Partagez cet article :

Un vote important a eu lieu lundi qui donne potentiellement le feu vert à un développement plus important de Transavia…

Le SNPl a indiqué lundi qu’une motion a été approuvée à 97% pour ouvrir les négociations visant à déplafonner la limite actuelle de 40 avions de Transavia.

Le SNPL a annoncé parallèlement le lancement d’un cycle de négociations sur l’expansion de Transavia France.

L’accord signé en 2014 prévoyait une limite de 40 avion hors cet été Transavia devrait opérer 38 avions: il y a donc urgence pour la filiale low-cost du groupe à revoir cet accord.

Air France a raison de développer Transavia alors que ses concurrents comme Ryanair ou Easyjet ont connu une croissance fulgurante en France.

En 2018 Transavia a augmenté ses capacités de 8,4% et de 21% en France et sa recette unitaire a été en hausse de 3,6%. Transavia a obtenu ses meilleurs résultats depuis son lancement avec un résultat d’exploitation de 139 millions d’euros et une marge d’exploitation à 8% dont 9,1% pour Transavia France.

La compagnie a ainsi transporté 15,8 millions de passagers soit une hausse de 7,1% par rapport à 2017.

Transavia encore trop petite face à Ryanair ou Easyjet

Air France et le SNPL devraient négocier jusqu’à fin juin un accord. Si l’accord est scellé, Transavia devrait devenir le fer de lance de la lute d’Air France face aux low-costs qui ont pris d’importants parts de marché ces dernières années en France. Mais l’enjeu est aussi et surtout européen pour le groupe Air France-KLM alors que Transavia est encore trop peu présente à l’échelle du continent.

A tire de comparaison en 2018 Ryanair a généré 7,15 milliards d’euros de revenus, totalise environ 450 avions dans sa flotte soit dix fois plus que Transavia. Ryanair a transporté 139,2 millions de passagers en 2018 (+8%).

De son côté Easyjet a réalisé un chiffre d’affaires de 5,898 milliards de Livres en 2018 et totalise 328 avions dans sa flotte. Elle a transporté 88,5 millions de passagers.

Même avec l’accord du SNPL, le chemin de Transavia est encore long si elle veut se positionner parmi les plus grandes low-cost en Europe.

Récemment Transavia a lancé de nouveaux vers Nador, Brindisi, Los, Zakynthos, Rhodes et Mon à Minorque.

Transavia opère désormais plus de 100 routes au départ de ses 3 bases françaises (Paris Orly, Nantes et Lyon) et ses 4 bases des Pays-Bas ( Amsterdam, Rotterdam, Eindhoven et Groningen ).

www.transavia.com

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

 

Aller en haut