Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

Airbus et plusieurs compagnies aériennes critiquent la taxe carbone européenne

airbus-a330-200

Dans une lettre commune Airbus, Air Berlin, Air France, British Airways, Iberia, Lufthansa, MTU Aero Engines, Safran et Virgin Atlantic demandent à David Cameron, François Fillon, Angela Merkel et Mariano Rajoy d’agir afin d’éviter la détérioration du conflit commercial avec la Chine et d’autres pays (dont les Etats-Unis et la Russie) qui s’opposent à la taxe carbone européenne ETS.

Les neuf dirigeants indiquent dans cette lettre que suite à la mise en place de cette taxe européenne, le secteur aérien va devoir «faire face à des mesures ayant de sérieuses conséquence sur le marché de l’aviation en Europe».

Dans de nombreux pays qui s’opposent à l’ETS, des mesures de rétorsion sont à l’étude contre les compagnies aériennes européennes comme des taxes spéciales et des limitations de droits de trafic aériens.

En Chine, des commandes d’Airbus d’une valeur de 12 milliards de dollars ont été suspendues.

Ces mesures risquent de menacer 1000 emplois Airbus en Europe et 100 autres emplois auprès des fournisseurs.

Les présidents de ces 9 sociétés craignent d’autres mesures de rétorsion alors que de nombreux pays continuent de s’opposer à cette taxe.: «une situation que l’Europe ne peut pas supporter du fait de l’environnement économique».

«Les présidents de ces 9 entreprises demandent des consultations au niveau du Conseil Européen avec les états étudiant ces mesures de rétorsion. Il faut trouver une solution de compromis afin que ces mesures soient annulées avant qu’il ne soit trop tard».

Plusieurs pays dont la Chine, les Etats-Unis et la Russie s'opposent à cette taxe, qui arrive il est vrai au mauvais moment, alors que les cours du pétrole sont au plus hauts et que la croissance économique est au ralentit.

Les compagnies aériennes sont prises pour boucs émissairs alors que cette industrie a effectué d'énormes progrès en terme de consommation des réacteurs et d'allègements du poids des avions via l'utilisation de métériaux composites.

La IATA a d'ailleurs demandé à l'Europe de se focaliser sur la compétitivité plutôt que sur les taxes: voir https://www.businesstravel.fr/2012020811975/en-voyage/compagnies-aeriennes/la-iata-demande-a-l-union-europeenne-de-se-focaliser-sur-la-competitivite.html

Newsletter
S'inscrire à la newsletter


SONDAGE
Pour réduire le déficit public de l'Etat faut-il :