Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Booking.com

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

Taïwan exige désormais des tests PCR négatif en plus d'une quarantaine pour tous les voyageurs. En absurdistan français au contraire aucun test PCR n'est exigé pour les citoyens européens...

Alors que les pays du monde entier combattent un autre pic de Covid-19, Taïwan vient de fêter 200 jours sans cas transmis localement. Cependant, l'île est en état d'alerte et va renforcer ses mesures de précaution, selon Reuters.

À partir du 1er décembre, Taïwan exigera de tous les passagers entrants et en transit, y compris les citoyens et les résidents étrangers, de passer un test PCR Covid-19 dans les trois jours avant le départ. Ce test s'ajoute à une quarantaine obligatoire de 14 jours actuellement requise à l'arrivée.

La dernière décision de Taïwan fait écho à d’autres gouvernements, comme celui de la Chine, qui, ces dernières semaines, ont imposé des tests avant vol dans un contexte d’augmentation du nombre de cas importés de voyageurs.

En septembre, l'Association du transport aérien international a exprimé son soutien aux tests avant vols pour restaurer la confiance des voyageurs comme alternative aux quarantaines, qui «tuent la reprise de l'industrie».

L'obligation de présenter un test est pour le moment exigée jusqu'au 28 février 2021. Le gouvernement n'a pas l'intention d'assouplir les exigences de quarantaine pour les voyageurs de retour pendant les vacances du Nouvel An lunaire, rapporte Taiwan News, citant le ministre de la Santé de l'île Chen Shih-chung.

Le mois prochain, Taiwan exigera également que le public porte des masques dans les lieux publics intérieurs, tels que les hôpitaux, les transports publics, les centres commerciaux et les sites sportifs selon le gouvernement.

En France toujours pas de tests PCR exigés pour les citoyens de l'UE ni de quarantaine

En Absurdistan français comme noté par le Quotidien Die Zeit, les français sont confinés avec des règles dignes d'un régime autoritaire mais les citoyens européens peuvent entrer facilement.

Ainsi la France n'exige toujours pas à ce jour, ni de tests PCR négatif pour les citoyens européens ni de quarantaine.

Des malades étrangers peuvent donc entrer en France et continuer à disséminer l'épidémie sans aucun soucis (voir la France reconfine mais laisse entrer les européens contaminés). Pourtant l'exemple de TaÏwan a montré qu'il faut réagir très rapidement. .

L'Allemagne au contraire exige des tests PCR négatifs de régions européennes à risque depuis fin août : trois mois après, à la date du 20/11, il n'y a toujours pas de tests exigés aucune mesure n'a toujours été prise en France! On ne peut même pas parler de lenteur mais d'inaction.

Par contre les français sont placés à domicile et interdits de sortir sans attestation. Comprenne qui pourra...

N.B : Taïwan est l'un des pays qui a le mieux géré l'épidémie jusqu'à présent. Au contraire de s'en inspirer la France fait tout le contraire, ce qui est totalement invraisemblable. Taïwan n'a pas confiné sa population mais a mis en place très tôt des mesures strictes de contrôle des frontières, le dépistage massif des malades et leur confinement (et un suivi très strict de celui-ci). Alors que le pays est très densément peuplé et qu'il aurait du être très touché par le Covid-19, Taïwan a compté 7 décès du au coronavirus soit un taux de 0,29 par million d'habitants contre 703 décès par million d'habitants pour la France (voir la liste de mesures prises par Taïwan).Taïwan a également mis en place un centre de gestion de l'épidémie central qui a été en charge de tout décider.  La France est désormais dans le top 15 mondial des pays avec le plus de morts par million d'habitants avec la Bolivie, l'Equateur, le Mexique, l'Argentine, l'Italie, l'Espagne, la Belgique, le Pérou, le Brésil...L.'exemple de Taïwan montre que l'épidémie pouvait très bien être contenue à condition d'en avoir la volonté. 

 

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: