Partagez cet article :

L’été sur les côtes normandes est la destination phare des franciliens qui y accèdent en un claquement de doigts en voiture. Pourtant, ce n’est pas la mer qui séduit le plus les visiteurs aux mois de juillet et août, mais son hippodrome. Voyage au cœur de la capitale éphémère du cheval, du 27 juillet au 28 août.

Ah Deauville! On connait ses fameuses balades sur les planches en bord de mer et ses parasols aux couleurs des années cinquante. Figée dans une autre époque et jouant du charme de l’ancien, Deauville attire les touristes tout au long de l’année. Et comme chaque été, les passionnés d’équitation du monde entier viennent suivre les 19 courses qui commencent samedi prochain. Toutes les catégories vont être représentées, pour un véritable marathon équestre célèbre à l’international. En pleine préparation, l’hippodrome de Deauville nous a donné l’accès à ses coulisses. Les paris sont ouverts !

Le meeting hippique de l’été

Durant un mois, les jockeys vont s’affronter dans des courses endiablées pour tenter de remporter l’un des nombreux prix mis en jeu. Dans les tribunes, l’excitation est palpable.

Aux côtés des parieurs passionnés, on trouve des familles qui choisissent cette activité pour la première fois. L’hippodrome cherche à attirer un public de plus en plus large : l’accès aux courses est à seulement 3 euros par personne. Pour les touristes qui se déplacent uniquement pour les courses, principalement retraités, l’hippodrome a mis en place un pass à 19euros qui permet d’accéder à toutes les courses qui se joueront durant le mois du meeting.

deauville chevaux

Encore dans les préparatifs lors de notre visite, le personnel met en place des installations éphémères pour accueillir les visiteurs. Sous de grandes toiles, vous pourrez vous restaurer en extérieur dans des foodtrucks, bars à huîtres et cocktails et un stand de crêpes. Les comités d’entreprise sont également ciblés, ils peuvent louer des salons privés avec s’ils le souhaitent un bar privatif et bénéficier des loges qui offrent une vue imprenable sur les courses. Ainsi, propriétaires de chevaux, entraineurs, jockeys, passionnés et amateurs se retrouvent pour un rendez-vous équestre exceptionnel. Pour les curieux qui souhaitent se prêter au jeu, les paris débutent à 2 euros, de quoi pimenter l’expérience sans prendre de risque !

Une activité qui s’ouvre au grand public

Si l’image des gradins des courses hippiques est dans nos souvenirs souvent rattachée aux gentlemen en costume et demoiselles à chapeau, l’hippodrome de Deauville souhaite rompre avec cette image d’activité privilégiée. En plus des tarifs avantageux pour accéder aux courses, c’est toute une ville qui permet aux habitants comme aux visiteurs de profiter de tous ses avantages. Un peu plus loin, sur le bord de mer, une grande galerie est mise à disposition des enfants, où ils pourront profiter des jeux, des escapegame… gratuitement ! C’est le ressenti que veut donner Deauville pour généraliser son tourisme et répondre à cette réputation de « destination de riches ».

Désormais, peu importe son budget, on peut passer une journée à la plage et se diriger vers l’hippodrome. Il existe également des séances explicatives pour apprendre aux nocives à savoir parier. Pour les passionnés, il est également possible de se partager l’achat d’un cheval.

deauville batiments

Ainsi, certains investissent uniquement 50 euros, non pas pour se faire de l’argent mais pour le plaisir de voir son cheval sur la piste de course. Les ventes se font aux écuries du Rouget à Deauville, où cette a été alternative créée pour varier les profils des propriétaires.

Une tradition locale

L’hippodrome de Deauville a ouvert ses portes en 1865, et reflète la pratique d’une discipline ADN de la ville normande. Les courses constituent la première activité touristique mise en place dans la ville, qui se positionne aujourd’hui au 4ème rang mondial de vente de chevaux.

deauville batiment 2

Au total, se sont 7 ventes annuelles qui sont organisées à Deauville. Celle-ci détient le titre de pôle international du cheval depuis 2010, avec ses 450 chevaux à l’entrainement toute l’année dans son hippodrome.

 

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

REPORTAGES EUROPE

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

SONDAGE

Pour presse plus libre préférez-vous?
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: