Partagez cet article :

Les compagnies du groupe Lufthansa – Austrian Airlines, Brussels Airlines, Lufthansa et SWISS – ont franchi une étape importante dans leurs efforts visant à moderniser la réservation de billets.

A partir du 1er septembre, les coûts de réservation réalisés via les GDS seront plus équitables et transparents pour leurs utilisateurs. A cette fin, des frais supplémentaires (« distribution cost charge ») de 16€ seront prélevés sur chaque billet émis par ce biais.

« Le marché est clairement ouvert à l’innovation et aux évolutions de cette nature », confirme Jens Bischof, membre du Bureau Exécutif et Directeur Commercial de Lufthansa German Airlines. « La réorganisation de notre dispositif de distribution des billets a engendré de nombreux échanges d’idées et d’expériences au sein de notre secteur ».
 
« Ce processus est également controversé », concède Jens Bischof. « Cependant, nous sommes plus convaincus que jamais que le fait de proposer des canaux supplémentaires de réservation à la fois plus élaborés et moins coûteux et qui, dans le même temps, nous permettent de mieux valoriser nos produits, est dans l’intérêt de nos clients. C’est pourquoi nous allons poursuivre le processus en cours. ».

Les clients du groupe Lufthansa peuvent cependant obtenir leurs billets sans avoir à payer ces frais en effectuant leurs réservation via les sites web des compagnies ou aux guichets des compagnies du groupe des aéroports.

Les agents de voyage peuvent aussi  utiliser le portail dédié (www.LHGroup-agent.com) comme une alternative pour effectuer des réservations.

«Les efforts engagés pour développer et créer de nouveaux canaux de réservation en connexion directe  ont suscité un fort intérêt de la part de certains industriels» a déclaré le groupe Lufthansa. Le groupe a conclu des accords avec le fournisseur de technologie Concur, une entreprise du groupe SAP, qui va fournir aux entreprises clientes du groupe Lufthansa des programmes informatiques spécifiques pour gérer les réservations sur www.LH.com à partir de l’année prochaine.
 
Quant aux entreprises, elles peuvent continuer à faire leurs réservations selon leurs tarifs contractuels via www.LH.com.

«Nous souhaitons travailler avec les agents de voyage et les GDS pour moderniser la vente de billets d’avion, baisser les prix et être davantage en phase avec les attentes des consommateurs», explique Jens Bischof. « Pour cela, nous avons développé rapidement une gamme de solutions informatiques qui seront prochainement proposées à nos clients ».

Lufthansa avait annoncé en juin dernier la mise en place d'une tarification spéciale pour les réservations via GDS (Lufthansa avait annoncé en juin dernier la mise en place d'une tarification spéciale pour les réservations via GDS.

L'objectif pour le groupe Lufthansa est de gagner plus d'argent via la vente/commercialisation de billets d'avion et d'atteindre son objectif d'EBITDA de 1,5 milliard d'euros.

«Le pourcentage des revenus générés par la vente de billet est en baisse continue. Alors que d'autres acteurs dans la chaine de valeur voient leurs marges s'accroissent, les revenus de nos compagnies aériennes ont été revus à la baisse au contraire des fournisseurs de services aériens. Nous voulons contrer cette tendance en mettant à nouveau le focus sur notre stratégie commerciale» avait alors déclaré Jens Bischof, directeur commercial de Lufthansa.

www.lufthansa.com

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

SONDAGE

Pour presse plus libre préférez-vous?
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: