Partagez cet article :

 Plusieurs syndicats s’inquiètent des recommandations du rapport Spinetta comme le désengagement de l’Etat au profit des régions ou la fin du statut des cheminots.

Selon le rapport de l'ancien président d'Air France Jean-Cyril Spinetta, la « situation du transport ferroviaire est préoccupante» et ses « performances ne sont pas satisfaisantes, en termes de régularité, de gestion ».

Le rapport Spinetta préconise de transformer SNCF Mobilités et SNCF Réseau en sociétés anonymes à capitaux publics pour réduire les liens qui l’unissent à l’Etat, veut mettre fin au statut de cheminot ou incite à fermer de nombreuses lignes de Province peu fréquentées.

« Il parait impensable de consacrer près de 2 milliards d’euros à seulement 2% des voyageurs » estime le rapport.

Le rapport préconise de suspendre l'extension du réseau TGV

Il préconise également la fin de l’extension du réseau TGV très couteux en faveur d’un renouveau des lignes plus anciennes comme Paris-Lyon, Paris-Tours ou Paris-Lille.

« Avec l'ouverture en 2017 de 700 kilomètres de lignes nouvelles, le réseau à grande vitesse français peut être considéré comme abouti. Poursuivre cet effort de développement entraînerait le TGV au-delà de sa zone de pertinence économique, c’est-à-dire les dessertes de très grandes agglomérations avec des trajets durant jusqu’à trois heures : il faudrait alors toujours plus de concours publics, pour une utilité collective toujours plus faible » note le rapport.

D'autant que de nombreux français sont demandeurs de liaisons ferroviaires abordables alors que les tarifs du TGV sont inaccessibles pour une certaine partie de la population d'où le développement de l'offre de TGV low-cost OUIGO.

Jean-Cyril Spinetta estime également que le fret ferroviaire doit être filialisé alors que cette activité a été recapitalisée en 2005.

L'activité de transport de marchandises est en déficit chronique de plus de 4 milliards d'euros.

Mais le plus épineux problème pointé par le rapport reste la dette de la SNCF qui atteint 46 milliards fin 2017 : un point plus consensuel.

Cette dette est rattachée à SNCF Réseau. Le rapport estime nécessaire un retour à l’équilibre du gestionnaire d’infrastructure sans expliquer comment dans le détail.

La dette de SNCF Réseau est insoutenable et se creuse chaque année d'environ 3 milliards.

Les syndicats s'opposent à la suppression des lignes non rentables

Les points les plus critiqués du rapport par les syndicats sont bien évidemment la fin du statut de cheminot mais aussi la suppression des lignes non rentables en Province. Le rapport estime que l'économie liée à la fermeture des petites lignes pour le système atteindrait au minimum 1,2 milliard d'euros annuels (500 millions d'euros pour l'infrastructure et 700 millions pour l'exploitation des trains).

« A un paradoxe unique en Europe, qui consiste à dépenser chaque année plus de 15% des concours publics alloués au transport ferroviaire pour moins de 2% des voyageurs, là où la route permettrait d’offrir des services comparables pour un coût beaucoup moins élevé, et alors même que des investissements utiles ne sont pas réalisés faute de moyens ; cette mauvaise allocation des ressources pèse là aussi sur les usagers du réseau principal, et sur les contribuables » pointe le rapport.

Même si certaines lignes font sans doute doublon par rapport à la route alors que le réseau a été pensé au XIXème et XXème siècles, certaines participent aussi fortement à l'aménagement du territoire de régions enclavées comme la Creuse, la Lorraine, la Haute-Marne, le centre du pays...Les syndicats n'ont pas tardé à réagir.

sncfreseau2017

« À travers ces recommandations, c’est bel et bien la fin du service public ferroviaire de transport qui est sur les rails avec le désengagement de l’État au profit des régions de l’ensemble des lignes dites « non-structurantes » et la fermeture envisagée de plus de 9.000 Kms de voies ferrées. Bien loin de l’image que veut donner le président Macron sur le développement durable et l’écologie, ces décisions vont entraîner immédiatement la mise à mort du Fret Ferroviaire, dont le réseau dit « capillaire » est emprunté par presque 40% des trafics. Les rapports n’ont jamais fait rouler les trains ; le rapport Spinetta, pas plus que les précédents, ne solutionne pas le problème de la dette issu de 30 années de politique des transports de l’État. Au contraire, en validant le principe posé du coût complet payé par l’usager, on peut légitimement s’attendre à une hausse des prix du transport ferroviaire. Le train est déjà fortement défavorisé par la concurrence du transport routier qui ne paie pas l’ensemble de ses coûts externes et bénéficie d’avantages fiscaux ; pourtant personne n’envisage une remise en cause. La Fédération SUD-Rail continue de revendiquer une reprise complète de la dette et des travaux de régénération des voies et installations par l’État, ainsi qu’un programme législatif en faveur d’un report modal de la route vers le rail, mesures qui garantiraient l’avenir du système public ferroviaire ! » estime de son côté le syndicat SUD Rail.

Au final, espérons que la sagesse s’impose, la suppression des lignes non rentables ne devant pas être automatique avec cette question primordiale : lesquelles relèvent d'un service public nécessaire ?

A l’heure du développement durable, le réseau ferroviaire pourrait aussi être un moyen de développer de nouvelles zonnes économiques rurales et de réaménager le territoire alors que de nombreuses régions de province sont en voie de paupérisation (voir à ce titre notre article le Blues des hôtels de Province). La France a la chance de bénéficier d'un immense territoire très riche au niveau agricole : pourquoi ne pas repenser l'aménagement démographique du territoire. D'autant que les grands succès industriels de ces dernières années comme Airbus, Michelin ou Legrand ont leur base en région.

Les autres préconisations du rapport comme la fin du tout TGV et la restructuration de la dette semblent plus logiques.

Au niveau de l'ouverture à la concurrence, une obligation légale de la France qui doit transposer dans sa loi les directives européennes, le rapport estime que le processus devrait débuter en 2019, avec l'arrivée d'opérateurs concurrents de la SNCF sur le réseau français à partir de 2021.

A Suivre…

http://www.arafer.fr/

https://sudrail.fr/Rapport-Spinetta

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

SONDAGE

Pour presse plus libre préférez-vous?

EN BREF

AGENDA

Du 13/7/2020 au 27/10/2020
Biennale de Liverpool
Du 01/9/2020 au 17/12/2020
Autumn in Barbagia, Sardaigne
Du 20/9/2020 au 23/9/2020
Foire de l’Art de Beyrouth
Du 04/5/2020 au 25/11/2020
Foodies Festival, Royaume-Uni
Du 16/9/2020 au 03/10/2020
Oktoberfest, Munich
Du 21/9/2020 au 23/9/2020
Storymoja Hay Festival, Nairobi
Du 07/9/2020 au 23/9/2020
World Music Festival, Chicago
Du 23/9/2020 au 07/10/2020
Open de Chine de Tennis, Pékin
Du 24/9/2020 au 28/9/2020
Festival du blues de Copenhague,
Du 01/10/2020 au 19/10/2020
Masskara, Bacolod, Philippines

SECURITE

Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères - Conseils aux Voyageurs
  • Birmanie

    Infection pulmonaire - Coronavirus Covid-19 (21/09/2020) Le 11 mars, l'Organisation Mondiale de la Santé a qualifié de « pandémie » l'épidémie de coronavirus Covid-19 (voir liste des pays concernés et chiffres via le site du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies). Depuis le 14 avril et jusqu'au 30 septembre à minuit, tous les vols internationaux au départ et à l'arrivée de la Birmanie sont suspendus, à l'exception des vols spéciaux et de fret, ainsi que ceux réservés aux évacuations (…)

  • Allemagne

    Infection pulmonaire - Coronavirus Covid-19 (21/09/2020) Le 11 mars, l'Organisation mondiale de la Santé a qualifié de « pandémie » l'épidémie de coronavirus Covid-19 (liste des pays concernés sur le site du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies). Une recrudescence du nombre de cas dans une ou plusieurs régions d'un pays de l'espace européen (États membres de l'Union européenne ainsi qu'Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Royaume-Uni, Saint-Marin, Saint-Siège et Suisse) (…)

  • Colombie

    Manifestations et blocages (21/09/2020) Des manifestations sont prévues ce lundi 21 septembre dans les principales villes de Colombie. Des embouteillages voire des blocages sont à craindre. Il est recommandé de consulter les médias locaux avant d'entreprendre tout déplacement. A Bogota, les lieux suivants sont susceptibles d'être concernés : Le matin : Portal Norte, Portal 80, Sevillana, vers le Ministère du Travail Calle 100. Universidad Distrital, sede Porvenir, vers le centre-ville. Du Parque (…)

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: