NEWSLETTER

Cet article vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveller France : actualités, reportages, tests, ...


Aller en haut