Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

ANA scelle des partenariats avec des hôtels et restaurants

 ana business 2014

La compagnie japonaise All Nippon Airways vient de lancer de nouveaux partenariats avec les hôtels asiatiques Taj Mahal, Jing An Shangri-La et Conrad pour la restauration de ses passagers en classe Business…

Grâce à ces nouveaux partenariats, la compagnie japonaise va pouvoir diversifier les menus servis à bord de ses avions en Business. L'accord avec l'hôtel Jing An Shangri-La permettra de proposer de la cuisine chinoise du sud-est à bord des avions partant de Shanghai vers Narita, Nagoya, Haneda et Kansai (départ tardif). ces menus seront servis en avril, juillet et octobre 2016.

Suite à l'accord avec Taj Mahal, les clients voyageant au départ de Mumbai et Delhi vers le Japon pourront profiter d'une cuisine indienne raffinée à bord des avions.

Ces menus seront servis au départ de Mumbai de septembre à novembre 2016 et au départ de Delhi de mars à novembre 2016.

Un autre accord a été scellé avec l'hôtel Conrad New York pour les vols opérés de juin à août 2016 au départ de New York. Les voyageurs pourront profiter à bord des menus d'inspiration méditerranéenne conçus par le chef Atrio du Conrad New-York.Enfin la compagnie proposera pour la première fois de la cuisine japonaise au départ d'un aéroport étranger grâce à un partenariat avec les restaurants japonais Tofuyu Ukai pour les vols au départ de Taïwan (en janvier, avril et octobre 2016).

Les restaurants Tofuyu Ukai sont bien connus à Tokyo notamment pour leur soupe et différents mets au tofu. En mettant en place ces partenariats, ANA vise à personnaliser la restauration servie à bord de ses avions en fonction de la clientèle : une bonne idée qui incitera sans d'autres compagnies à faire de même.La logistique est cependant beaucoup plus complexe puisque la compagnie doit se fournir auprès de plusieurs partenaires.

https://www.ana.co.jp/asw/wws/fr/f/

Newsletter
S'inscrire à la newsletter


SONDAGE
Pour réduire le déficit public de l'Etat faut-il :