Partagez cet article :

American Airlines va annuler de manière « proactive » 90 vols par jour entre aujourd’hui et le 1er avril du fait de la mise à terre de ses Boeing B737 MAX…

Un article de CNBC indique qu'American Airlines va annuler 90 vols par jour en attendant la décision de la Federal Aviation Administration Américain pour autoriser ou pas les B737 MAX à voler à nouveau.

« Nous savons que ces annulations et ces changements peuvent affecter nos clients et nous travaillons pour limiter l’impact au plus petit nombre de clients » a déclaré American Airlines. La compagnie va contacter ses clients dont les vols ont été annulés par téléphone ou email.

La flotte mondiale de B737 MAX a été mise à terre alors que deux accidents ont impliqué l’avion : celui du 10 mars 2019 d’Ethiopian Airlines où 157 personnes ont perdu la vie et celui du 29 octobre 2018 de Lion Air où 189 personnes ont perdu la vie.

Une procédure trop complexe pou désactiver le MCAS

On en sait désormais un peu plus sur le crash de Lion. Les pilotes ont tenté d’éviter le crash en appuyant sur le bouton pour déconnecter le MCAS mais la procédure était bien plus complexe et n’avait pas été expliquée en détail aux pilotes. Ce bouton ne permettait que de contrer temporairement le système alors que selon le New York Times 3 autres actions sont nécessaire.

Ils auraient du appuyer sur l’interrupteur pour arrêter le MCAS mais aussi appuyer sur un interrupteur pour arrêter le moteur qui contrôle l’assiette de l’appareil, actionner un deuxième contacteur à proximité qui contrôle le stand-by et actionner manuellement une manivelle afin de réajuster l’angle de l’avion. Lors de simulations récentes du crash du vol Lion Air il a été prouvé que les pilotes n’auraient eu que 40 secondes pour réaliser toutes ces opérations.

Boeing a publié une mise à jour du MCAS qui a été testé et il semblerait qu’il se déclenche de manière moins agressive et persistante selon le New York Times.

Par ailleurs le MCAS ne se basait que sur un capteur jusqu’à présent, d’où les problèmes sur les vols Ethiopian et Lion Air : pourtant le B737 MAX était équipé de deux capteurs. Il devrait se baser à l’avenir sur les deux capteurs de l’avion. Les modifications logicielles de Boeing doivent cependant encore être approuvées par la FAA avant que les avions puissent être réautorisés à décoller à nouveau. Il est paradoxal que le MCAS est un logiciel qui doit améliorer la sécurité et permettre à l'avion de ne pas avoir d'accident en cas de décrochage.  Dans l'aérien comme dans l'informatique la complexité des systèmes conduit parfois à plus de vulnérabilités...

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Aller en haut