Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

Crédit Photo : Ben Thouard.

Alors qu'un référendum doit avoir lieu le 12 décembre, la France devrait beaucoup plus miser sur ses DOM/TOM et prendre conscience de l'importance d'investir et de mieux intégrer ces territoires. La Nouvelle-Calédonie est un atout immense pour le secteur du tourisme français et pour l'économie nationale du XXIème siècle...

Le 12 décembre va se jouer l'avenir de ce territoire hautement stratégique qui est parfois mal défendu par nos dirigeants peu patriotes.

On peut voir la Nouvelle-Calédonie comme un porte-avion français dans la zone Pacifique ce qui est un immense atout pour notre pays alors que cette zone connaitra la plus forte croissance du XXIème siècle.

Pourtant aujourd'hui combien de grandes entreprises françaises exportatrices en font leur base pour exporter en Asie?

Qui s'intéresse vraiment au poids stratégique du nickel dans l'industrie du XXIème siècle? Les chinois mais aussi les américains lorgnent sur la Nouvelle-Calédonie alors que ce territoire a parmi les plus vastes réserves au monde. Si le territoire n'appartenait plus à la France, il tomberait aux mains des multinationales du secteur et le pays aurait sans doute un destin de République bananière comme de nombreux pays d'Amérique Latine.

Or qui sait que le nickel est stratégique pour construire les batteries ion-lithuim produites principalement par des groupes chinois, japonais et sud-coréens et que les ressources sont rares?

Ce métal pourrait être la base d'une industrie française compétitive dans ce domaine.

La Nouvelle-Calédonie pourrait devenir un territoire d'avenir dans les énergies vertes

Mais les politiciens français n'y réfléchissent pas et même créent des tensions inutiles dans les DOM/TOM avec la vaccination obligatoire des soignants comme on le voit aujourd'hui en Guadeloupe et en Martinique (NDLR : une vaccination obligatoire qui créé d'ailleurs des pénuries de personnel en métropole et qui va entraîner des morts supplémentaires de cancers et de maladies cardiaques). Comment peut-on contraindre du personnel de santé avec une technologie l'ARNm qui n'a pas fait ses preuves sur le long-terme et dont les vaccins sont encore en essai de phase III? Il faudrait au moins proposer des vaccins plus traditionnels à virus inactivé comme celui de Valvena qui sera commercialisé en 2022 (NDLR : quelques heures après la publication de cet article le gouvernement a décalé au 31/12/2022, l'obligation vaccinale. Il aurait mieux fait d'attendre l'arrivée du vaccin Valvena).

En bref on voulait saborder les choses qu'on ne ferait pas autrement.

La demande de sulfate de nickel va s'envoler dans les prochaines années et donc la Nouvelle-Calédonie avec un projet d'avenir pourrait devenir la base d'une expansion très forte de l'activité économique française dans le Pacifique (NDLR : nous ne parlons pas d'Europe, car les intérêts français et allemands sont de plus en plus divergents comme on le voit dans le domaine du nucléaire).

Fort heureusement une grande partie de la population en Nouvelle-Calédonie a compris l'intérêt de rester un territoire française. La population kanak n'est pas majoritaire et nombreux sont les kanaks à ne pas voter indépendantiste.

Par ailleurs le territoire présente une dynamique d'immigration de salariés en provenance de Polynésie et de Wallis et Futuna.

Alors que les cours du Nickel vont sans doute s'envoler dans les prochaines années, il faudrait investir pour que le territoire ne présente pas les facettes d'une économie sous-développée. A savoir ne pas exporter de matières premières mais des produits finis, comme des batteries par exemple.

A ce titre on pourrait imaginer d'en faire une zone de recherche et d'industrie de haute technologie dans le domaine des énergies vertes mais aussi de la santé alors qu'un grand complexe hospitalier le medipole doit voir le jour à Nouméa. Pourquoi ne pas de développer un centre de recherche sur les vaccins pour la région Pacifique alors que la France a été larguée dans ce domaine durant la crise du COvid par les groupes américains qui ont il est vrai poussé un peu vite une technologie peu éprouvée à long-terme?

Nouvelle-Calédonie : la France à quelques heures de vols de la zone économique la plus riche du XXIème siècle

Au niveau du tourisme la Nouvelle-Calédonie a également de grands attraits.

Elle est un petit bout de France perdue dans le Pacifique et reste encore peu connue. Elle pourrait bénéficier de l'attrait de la french touch auprès des touristes japonais et des chinois, qui pourrait s'immerger dans la culture française à quelques heures de vol de leur pays. Le pays est de plus bien protégé au niveau de ses espaces naturels ce qui est un atout dans une Asie de plus en plus polluée.

