La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

ryanair

Un de nos journalistes s’est vu facturer son bagage à main lors d’un vol Barcelone-Paris alors qu’il tenait dans le calibre fourni par la compagnie : une arnaque dont de nombreux voyageurs de Ryanair ont pu faire l’expérience.


Le modèle ultra low-cost de Ryanair est aux abois: de nombreuses compagnies comme Easyjet, Vueling ou des compagnies régulières comme Lufthansa ou Air France proposent désormais de starifs très compétitifs sur les destinations européennes.

C’est pourquoi Ryanair a augmenté depuis quelques mois ses frais additionnels: 50 euros en cas d’oubli d’impression de carte d’embarquement ou 50 euros en cas de bagage cabine trop volumineux.

Un de nos journalistes a pu faire l’expérience des méthodes peu scrupuleuses de la compagnie low-cost: le personnel de la compagnie a obligé notre journaliste à payer la surcharge bagage en soute alors que le bagage rentrait dans le calibre de 55x40x20 à la porte d’enregistrement.

Lors de la première tentative, les affaires avaient été mal rangées. Après rangement, la valise a pu être insérée sans problème dans le calibre (voir la photo ci-dessous).

Leur argument  à la limite de l'escroquerie: «Le bagage ne rentre pas assez facilement»

ryanair-bagageAprès protestations, le personnel nous a obligé à payer la surcharge de 50 euros: de l’extorsion de fonds caractérisées en nous menaçant de ne pas embarquer., car selon eux le bagage ne rentrait pas assez facilement dans le calibre!

Le personnel a par ailleurs menacé notre journaliste de ne pas embarquer s'il n'effaçait pas la photo et des employés ont tenté d'effacer la photo sur l'appareil afin que l'on puisse pas témoigner de ces méthodes frauduleuses.

D’ailleurs, de nombreux passagers se sont plaints des méthodes de la compagnie durant ce vol.

Hormis plusieurs passagers qui ont du payer 50 euros pour n’avoir pas imprimé leur carte d’embarquement à l'aller, une jeune femme a même été interdite d’embarquement.

Elle avait deux valises alors que seule une valise peut être emportée en soute chez Ryanair

Malgré ses pleurs et protestations, elle a du rester à Barcelone effondrée en larmes.

Des pratiques qui nuisent à l'image du transport aérien

Nous souhaitons par notre témoignage nous élever vigoureusement contre ces pratiques qui tirent vers le bas l’image des transports aériens.

Du personnel de police devrait vérifier les méthodes de Ryanair notamment lors du contrôle des bagages àl'embarquement des passagers.

De plus, est-il normal qu’une compagnie impose des frais de 50 euros en cas de non impression de carte d’enregistrement?

N’est ce pas le service minimum d’une compagnie que d’imprimer une carte d’embarquement?

Bizarrement, l’Union Européenne laisse faire et n’impose aucun service minimum à Ryanair, même en terme de sécurité alors que la fatigue des pilotes laisse planer le risque d’un crash à moyen-terme comme le précise Wikipédia: « dans le rapport d’enquête technique suite à un incident du 21 juillet 2004 où un pilote de Ryanair tente une manœuvre insensée pour se poser à Stockholm Skavsta, provoquant le déclenchement du Ground Proximity Warning System (alarme de proximité du sol) (AAIU Synoptic Report No: 2005-018), le commandant de bord affirme qu’il a pris une mauvaise décision pendant la phase d'atterrissage, et que malgré les remarques de son copilote, il n’a pas pu corriger son erreur en raison d'un excès de fatigue».

L'Union Européenne laisse également faire concernant le dumping social de Ryanair qui coûte de nombreux emplois et pertes fiscales en Europe en ces temps de crise!

Au final il semble que les méthodes de Ryanair finiront par casser par elle même le Business Model de la compagnie.

A trop prendre les passagers pour du bétail, les vaches à lait iront voir ailleurs si l’herbe est plus verte.

10% des passagers du vol Barcelone - Paris ne souhaitaient plus reprendre Ryanair

Hier au moins une quinzaine de passagers juraient de ne plus reprendre un vol de la compagnie, soit presque 10% des 189 passagers.

Avec un bouche à oreille aussi mauvais, aucun commerce ne peut survivre à long-terme.

Nous déconseillons à nos lecteurs de prendre des vols Ryanair et c'est la seule compagnie aérienne pour laquelle nous décernons un 0 pointé pour le service!

A Savoir: afin d'afficher des prix bas, Ryanair masque de nombreux frais.

Par exemple un billet affiché en promotion à 60 euros l'aller vers Barcelone coûte en réalité 100 euros: 29,95 euros de taxes frais et charges, 2 euros de prélèvement UE 61, 0,25 euros d'ETS, 6 euros de frais d'enregistrement en ligne, 6 euros de frais d'amdinistration.

Chez d'autres compagnies à bas tarifs comme Easyjet, Vueling ou Air Berlin les prix affichés sont les prix payés par le client final, ce qui est beaucoup moins trompeur vis à vis des passagers.

En cas de non impression de carte d'embarquement, Ryanair facture 50 euros tout comme en cas de dépassement de taille de bagage à main ou de modification des dates du billets. Autant dire que la facture peu vite être plus salée que sur les autres compagnies.

Réfléchissez donc bien avant de réserver: les prix mis en avant sur le site de Ryanair ne sont jamais ceux que les passagers paient au final. A bon entendeur...

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

SONDAGE

La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut