Partagez cet article :

555 personnes sont décédées suite à un accident d’avion en 2018 soit une augmentation de 900% par rapport à 2017…

En 2017 seulement 59 personnes étaient mortes dans un accident d’avion : l'année avait été la plus sure de l'histoire du monde aérien.

En 2018, 3 accidents d’avion ont causé la mort de 195 personne en un mois du 11 février au 12 mars en Russie, au Népal, et en Iran

L’accident iranien a été du à un problème de dégivrage des ailes de l’avion ou à l’âge de l’ATR72 qui était hors service depuis 7 ans.

Le 18 mai 2018, un BH737-200 de la compagnie Cubana de Aviación s’est écrasé peu après son décollage de l’aéroport de José Mati. Le crash serait du à une perte de contrôle sans plus de précisions.

Le 29 octobre un autre crash important celui de Lion Air près de Jakarta en Indonésie a entrainé la mort de 189 personnes dans un B737 MAX. L’accident aurait été du à de fausses informations des senseurs selon le New York Times. Les pilotes auraient essayé de stabiliser l’avion sans succès.

Suite à cet accident une plainte a été déposée contre Boeing et le constructeur a modifié son manuel d’instruction pour donner des consignes aux pilotes en cas de mauvaises informations de la part du senseur d’angle d’attaque.

Enfin en 2018 la panne d’un réacteur lors d’un vol Southwest près de Philadelphie a entrainé la mort d’une passagère qui a été emporté en dehors de l’avion : 8 autres passagers ont été blessés.

Même si le nombre d’accident mortel est peu important par rapport à l’historique (voir schéma en introduction), le monde de l’aviation doit continuer à travailler pour améliorer la sécurité aérienne.

Il est connu que les compagnies aériennes d’Iran et de Cuba sont mal équipées du fait des embargos qui empêchent les compagnies de ces pays de commander les pièces détachées adéquates.

Du fait de la montée en puissance des cadences de production et de l’automatisation toujours plus importante, les constructeurs aériens doivent se focaliser sur la qualité et sur le contrôle ou des systèmes de second niveau afin de mieux détecter des erreurs de senseurs qui ont été la cause de plusieurs crashs comme celui de Rio d’Air France ou celui de Lion Air cette année.

Il est à noter que le nombre de décès suite à un crash a dépassé en 2018 la moyenne annuelle sur 5 ans. Un crash militaire n'a par ailleurs pas été inclus dans les statistiques alors que le 11 avril 257 personnes sont mortes près de Boufarik en Algérie dans un IL-76 des forces armées du pays.

3 des 15 compagnies impliquées dans ces crashs sont enregistrées dans la liste noire de l'Union Européenne.

https://news.aviation-safety.net

Crédit Photo : Aviation Safety.

 

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...


Aller en haut