Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

Air France va recevoir des prêts pour 7 milliards

Un avion d'Air France

Air France va finalement recevoir un plan d'aide 7 milliards d'euros…

Nous avions parlé il ya quelques jours d'un plan d'aide de 4 milliards d'euros de la part de l'Etat français pour Air France et de 2 milliards pour l'Etat néerlandais pour KLM (voir Air France expose son plan face à la crise).

L'aide sera finalement de 7 milliards d'euros pour Air France : un montant très important justifié par le fait que l'activité long-courrier, principal moteur de la rentabilité d'Air France ne devrait pas reprendre avant plusieurs mois.

Quant à KLM, la compagnie aérienne négocierait désormais avec les banques et le gouvernement néerlandais des prêts pour un montant de 3 à 3,5 milliards.

L'aide consistera en un prêt de 4 milliards d'euros auprès des banques garanti par l'Etat et d'un prêt direct de l'Etat pour 3 milliards d'euros.

Pour convaincres les banques l'Etat a du accepter de garantir les emprunts bancaires à hauteur de 90% plutôt que de 70% prévu initialement vu les montants en jeu.

Ces prêts devront être remboursés par Air France et seront associés à des obligations pour la compagnie nationale comme le fait d'améliorer sa rentabilité et d'optimiser sa flotte pour qu'elle soit plus économe en carburant.

On parle notamment de la disparition de la marque Hop! ou de la forte réduction de son périmètre d'activité ainsi que de la reprise de certains vols domestiques d'Air France au départ d'Orly par Transavia.

Bruno Le Maire a précisé que l'Etat n'a finalement pas opté pour une montée au capital ni pour une nationalisation.

Force est de reconnaitre que dans cette crise, le Ministère de l'Economie a été très réactif au contraire du Ministère de la santé pris au dépourvu sans masques, ni tests... 

Du côté de nos voisins de l'autre côté des Alpes, l'Etat italien va reprendre 100% du capital d'Alitalia en juin.

La situation d'Alitalia n'a cependant rien de comparable avec Air France. La compagnie itlaienne était bien plus mal en point qu'Air France et avait été mise sous administration judiciaire suite à d'importantes pertes.

Le groupe Lufhansa, l'un des plus importants groupes aériens européens a également fait état d'un problème de trésorerie à venir. Le groupe Lufhansa a indiqué ce jour qu'il aurait également besoin d'aides d'Etat pour survivre.

Aux Etats-Unis, un plan d'aide très important de l'ordre de 50 milliards de dollars a été mis en place pour les compagnies aériennes de même qu'à SIngapour poru Singapore Airlines.

Pour Air France, il faut tenir avant tout alors que la crise sera plus longue que prévu. Benjamin Smith a déclaré au Sénat cette semaine qu'il faudrait peut-être attendre 2022 pour récupérer le même niveau d'activité qu'avant l'épidémie, début 2019.


SONDAGE
Pour réduire le déficit public de l'Etat faut-il :
Newsletter
S'inscrire à la newsletter