Partagez cet article :

a350-1000-air-caraibes

Air Caraïbes devrait être la première compagnie française à opérer des vols en A350, le nouvel avion d’Airbus dont le fuselage est fabriqué en majorité en matériaux composites. La compagnie fête cette semaine ses 15 ans et continue à afficher des bénéfices malgré un environnement économique morose.

La discrète compagnie Air Caraïbes vient de faire une annonce majeure mercredi pour fêter les 15 ans de ses vols long-courriers: elle devrait être la première compagnie française à opérer des A350 d’ici fin 2016, début 2017.

Elle a commandé 3 A350-900 en leasing auprès d'ILFC qui seront livrés en décembre 2016: les premiers vols en A350 devrait donc pouvoir débuter à cette date.

Trois autres A350-1000 seront des commandes fermes auprès d'Airbus mais ne seront pas livrés avant 2020.

D’ici 2020, la  flotte d'Air Caraibes comptera alors 6 appareils au lieu de 5 actuellement avec une augmentation de la capacité en nombre de sièges de 40%.

Grâce à leur fuselage en grande pârtie en matériaux composites, les A350 devraient permettre de réduire la facture carburant d'Air Caraibes de 25%: un point crucial pour toutes les compagnies alors que ce poste de charges représente la majorité des coûts avec le personnel et les investissements.

Les A350-900 d’Air Caraibes comprendront 439 passagers répartis en trois classes contre 387 passagers pour les A350-900.

Le choix de l’A350 au détriment de Boeing s’explique notamment par le fait que «des A350 et des A330 voleront en même temps pendant plusieurs années et que les équipages pouront ainsi piloter plus facilement les deux avions (ils est facile de certifier des pilotes sur des Airbus différents, ce qui est plus couteux avec une flotte d'avions de constructeurs différents)» ont expliqué hier les dirgeants de la compagnie.

«Air Caraibes a parié très tôt sur les Airbus A330 pour ses lignes long-courriers et nous avons ensuite été suivis par nos concurrents comme Cosrair ou XL Airways. Nous sommes très satisfaits des Airbus A330 et qui se sont révelés extrêmement fiables» a affirmé hier Marc Rochet, oprésident du Directoire.

La flotte de la compagnie compte aujourd’hui 4 A330-300 et 1 A330-200.

Un chiffre d'affaires multiplié par 8,5 en 10 ans

En 15 ans, cette petite compagnie qui n’opérait à ses débuts que des vols régionaux aux Antilles est passée d’un chiffre d’affaires de 44 millions d’euros en 2003 (268000 passagers en 2004) à 351 millions d’euros prévus cette année (840000 passagers)!

Le lancement des premiers vols long-courriers en 2003 a été un pari, le marché étant à l'époque fortement dominé par Air France.

La compagnie a débuté en louant un A330-200 auprès d’ILFC puis a inauguré son premier vol Pointe-à-Pitre/Fort-de-France-Orly le 12 décembre 2003.

Un vol vers Cayenne a ensuite été inauguré en 2008, vers Saint Martin en 2009, puis vers Haiti et Saint Domingue en 2012.

Cette année 90000 passagers ont été transportés vers Cayenne (+20%) contre 40000 pour Saint Martin (-20%) et 62000 passagers vers Haiti et Saint Domingue (+100%).

Vers la Guadeloupe, Air Caraibes détient environ 29% de part de marché (42% pour Air France) contre 28% pour la Martinique (44% pour Air France).

Une gestion stricte, des produits adpatés aux clients, des employés antillais intéressés aux résultats

jean-paul-dubreuil-air-caraibesCe qui est intéressant dans le parcours de cette compagnie, c’est qu’elle n’a pas eu le droit à l’erreur contrairement à Air France, aidée à plusieurs reprises par l'état.

Elle a donc du adopter une gestion rigoureuse qui a été bénéfique pour l’économie des Antilles: la compagnie intéresse son personnel à hauteur de 25% des résultats et ses employés sont majoritairement antillais. Ses effectifs sont passés de 200 personnes en 2003 à 870 cette année.

L’actionnaire Jean-Paul Dubreuil, qui venait du secteur de la distribution, a su s’entourer de pointures de l’aérien comme Marc Rochet pour développer des produits soignés (elle a investi récemment 5 millions d’euros dans le renouvellement de ses cabines) et gérer au mieux le yield management. 

«Nous avons aujourd'hui l’une, sinon la meilleure équipe de Yield Management, de toutes les compagnies aériennes. Cela nous permet d’optimiser au mieux les tarifs en les baissant quand la demande est moins forte et inversement. L’arrivée de la concurrence est une bonne chose et malgré l’arrivée de XL Airways sur les Antilles nous sommes sereins pour 2014» explique Marc Rochet.

Le secret de la croissance rentable de la compagnie, un fait relativement rare dans l'aérien, réside dans sa bonne gestion grâce à la culture «distribution» de Jean-Paul Dubreuil.

Mais la compagnie n’en serait pas arrivée là sans passion:«je suis pilote privé depuis l’âge de 17 ans. J'ai monté très jeune une société de transport aérien locale pour les chefs d’entreprise (Air Vendée), puis Régional Airlines (revendue à Air France).  L’aventure d’Air Caraibes est née d’une passion, suite au rachat de cette compagnie régionale aux Antilles et de sa fusion avec Air Guadeloupe» explique Jean-Paul Dubreuil.

Warren Buffet avait dénigré les compagnies aériennes en expliquant que c’était le meilleur moyen pour un milliardaire de perdre sa fortune: «c’est une industrie qui croit rapidement, qui demande beaucoup de capital pour sa croissance et qui gagne peu ou pas d’argent» avait-il déclaré.

Les résultats d’Air Caraibes prouvent le contraire: son bénéfice devrait être encore plus important en 2013 qu’en 2012 où la compagnie avait déjà affiché un résultat net de 6,9 millions d’euros.

Le secret de sa réussite de Jean-Paul Dubreuil avec Air Caraibes tient en quelques règles: gérer une compagnie aérienne comme un épicier, s’entourer de bons professionnels, proposer un produit adapté à ses clients et impliquer ses salariés.

Au final le plus grand accomplissement de Jean-Paul Dubreuil est sans doute d'avoir fait d'une passion, l'une des plus belles résussites françaises dans le domaine de l'aviation de ces 20 dernières années.

www.aircaraibes.com

  
NE MANQUEZ AUCUNE INFORMATION : JE M'ABONNE A LA NEWSLETTER!
DISCUTEZ DE CET ARTICLE, DONNEZ VOTRE AVIS, DONNEZ-NOUS UNE INFORMATION: CREEZ UN SUJET DANS LE FORUM
Aller en haut