Etes-vous pour ou contre la suppression du port du masque dans les transports?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :
britishairways-avions
British Airways et Ibéria ont convenu d'un protocole d'accord afin de fusionner les activités des deux compagnies aériennes.

British Airways et Iberia ont annoncé que la fusion était destinée à  « créer un nouveau, groupe aérien leder en Europe… ».

La nouvelle compagnie détiendra 419 avions qui voleront vers 205 destinations.

En 2008, British Airways et Ibéria ont transporté 62 millions de passagers et, durant leurs derniers exercices, leurs revenus cumulés atteignent approximativement 15 milliard d'euros.

On s'attend à ce que la fusion soit définitivement accomplie vers la fin de 2010.
La fusion sera effectuée via une holding (TopCo) qui possédera les les deux compagnies aériennes existantes et dont les actionnaires seront ceux de British Airways et d'Ibéria. Les actionnaires de British Airways détiendront 55 pour cent de TopCo et ceux d'Ibéria, 45 pour cent.

TopCo sera une compagnie espagnole enregistrée à Madrid, en Espagne.

La majorité des réunions du conseil d'administration et de toutes les réunions d'actionnaires aura lieu à Madrid. Suite à la fusion, TopCo paiera ses impôts en Espagne. Les sièges sociaux opérationnels et financiers du groupe seront situés à Londres, qui abritera les principaux services de direction du groupe.

Un autre bureau de direction sera situé à Madrid.

Le groupe sera dirigé par le président Willie Walsh, et une équipe de direction choisie répartie entre les deux compagnies aériennes.

L'équipe de direction de groupe comportera au départ : Willie Walsh, le président, Rafaël Sánchez-Lozano, CEO d'Iberia OpCo Keith Willliams, CEO de British Airways OpCo, Enrique Dupuy De Lôme, directeur financier du groupe, Robert Boyle,en charge de la synergie des revenus, José Maria Fariza, en charge de la synergie des revenus pour les clients.

Le nouveau offrira à ses clients des correspondances vers plus de 205 destinations et renforcera l'alliance Oneworld.

Les clients de British Airways pourront accéder à  59 nouvelles destinations, dont 13 en Amérique latine, alors que les clients d'Iberia gagneront jusqu'à 98 nouvelles destinations à travers le réseau de British Airways.

Ils bénéficieront également de plus de fréquences et correspondances à des tarifs plus, ainsi que l'accès à plus de salons de VIP et aux avantages des programmes de fidélité des deux compagnies.

Le nouveau groupe aura une position stratégique grandement améliorée au niveau mondial avec des  réseaux fortement complémentaires : British Airways ayant un réseau important en Amérique du Nord, en Asie Pacifique et en Afrique et Ibéria étant très présent en Amérique Latine.

Iberia et British Airways pourront optimiser leurs réseaux entre leurs deux hubs de Londres et de Madrid.

La fusion permettra d'avoir une plus forte position concurrentielle et de participer à la future consolidation de l'industrie aérienne.
Les synergies annuelles suite à la fusion sont estimées approximativement à 400 millions d'euros (aux taux de change pris en compte dans le cadre de la fusion) à partir de la fin de la cinquième année après l'accomplissement de la fusion à d'un coût de 350 millions d'euros.

On s'attend à ce qu'approximativement un tiers des synergies soient relatives au chiffre d'affaires (les consolidation des ventes, du réseau et des revenus), d'autres synergies provenant des systèmes d'informations, de la flotte, de l'entretien et des fonctions de gestion.

Plus d'informations sur les sites d'Iberia et de British Airways.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre la suppression du port du masque dans les transports?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut