Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

Alors que les experts nous parlaient de l'avantage de la vaccination pour revenir à la vie normale, l'Allemagne malgré la vaccination n'a jamais compté autant de cas selon Worldometers.

Le pays a compté 60753 cas le 17 novembre contre 32546 cas le 14/04/2021 au plus fort de la vague du printemps 2021 et 31553 cas le 18/12/2020.

Les statistiques montre ainsi que le vaccin n'empêche nullement les contaminations et que la mise en place du pass sanitaire n'a aucune utilité pour contrer l'épidémie.

Le pass sanitaire est bien un moyen de priver les habitants d'une partie de leurs libertés.

Aux Pays-Bas dont le taux de vaccination est parmi les plus élevés d'Europe (73%) la situation est encore pire avec 23002 cas le 22/11/2021 contre 11119 cas au plus fort de la vague de de l'hiver 2020 le 30 octobre 2020. Il en est de même en Belgique où 77% de la population est vaccinée.

Nous avons parlé à plusieurs reprises dans notre magazine des problèmes de tout miser sur les vaccins et ne pas miser pour les plus jeunes sur l'immunité collective ce qui serait bien plus logique. L'Islande en a pris conscience cet été.

Les derniers chiffre de l'épidémie visibles sur Worldometer montrent que la stratégie de la France est mauvaise. A ce titre l'arrivée de vaccins à technologie traditionnelle comme Valvena seront les bienvenus alors que ceux à ARNm semblent dans les faits et comme le montrent les chiffres peu efficaces pour empêcher les contaminations.

En France la situation devrait être similaire à l'Allemagne et l'épidémie va être aggravée par les mauvaises décisions du gouvernement d'obliger le personnel médical à se faire vacciner avec une technologie vaccinale (ARNm) dont les effets secondaires à long-terme n'ont pas été encore identifiés.

Il semble dangereux dans une Démocratie d'imposer des vaccins avec une technologie novatrice, on le voit d'ailleurs avec les faits de ces derniers jours en Guadeloupe.

Parallèlement les vaccins semblent peu protéger des hospitalisations comme l'a indiqué le médecin allemand Günter Kampf : « en Allemagne 55% des cas de Covid symptomatiques âgés de 60 ans ou plus sont vaccinés et cette proportion augmente chaque semaine ». Il estime par ailleurs comme de nombreux scientifiques que les vaccins « contribuent au développement de nouveaux variants et qu'ils pourraient accélérer la diffusion du Covid alors que les vaccinés changent leurs comportements après avoir reçu leurs doses ».

« Les vaccinés ne sont plus testés en Allemagne et ne sont pas mis en quarantaine. C'est une carte blanche pour une vie sociale presque normale. S'ils sont infectés, ils ne présentent souvent aucun symptôme ou seulement des symptômes légers et ne reconnaissent donc pas leur infection ou la reconnaissent trop tard. De ce fait, la vague attendue parmi les vaccinés serait à peine visible » a-t-il expliqué.

« Aux États-Unis, un ensemble de données suggère que la stratégie de vaccination de masse pour vaincre le COVID-19 a échoué. Le gouvernement fédéral considère que plus de 196 millions d'Américains (59 % des éligibles) sont « entièrement vaccinés » (une cible mouvante étant donné la nature temporaire des vaccins), mais ABC News a rapporté en octobre que davantage d'Américains sont morts du COVID-19 cette année. (353 000) qu'en 2020 (352 000), selon les données de l'Université Johns Hopkins » note Global Research.

Voir notre article : Baser la reprise des voyages sur les vaccins, est-ce sérieux?

 

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

Recevez notre Newsletter !