Mais beaucoup d'efforts restent à faire en terme de promotion. La Nouvelle-Calédonie n'a accueilli que 130456 touristes en 2019 dont 42207 touristes métropolitains. A titre de comparaison Tahiti a accueilli environ 230000 touristes soit presque le double. « Nous souffrons d'un déficit de notoriété par rapport à Tahiti. Mais à la différence des îles de la société, le tourisme n'est pas la première activité de la Nouvelle-Calédonie. C'est le Nickel, mais avec la crise dans ce domaine (NDLR: qui ne devrait pas durer) les politiques ont fait le choix de diversifier l'économie avec le tourisme » nous a indiqué l'Office du tourisme.

En terme de tourisme, le territoire partait de très bas. Mais les tendances sont plutôt prometteuses avec une hausse globale de la fréquentation de de 21% en 5 ans et 65% pour le tourisme néo-zélandais, +46% pour le tourisme australien et+13,5% pour le tourisme japonais. Mais l'épidémie de Covid est venue tout bouleverser d'autant que les restrictions de voyage et aux frontières ont été particulièrement sévères dans les pays voisins en Australie et en Nouvelle-Zélande.

« L'année 2020 avait bien commencé avec une belle croissance en janvier et février. Puis les frontières se sont fermées et le tourisme s'est arrêté. On recommence seulement maintenant à relancer le tourisme » explique l'Office du tourisme de Nouvelle-Calédonie.

L'avenir parait moins sombre avec la réouverture des frontières depuis le 1er novembre et la reprise des vols progressive des vols d'Aircalin vers la métropole, surtout à partir du 1er janvier 2022. Les voyageurs de métropole devrait donc affluer de nouveau en attendant le retour des voyageurs australiens, japonais et asiatiques via les Nouméa-Tokyo et ceux au départ de Nouméa vers Sydney, Brisbane, Auckland.

La Nouvelle-Calédonie s'intéresse de plus en plus aux touristes asiatiques

Par ailleurs, de nouvelles routes prévues avant la pandémie pourraient être inaugurées pour développer le tourisme international notamment en provenance d'Asie du sud-est avec une route directe Nouméa-Singapour qui pourrait aussi attirer les visiteurs chinois. « On a mis en place de 2017 à 2020 des vols charters vers le marché chinois 1 à 2 fois par an. Ce n'étaient pas des vols : ils étaient routés via le Japon ou la Nouvelle-Zélande. la destination avait été agrée pour les groupes et nous avions demandé soit l'exemption de visa soit des facilités d'obtention pour la clientèle individuelle chinoise » explique l'Office de tourisme.

« Le retour de la clientèle internationale va se faire progressivement. Nous pensons que c'est le marché de la Métropole qui va redémarrer en premier. Nous avons de forts atouts car nous sommes la population la plus vaccinée de l'Outre-mer. Ensuite nous misons aussi sur les marchés proches de moins de 2H30 où l'épidémie a été peu présente (NDLR: Australie, Nouvelle-Zélande) ».

Il reste la grande question du référendum qui doit se passer le 12 décembre. « Nous n'aimons pas parler de politique. Les deux premiers référendums ont impacté le tourisme 1 mois avant et 1 mois après seulement » précise l'Office de Tourisme.

Aux Etats-Unis qui penserait mettre en place un référendum 3 fois de suite pour l'Alaska? Personne. En France, il serait temps de penser à développer le territoire pour le positionner et mieux l'intégrer au sein de l'économie de la zone Asie-Pacifique. Mais pour cela, il va falloir élire des politiciens soucieux de l'intérêt national avant tout en France comme en Nouvelle-Calédonie...

Modalités pour se rendre en Nouvelle-Calédonie:

 Depuis le 1er novembre 2021, les voyageurs doublement vaccinés en provenance de tout point du territoire français peuvent désormais se rendre sur l'archipel sans motifs impérieux. Ils doivent cependant effectuer une septaine dans un hôtel ou un lieu choisi.

Pour venir avant le 31 décembre 2021, il faut impérativement formuler une demande au Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. Avant le départ, les voyageurs devront obtenir et présenter une attestation de voyage pour voyager en Nouvelle-Calédonie.
Au plus tard trois jours avant le départ, tous les passagers de 12 ans plus devront remplir un questionnaire de recensement : https://demarches.gouv.nc/demande-entree-nc#no-back. Après analyse des éléments saisis et des justificatifs fournis, une attestation de voyage sera envoyée par email. Cette attestation sera à présenter au moment de l'embarquement. À compter du 25 novembre, ce document sera indispensable pour pouvoir embarquer.

A compter du 1er janvier 2022, vous pourrez directement réserver votre séjour sans autorisation spécifique.
3.

 

 

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

Recevez notre Newsletter !