Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Booking.com
Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

 Beaucoup critiquaient les affirmations de certains sur les dangers des tests PCR. L'académie de médecine vient (enfin) d'avertir sur leurs dangereux effets s'ils ne sont pas effectués dans les règles de l'art...

Depuis maintenant plus d'un an des voix alertaient sur le danger possible et réel des tests PCR introduit profondément dans la narine et de ce fait pouvant être dangereux. Des incidents graves avaient eu lieu aux Etats-Unis avec des saignements et avait été relayées sur Twitter.

Devant cette inquiétude bien normale du public, les médias français dont Le Monde avaient indiqué alors que les tests PCR ne présentaient pas de danger : voir Coronavirus, non les tests PCR ne mettent pas le cerveau en danger..

Or après avoir été discrète sur les problèmes constatés chez les patients suite à des tests PCR, l'Académie de Médecine vient de reconnaitre dans un communiqué que de « graves complications commencent à être décrites dans la littérature médicale depuis quelques semaines, notamment des brèches de l'étage antérieur de la base du crâne associées à un risque de méningite ».

Le « quelques semaines  » de ce message est étonnant alors que les informations sont diffusées sur Twitter depuis le début de l'épidémie.

Alors que le Covid-19 rappelons est très peu mortel pour les moins de 65 ans (la moyenne d'âge des décès étant de 81ans), il serait donc possible que les gens prennent plus de risques en se faisant tester qu'en attrapant le Covid?

Pour relativiser, rappelons que plus de 70 millions de tests ont été pratiqués entre le 1er mars 2020 et le 4 avril 2021 et qu'au final il y a eu peu de cas graves répertoriés. Mais les tests PCR ne sont pas anodins d'autant que comme tous les tests pour le Coronavirus ils sont avant tout utiles si une personne est symptômatique.

C'est pourquoi les tests salivaires pourraient être une solution simple pour relancer les voyages comme nous l'avions proposé en février dernier. Ce type de test vient d'ailleurs d'être recommandé pour les enfants.

En attendant l'Académie de Médecine recommande face à la multiplication et la répétition des prélèvements (à écouvillon : PCR...), parfois dans des conditions inadaptées » de réserver ces tests (PCR) aux « professionnels de santé formés ». Des tests qui doivent dans tous les cas être faits avec précaution, il est bon de le rappeler. Les brèches de l'étage antérieur de la base du crâne peuvent être graves...

En savoir plus:

Précautions à prendre selon l'Académie de Médecine :

  • s’enquérir, avant tout prélèvement, d’éventuels antécédents accidentels ou chirurgicaux de la sphère ORL pouvant modifier l’anatomie des cavités nasales et sinusales, notamment les interventions concernant la cloison, le cornet nasal inférieur et les sinus de la face [4] ;
  • ne pas placer la tête du patient en hyperextension lors du prélèvement, mais la maintenir en position naturelle, le menton parallèle au sol ;
  • introduire l’écouvillon en suivant horizontalement le plancher de la cavité nasale et ne le dévier en aucun cas vers le haut, en direction de la base du crâne.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

SONDAGE

Que pensez-vous des mesures annoncées par Macron le 12/07 et de l'extension du pass sanitaire

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Booking.com
 
Aller en haut

Recevez notre Newsletter !