Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

Airbus imagine la cabine d'avion du futur en 2050

airbus-cabine-du-futur2

Airbus a dévoilé sa nouvelle cabine "invisible", un concept qui pourrait voir le jour d'ici 2050. Elle offre aux passagers une vue imprenable sur le ciel.

Selon l'enquête passagers 2050 conduite par Airbus,  près d'un tiers des participants à l'enquête ont indiqué qu'ils voulaient «que le vol lui-même s'apparente aux vacances».

Pour réaliser ces voeux, Airbus a pensé à un fuselage composé d'une membrane en biopolymère, qui serait plus légère et plus économe en carburant, tout en offrant «une vue panoramique sur le monde extérieur à travers de vastes zones où le revêtement pourrait devenir transparent d'un simple geste de la main». 

airbus-cabine-du-futurParmi les autres innovations imaginés par Airbus on peut indiquer un siège "intelligent" qui s'adapte à la taille de chaque passager et qui propose des massages, des boissons ou des vitamines si nécessaire.

Des vitamines qui deviendraient nécessaires compte tenu du nombre croissant de femmes qui voyagent, mais aussi de passagers de plus de 60 ans, de personés obèses…

Les recherches ont démontré que l'obésité pourrait toucher 65 pour cent de la population d'ici à 2050: «alors que de plus en plus de gens voyagent et que leurs tailles, leurs silhouette et leurs besoins évoluent, les cabines doivent s'adapter».

Le nouvel appareil ne sera plus équipés de classes distinctes (première, affaires, éco) mais de zones afin de cibler les besoins plus spécifiques des passagers.

Par exemple, il y aura des bars, un mur de jeux virtuels et d'autres services dans une zone interactive zone d'interaction, ce qui offrira plus d'opportunités d'échanges entre les passagers et même d'organiser des réunions.

L'avion lui-même aura des ailes plus longues et plus minces pour réduire la traînée, sera composé de matériaux plus légers et, bien sûr, de moteurs plus économes en carburant.

Plus d'informations: www.airbus.com

Newsletter

S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

SONDAGE

Pour réduire le déficit public de l'Etat faut-il :

LES ARTICLES QUE VOUS AIMEZ