Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Booking.com

Enfin un journal libre et détenu par ses salariés : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

L'autorité de la concurrence a annoncé hier qu'elle avait reçu des engagements indiquant que Booking allait modifier ses pratiques commerciales avec les hôteliers…

espaces-publics-ibis

Il y a quelques mois une procédure avait été ouverte par l'Autorité de la Concurrence suite à des plaintes déposées par de nombreux syndicats hôteliers (SYNHORCAT, FAGIHT, CPIH, UMIH, GNC) ainsi par le groupe Accor.

Les engagements pris par Booking devant l'autorité de la concurrence vont changer  le rapport de force qui était mis en place. 

«Ces engagements ont été simultanément déposés et acceptés en France, en Suède et en Italie, sous l’égide de la Commission européenne (DG COMP), dans le cadre d’une coordination inédite entre autorités, membres du Réseau Européen de Concurrence. Booking souhaitera pouvoir les étendre, dès que possible, au niveau des différents Etats membres de l’Espace Economique Européen» a précisé l'agence de voyage en ligne.

Désormais, dans ces trois pays, les hôtels pourront ainsi librement pratiquer des tarifs inférieurs et/ou des conditions commerciales meilleures sur des plateformes concurrentes de Booking.com et leur allouer des quotas de nuitées plus importants.

Ils pourront également, proposer des tarifs inférieurs à ceux affichés sur le site de Booking.com sur leur canal de vente hors ligne (réservation sur place, par téléphone, fax, mails, messageries instantanées, points de vente physiques des agences de voyage, etc.), sous réserve que ces tarifs ne soient pas publiés sur le site internet de l'hôtel. Ils pourront aussi proposer des tarifs inférieurs à ceux affichés sur le site de Booking.com aux clients bénéficiant de programmes de fidélité» a précisé l'autorité de la concurrence.

Par ailleurs les hôtels pourront également conserver pour leurs plate-formes de vente directe (sur Internet ou non), un nombre de nuitées supérieur à celui alloué à Booking.

Selon l'Autoritéde la concurrence, ces engagements ont été pris par Booking pour une durée de 5 ans : l'accord entrera en vigueur à partir du 1er juillet 2015 soit un peu tard pour la saison été.

L'autorité de la concurrence fera un premier bilan de ces engagements au 1er janvier 2017.

«Ces nouveaux engagements limitent l'application par Booking.com de clauses de parité de prix en tant qu'élément de son modèle économique fondé sur la perception de commissions. Ils renforcent considérablement les marges de manœuvre des hôtels. Les engagements souscrits par Booking.com trouvent le bon équilibre en faveur des consommateurs en France, en Italie et en Suède en restaurant la concurrence tout en préservant les services de recherche et de comparaison gratuits et faciles d'usage, et en encourageant l'émergence de l'économie  numérique» ont déclaré Bruno Lasserre, président de l'Autorité de la concurrence, Giovanni Pitruzzella, président de l'Autorité de concurrence italienne  et Dan Sjöblom, Directeur Général de l'Autorité de concurrence suédoise.

Des procédures ont également été lancée à l'encontre d'Expedia et de HRS et l'on devrait en savoir plus à ce propos dans les prochains mois.

L'accord avec Booking est important pour les hôtels français alors que 70% des réservations en ligne de nuitées sur Internet sont faites via des agences comme Booking, Expedia et Hrs, les trois plus importantes sur le marché français. Les sites en propre des hôtels n'engendrent que 30% des réservations. Les commissions moyennes des agence comme Booking varient entre 10 et 30 % du prix de détail TTC selon les plateformes et le modèle choisi (paiement au moment de la réservation ou paiement lors du séjour).

Les réservations hors Internet restent cependant encore majoritaires avec une part de 66% contre 33% pour Internet selon Phocuswright Europe

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: