Partagez cet article :

A la surprise de nombreuses personnes du fait des contraintes budgétaires, le gouvernement français a finalement décidé d’approuver cinq nouvelles lignes du réseau TGV…

L’annonce a été faite hier par la Ministre des Transports Elisabeth Borne pour un coût total de 13,4 milliards.

Les détails de ces projets devraient être présentés le mois prochain pour l’accord final selon thelocal.fr.

La construction de ces nouvelles lignes devraient durer plusieurs années.

Les 5 nouvelles lignes TGV sont : Bordeaux-Toulouse, Montpellier-Perpignan, Marseille-Nice, Paris-Le Havre via Mantes et Rouen et une ligne depuis Roissy vers Chantilly, Creil, Pont-Sainte-Maxence, Clermont, Compiègne (Oise) et Amiens (Somme).

La ligne vers Toulouse était notamment très attendue alors que les ventes ont été très bonnes vers Toulouse depuis l’ouverture de la nouvelle ligne TGV vers Bordeaux. Toulouse ne sera plus qu'à 3H de Paris contre 4H20 actuellement. Entre Marseille et Nice la nouvelle ligne TGV devrait permettre de diviser le temps de parcours par 2 alors que le trajet dure aujourd'hui environ 2H30.

La ligne Paris-Le Havre pourrait permettre aux franciliens de se rendre plus fréquemment au bord de la mer mais là encore si les tarifs sont au rendez-vous.

Par contre la ligne vers le pays Basque qui était également espérée ne verra pas le jour pour le moment et aurait pourtant permis de désenclaver cette région d'autant plus importante qu'elle aurait permis de développer le trafic Espagne-France. Les prévisions de trafic étaient peut-être trop faibles, car il n'y a pas de grandes métropoles le logn du parcours.

L'offre Ouigo à l'attaque des gares de centre-ville

Cette décision coincide avec l’annonce de l’ouverture de l’offre de TGV low-costs Ouigo au départ de la gare de Lyon.

Ouigo développé son offre au départ des gares de centre-ville ces derniers mois en proposant des trajets depuis la gare de Montparnasse vers Nantes, Rennes et Bordeaux en décembre 2018 et tout récemment depuis la gare de l’est vers Nancy, Metz et Strasbourg. Ouigo proposera 11 destinations au départ de la Gare de Lyon à partir de décembre 2018 : Lyon Saint-Exupéry, Marseille, Aix-en-Provence TGV, Avignon et Valence, Nice, Cannes, Antibes, Toulon, Saint-Raphaël et les Arcs Draguignan. Les trains au départ de Marne-la-Vallée seront maintenus.

Ouigo a décidé ces derniers mois de faire évoluer son offre alors qu’elle rencontre un important succès grâce à des tarifs beaucoup plus populaires que les TGV habituels.

L’offre TGV semble ainsi renaitre grâce à la démocratisation des tarifs TGV via l’offre low-cost Ouigo.

Mais il ne faut pas oublier que le réseau TGV a aussi couté cher en terme de dette et que certaines lignes TGV restent peu rentables comme la nouvelle lignes TGV vers l'est de la France.

Pour décharger la SNCF du poids de sa dette en vue de la futur libéralisation du rail français, le gouvernement a d’ailleurs annoncé la nationalisation de la dette de la SNCF (l’Etat reprend 35 milliards de la dette de la SNCF soit 25 milliards en 2020 et 10 milliards en 2022). Cela a augmenté mécaniquement  le ratio de dette publique de la France.

La dette publique atteint désormais 98,5% du PIB français et c’est donc le contribuable qui paiera. Il semble donc normal que le réseau TGV soit vouer à se démocratiser via Ouigo car les tarifs des TGV classiques ne permettent à toute la population française d’emprunter ces lignes.

Ouigo a été à ce titre une très bonne initiative qui reste à confirmer pour le plus grand nombre...

  
NE MANQUEZ AUCUNE INFORMATION : JE M'ABONNE A LA NEWSLETTER!
DISCUTEZ DE CET ARTICLE, DONNEZ VOTRE AVIS, DONNEZ-NOUS UNE INFORMATION: CREEZ UN SUJET DANS LE FORUM
Aller en haut