Partagez cet article :

A Jurmala, le temps est suspendu. On se prélasse sous les pins des immenses plages de la Baltique en admirant les baigneurs qui semblent avoir pied jusqu'à l'infini...

Jurmala est un nom qui fait rêver mais dont les origines semblent imprécises : est-ce un nom d'origine latine, anglo-saxonne? Cette station balnéaire paisible est situé au nord de l'Europe en Lettonie plus précisément à deux pas de Riga. On peut ainsi combiner tourisme culturel et shopping dans les rues médiévales de Riga et bains de mer dans la même journée.

Pour se rendre à Jurmala, un train confortable et très spacieux (l'écartement des voies est similaire à celle de la Russie) relie Riga aux plages en environ 30 minutes.

Après avoir traversé l'immense rivière Daugava qui fait penser aux grands espaces américains, le train s'enfonce progressivement dans une magnifique forêt de pins de la Baltique.

La cime de ces arbres semble se confondre avec le ciel : ici les pins font 30 voire 40 mètres de hauteur et semblent géants par rapport aux pins rachitiques de la forêt des Landes.

Après 30 minutes de parcours on se retrouve sur un quai presque en pleine nature au bord d'un lac. Mais où est donc le centre-ville de cette station balnéaire que certaines appellent le Saint Tropez letton? 

Il suffit de suivre la foule des passants. En face de la petit gare, une allée conduit à la rue piétonne principale, cœur de la ville.

Juste en face de la gare, j'ai fait un stop, intrigué par ce restaurant georgien qui semblait populaire. Et ce fut une bonne idée, car même si la cuisine était simple (des grillades), les vins étaient excellents, georgiens bien évidemment.

repas jurmala

On trouve de nombreux vins georgiens dans les restaurants de Jurmala car la ville est restée l'un des lieux de prédilections des touristes russes. Staline étant georgien, les cadres hauts placés du Parti prirent l'habitude à une époque de boire ces vins gouleyants et qui mériteraient sans doute une meilleure reconnaissance au niveau international.

Avant la chute du mur de Berlin, Jurmala était connue dans toute l'Union Soviétique.

Les apparatchiks du Parti venaient y faire des cures thermales dans les nombreux établissements très réputés de la ville où ils profitaient des meilleurs soins de l'Union Soviétique : bains de boue, d'eau de mer, massages...

Depuis beaucoup d'évènements ont eu lieu et malgré la chute du mur et l'indépendance de la Lettonie, l'engouement pour Jurmala est resté intact auprès des touristes russes.

Sur la plage l'ambiance est familiale la journée

sirenes jurmala

Mais que l'on ne s'y trompe pas, Jurmala reste une station balnéaire chic : dans la rue piétonne la journée on croise des couples habillés avec les derniers vêtements haute couture déambulant en amoureux ou des familles bcbg dont les parents promènent leurs bébés dans des poussettes hors de prix. Le soir l'ambiance change totalement : on y croise groupes d'amis aux tenues branchées venant faire la fête dans les bars de la rue piétonne ou ceux de la plage où sont organisée des soirées privées avec des DJs à la mode.

allee jurmala

Jurmala s'apparente à un Saint Tropez nordique même si la richesse et le luxe ostentatoire y sont moins visibles.

Pour imaginer la richesse des vacanciers, il suffit d'admirer à pied les somptueuses maisons en bois d'époque ou d'architecte qui longent le littoral.

Certaines maisons ont une architecture remarquable et sont de vraies palais : elles sont souvent malheureusement peu visibles de la plage car cachées par les pins ou par de grandes barrières pour préserver l'intimité de leurs propriétaires. Déambuler parmi ces palais modernes vaut le voyage tout comme la vue au sommet de l'observatoire du parc ce la ville.

Cette tour de 40 mètres de haut vous étonnera : d'en bas elle semble peu impressionnante.

