Partagez cet article :
Rue Royale avec de nombreuses boutiques de luxe à Paris

Comme le tourisme, le secteur du luxe est très affecté par l'épidémie de Coronavirus et s'inquiète sur l'impact à moyen-terme…

Le secteur du voyage et des transports aériens sont parmi ceux qui vont énormément souffrir de cette épidémie tout le monde le reconnait. Mais un autre secteur s'inquiète également pour son avenir : le luxe.

«A Paris, il y a d'abord eu le mouvement des Gilets Jaunes qui a durement frappé le commerce de luxe, puis la réforme des retraites et désormais il y a le coronavirus. Nous avions eu un bon redémarrage en janvier-février mais avec le confinement en mars, le chiffre d'affaires de nos adhérents est prévu en baisse de 5 à 10% sur le trimestre. Chaque mois de confinement conduit à une baisse des revenus annuels de 8 à 15% selon les maisons. Si la fermeture de l'espace Schengen se poursuit jusqu'à octobre nos membres pourraient perdre 60% de leurs revenus» nous confie Benjamin Cymerman directeur du Comité du Faubourg Saint Honoré.

Le principal problème pour le secteur du luxe comme pour celui du tourisme est que contrairement à d'autres secteurs le retour à la normale va prendre du temps.

« Notre activité dépend beaucoup des touristes asiatiques, américains hors ceux-ci ne vont pas revenir avant septembre-octobre voire la fin de l'année» estime-t-il.

Combien de temps va durer la crise?

L'Imperial College de Londres a fait une étude sur l'épidémie indiquant que la plupart des pays touchés pourraient mettre en place des mesures de stop and go, soit confinement puis ouverture et confinement à nouveau pour bloquer les différentes vagues de l'épidémie tant qu'un vaccin n'est pas trouvé.

Cela pourrait rallonger d'autant plus la reprise du secteur du luxe en France sans compter les mesures de contrôles aux frontières mises en place par les états qui risquent de durer et vont sans doute réduire les flux de voyageurs.

Pendant combien de temps les voyageurs vont-ils avoir peur de prendre l'avion?

Un autre aspect à prendre en compte est la psychologie des voyageurs : ceux-ci vont sans doute attendre un peu pour voyager par peur du virus, notamment les retraités.

Ceux-ci sont pourtant un marché crucial pour nombre d'agences de voyage haut de gamme.

« Nous attendons une réponse de l'Etat qui soit à la hauteur de la perte de revenus. LVMH ou Hermès ont les reins solides mais ce n'est pas le cas de tous les acteurs du luxe, particulièrement les plus petits» estime Benjamin Cymerman.

Même les grands acteurs du luxe commencent à sentir peser la crise

Cependant même pour les plus puissants acteurs du luxe, la situation est critique : Hermès a annoncé la fermeture de ses sites de production en France soit une quarantaine de sites. LVMH va fortement souffrir du ralentissement de l'économie en Chine l'un de ses principaux marchés à l'export.

François-Henri Pinault a également constaté une forte baisse des ventes et de la fréquentation en Chine continentale à la mi-février alors que des mesures de confinement ont été mises en place à Pékin.

En Chine également de nombreuses boutiques de luxe ont été fermées.

On estime que l'Asie représente 30% des ventes de LVMH, 38% pour Richemont, 36% pour Hermès et 32% pour Kering.

Baisse des ventes à l'export et baisse des touristes aisés en France

Il va donc y avoir une double peine pour les acteurs français du luxe : baisse des ventes à l'export et baisse des ventes en France du fait de la forte baisse du nombre de touristes à hauts revenus en provenance d'Asie et des Etats-Unis.

Plus les mesures de confinement durent, plus dure sera la sortie de crise...

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: