Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Booking.com
Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :
Un avion d'Air France

Air France va finalement recevoir un plan d'aide 7 milliards d'euros…

Nous avions parlé il ya quelques jours d'un plan d'aide de 4 milliards d'euros de la part de l'Etat français pour Air France et de 2 milliards pour l'Etat néerlandais pour KLM (voir Air France expose son plan face à la crise).

L'aide sera finalement de 7 milliards d'euros pour Air France : un montant très important justifié par le fait que l'activité long-courrier, principal moteur de la rentabilité d'Air France ne devrait pas reprendre avant plusieurs mois.

Quant à KLM, la compagnie aérienne négocierait désormais avec les banques et le gouvernement néerlandais des prêts pour un montant de 3 à 3,5 milliards.

L'aide consistera en un prêt de 4 milliards d'euros auprès des banques garanti par l'Etat et d'un prêt direct de l'Etat pour 3 milliards d'euros.

Pour convaincres les banques l'Etat a du accepter de garantir les emprunts bancaires à hauteur de 90% plutôt que de 70% prévu initialement vu les montants en jeu.

Ces prêts devront être remboursés par Air France et seront associés à des obligations pour la compagnie nationale comme le fait d'améliorer sa rentabilité et d'optimiser sa flotte pour qu'elle soit plus économe en carburant.

On parle notamment de la disparition de la marque Hop! ou de la forte réduction de son périmètre d'activité ainsi que de la reprise de certains vols domestiques d'Air France au départ d'Orly par Transavia.

Bruno Le Maire a précisé que l'Etat n'a finalement pas opté pour une montée au capital ni pour une nationalisation.

Force est de reconnaitre que dans cette crise, le Ministère de l'Economie a été très réactif au contraire du Ministère de la santé pris au dépourvu sans masques, ni tests... 

Du côté de nos voisins de l'autre côté des Alpes, l'Etat italien va reprendre 100% du capital d'Alitalia en juin.

La situation d'Alitalia n'a cependant rien de comparable avec Air France. La compagnie itlaienne était bien plus mal en point qu'Air France et avait été mise sous administration judiciaire suite à d'importantes pertes.

Le groupe Lufhansa, l'un des plus importants groupes aériens européens a également fait état d'un problème de trésorerie à venir. Le groupe Lufhansa a indiqué ce jour qu'il aurait également besoin d'aides d'Etat pour survivre.

Aux Etats-Unis, un plan d'aide très important de l'ordre de 50 milliards de dollars a été mis en place pour les compagnies aériennes de même qu'à SIngapour poru Singapore Airlines.

Pour Air France, il faut tenir avant tout alors que la crise sera plus longue que prévu. Benjamin Smith a déclaré au Sénat cette semaine qu'il faudrait peut-être attendre 2022 pour récupérer le même niveau d'activité qu'avant l'épidémie, début 2019.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

SONDAGE

Que pensez-vous des mesures annoncées par Macron le 12/07 et de l'extension du pass sanitaire

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Booking.com
 
Aller en haut

Recevez notre Newsletter !