Partagez cet article :

Le gouvernement indien a détaillé la semaine passée le processus de privatisation de la compagnie indienne Air India…

Le gouvernement indien a annoncé qu’il allait céder 76% du capital d’Air India.

La privatisation incluera 100% d’Air India Express, la filiale low-cost d’Air India et 50% de sa filiale de services au sol SATS Airport services (société commune entre Air India et une société singapourienne).

Les postulants à la privatisation doivent soumettre leurs offres jusqu’au 16 avril 2018.

Ils devront reprendre une dette avoisinant 5,1 milliards de dollars dans le cadre de cette offre. Les actifs d’Air India et ses 6 filiales sont évalués à 4,6 milliards de dollars.

Singapore Airlines et le conglomérat TATA, la compagnie indienne Indigo, Jet Airways et Air France/KLM, le groupe turc Celebi Aviation Holdings devraient postuler à cette privatisation qui exige que la compagnie aérienne qui rachète présente des résultats positifs après impôts.

Les filiales AIESL (Air India Engineering Services Ltd), AIATSL (Air India Air Transport Services Ltd), HCI (Hotel Corporation of India) et AASL (Airline Allied Services Ltd) ne feront pas partie du processus de privatisation et seront logées dans une structure à part.

Air India possèdait une flotte de 115 avions à fin décembre e2017 et opère des routes vers 39 destinations internationales. AU 1er décembre la compagnie employait 11214 personnes de façon permanente.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

 

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre la privatisation d'Aéroports de Paris?
Aller en haut