Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Booking.com
Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

Dès le mois de février, les voyageurs ne pourront plus se rendre dans les deux départements français sans motif impérieux d’ordre personnel ou familial, un motif de santé relevant de l’urgence ou un motif professionnel ne pouvant être différé...

Les Antilles dans une certaine de sauver une petite partie de la mise pour le trafic long-courrier. Air France avait notamment renforcé ses vols vers ces destinations en proposant des départs depuis 2 aéroports : Orly et Roissy.

Mais les prochaines vont doucher les espoirs de la profession. A partir du 2 février, il sera nécessaire d'avoir un motif impérieux pour se rendre dans ces deux départements. Il faudra un motif impérieux pour partie aux Antilles mais pas pour en revenir ou pour voyager entre les deux îles.

Depuis le 18 janvier des tests PCR négatifs de moins de 72H étaient obligatoires pour se rendre en Martinique ainsi qu'une septaine à l'arrivée. Pour la Guadeloupe un tests PCR de négatif de moins de 72H suffisait.

L'objectif du gouvernement est de limiter les départs vers ces deux îles pendant les vacances de février afin d'éviter de disséminer les variants britanniques ou sud-africains.

Le problème est cependant le suivant : maintenant que l'on connaît la très faible mortalité du virus pour les moins de 60 ans (ce que l'on ne savait pas en mars 2020, voir la Russie et la Californie lèvent les restrictions), peut-on tuer économiquement l'ensemble d'un secteur et endetter nos enfants à vie pour une épidémie somme toute peu mortelle? Rappelons que la dette publique n'a jamais été aussi élevée depuis la seconde guerre mondiale et que cette dette est principalement aux mains de banques privées et qu'il va falloir la rembourser.

Chaque jour de confinement, chaque jour d'interdiction d'exercice pour les restaurants bars et entreprises diverses créé une montagne de dettes. Cette inactivité ruine les TPE/PME au profit unique des grands groupes et particulièrement de les domaines de l'ecommerce et des nouvelles technologies...Cette dette va nous asservir et nous transformer en un pays sous-développé. 

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

SONDAGE

Passerez-vous vos vacances d'été en France en 2021?

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Booking.com
 
Aller en haut

Recevez notre Newsletter !