Partagez cet article :
Comme nous l'avions indiqué dans notre article en date du 30 mars dernier, (le boom des compagnies chinoises) la France et la Chine ont revu à la hausse les droits de trafic entre les deux pays...

hainan airlines b787 9

Depuis décembre 2015, le pavillon chinois était  au maximum des fréquences autorisées par le précédent accord datant de 2011 (soit 50 fréquences).

Ce gel forcé des droits de trafic avait eu pour la France des conséquences négatives selon l'Union des Aéroprots Français :  ces 12 derniers mois, plusieurs des concurrents touristiques européens de la France avaient pu ouvrir des liaisons régulières directes avec la Chine.

Cela va changer grâce à un accord scellé le 31 mars dernier visant à actualiser le cadre des relations aériennes entre la France et la Chine.

D’ici à 2020, les droits de trafic seront progressivement portés de 50 à 126 fréquences hebdomadaires par pavillon.

Un accent particulier sera mis dans le nouvel accord sur le développement de liaisons entre les grandes villes de province chinoises et Paris et entre les principales villes chinoises et les régions françaises.

« Lors de la concertation initiée par les pouvoirs publics préalablement aux négociations, l’UAF avait plaidé pour que la France porte une ambition forte de développement des droits de trafic aérien entre la France et la Chine. Des analyses économiques mettent clairement en évidence la corrélation entre la connectivité d’un territoire et son développement économique. Une augmentation de 10% de connectivité représente un gain de 0,5% de PIB. Or, selon l’indice de connectivité élaboré par l’Association des aéroports européens (ACI Europe), en 2016, la France se place seulement en 4ème    position en Europe, après l’Allemagne, le Royaume-Uni et l’Espagne. La France doit combler son retard, préjudiciable aux économies de ses territoires. Et l’accroissement de la connectivité aérienne de la France passe incontestablement par l’ouverture de nouvelles liaisons directes hors Union européenne à partir et à destination des aéroports français. Le dynamisme des compagnies chinoises est à cet égard une opportunité pour les aéroports et les territoires français. Lors des 2 années précédant le gel des droits de trafic en 2015, ce sont 18 fréquences qui avaient été ouvertes sur Paris par ces compagnies » a déclaré l'Union des Aéroports Français.

« Les pouvoirs publics français ont pleinement reconnu, à l’occasion de ces négociations, l’importance de la connectivité aérienne dans le développement économique et social de nos territoires. C’est un bond en avant pour la connectivité de la France qui accuse un réel retard face à ses principaux concurrents européens. Il est désormais urgent que la commission européenne conclue au plus tôt les négociations des droits de trafic entre l’Union européenne d’une part, la Turquie, le Qatar, Les Emirats Arabes Unis et l’ASEAN d’autre part. Il en va du dynamisme économique de notre pays  » a ajouté Jean-Michel VERNHES, Président de l’UAF.

L'ouverture de nouvelles lignes directes vers les villes de province devrait être également une priorité alors que la France a la chance d'abriter un territoire touristique très riche.

Bordeaux a été élu l'an passé ville la plus tendance au monde selon le Lonely Planet et l'augmentation des liaisons aériennes directes (low-cost notamment) a fortement bénéficié à la ville. L'aéroport de Toulouse se développe également rapidement de même que Marseille ou Nice.

La Bretagne, région encore relativement méconnue des touristes long-courriers devrait également être mise en avant de même que la région lyonnaise. Il est à noter que le développement des vols directs ne défavorise Paris, bien au contraire sachant qu'aujourd'hui lap lupart des touristes long-courriers ne visitent que Paris en grande majorité ainsi que la côte d'Azur. La province étant la parente pauvre desouristes long-courriers. A suivre...

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Aller en haut