Etes-vous favorable au retour du port du masque dans les transports?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :
af447-empennage-08-06-09
Le ministère de la Défense aurait localisé les boites noires de l'Airbus A330 qui s'est écrasé en juin 2009 dans l'océan atlantique.

La localisation des boîtes noires du vol Air France AF447 a été confirmée par le Ministère de la Défense sur France Inter et par le Bureau d'Enquêtes et d'Analyses à l'AFP.

Les boîtes auraient été détectées par l'un des sous-marins qui participe aux recherches. Aucune information n'a été indiquée quant au lieu précis où se trouvent les boîtes noires. Air France a déclaré en fin de matinée «que cette information doit être à présent vérifiée et validée par les équipes du BEA pour orienter la nouvelle campagne de recherche qui vient de commencer.»

Un robot équipé de caméras va descendre à l'endroit où elles ont été détectées afin de prendre des images de ces boîtes.

Au début de ce mois, le BEA avait indiqué qu'il continuait à rechercher les boîtes du vol AF447 d'Air France qui s'est écrasé dans l'océan atlantique à la demande de Dominique Bussereau, Secrétaire d’Etat chargé des Transports.

Le BEA estimait alors «qu’il était encore possible de localiser l’épave de l’avion dans ou à proximité de la zone qui vient d’être explorée et qu’il convenait d’utiliser les équipements déjà mobilisés et encore disponibles afin de poursuivre ces opérations dans les meilleurs délais.»

Le robot et le sonar de l’US Navy, installés à bord de l’Anne Candies n'étant plus disponibles en raison de leur mobilisation pour une opération militaire, les recherches se sont poursuivies avec le navire norvégien Seabed Worker et deux drones sous-marins.

Après consultation, les sociétés Airbus et Air France avaient accepté de participer, à hauteur de 1,5 M€ chacune au financement de la poursuite de la phase 3 des recherches.

Les boîtes noires devraient permettre de faire la lumière sur cet incident pour l'instant inexpliqué.

Le BEA estime que l'accident n'a pas pu être causé uniquement par la panne des sondes Pitot.

Air France s'est félicitée de la découverte du signal des boîtes noires qui «si elles se confirment bien, sont une excellente nouvelle car elles constitueront un élément déterminant dans le processus des recherches et d'établissement de la vérité.»

  

SONDAGE

Etes-vous favorable au retour du port du masque dans les transports?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut

Vous aimez ce site?

Soutenez-nous via OKPAL OU

ABONNEZ-VOUS