Mais après avoir grimpé deux ou trois étages sur des marches quasi transparentes, avec une tour oscillant fortement avec le vent, c'est déjà le début de l'aventure...

tour jurmala

En haut, on profite d'une vue à 360 degrés sur la plage qui s'étend à l'infini le long du Golfe de Riga.

vue foret jurmala

coucher soleil jurmala

Cette vue vaut son pesant d'or au sens propre comme au sens figuré car c'est sur cette plage qu'après les tempêtes les promeneurs viennent débusquer des morceaux d'ambre, une résine millénaire parfois hors de prix, notamment lorsque l'ambre est incrusté de fossiles d'animaux préhistoriques.

Si cette promenade vous a donné envie de visiter la région, les balades ne manquent pas.

A l'ouest de Jurmala, la visite de Kemeri mérite une bonne journée avec ses nombreux sentiers et pistes cyclables. .

Cette ancienne station thermale très prisée tout au long du XXème siècle est aujourd'hui abandonnée.

Qu'il est agréable de flâner dans ce  parc empreint de nostalgie parmi les arbres centenaires.

parcfleur kermeri

Au détour des sentiers on croise des kiosques à musique abandonnés, d'anciennes installations thermales décrépies où les millionnaires de l'époque venaient prendre des bains de boue et la célèbre fontaine de la source du lézard.

anciens thermes kermeri jurmala

rdv kermeri

Cette source aurait des vertus miraculeuses pour la santé : il suffirait simplement d'y tremper ses mains et son visage pour guérir de nombreuses maladies.

Même si cette eau a une odeur un peu soufrée, il est aussi possible de la boire. On ne sait pas si ses vertus seront alors encore plus miraculeuses, mais qui sait? Si vous n'aimez vraiment pas son gout sachez qu'il existe plus de 20 sources dans le parc de Kéméri.

Caché dans les sous-bois, la petite église orthodoxe multicolores Saint Pierre-Paul est l'une des merveilles du parc avec sa façade multicolore.

eglise kermeri

Elle n'était malheureusement pas ouverte lors de notre séjour. La légende raconte qu'elle aurait été construite et assemblée sans clous avec de simples planches en bois.

Plus loin en continuant la route vers l'ouest s'étend la presqu'île de Courlande et ses villages de pêcheurs où vivent encore les descendants des Lives, l'une des premières tribus du pays. C'est une région qui faisait auparavant partie du Grand Duché de Courlande où l'un de nos rois, Louix XVIII y séjourna quelques années en exil.

La région est réputée pour ses nombreuses fumeries artisanales et ses quelques villages de pêcheurs. Selon la population locale, on y mangerait parmi les meilleurs poissons fumés du pays. Ses plages ouvertes sur l'océan sont également réputées des adeptes du Windsurf, du kitesurf ou même du surf lorsque la mer le permet.

Pour terminer notre séjour nous avons été exploré l'est de Jurmala, une région prisée par l'ancienne aristocratie russe.

Après avoir pris un train puis un bus, on traverse Dzintari, où a été fêté à une autre époque le mariage du Tsar de Russie Alexandre.

C'est ici  traditionnellement que la noblesse russe du 19ème siècle venait en villégiature.

On y trouve de magnifiques villas tout comme à Bulduri : un endroit qui a été appelé l'Amérique eu début du 20ème siècle avec ses édifices grandioses et son american way of life tout confort, mais au bord de la Baltique. En poursuivant notre route on arrive un peu au bout du monde : des bateaux échoués semblent attendre depuis des années le retour de leur propriétaire et tout autour ne s'étendent que des forets de pins à l'infini.

En prenant un sentier face du port, on arrive au musée en plein air de Jürmala qui expose des embarcations, des maisons de pêcheurs du 19ème/20ème siècle. Un vrai retour dans le passé.

musee jurmala

Un sentier chemine ensuite via une passerelle jusqu'à la superbe plage du parc naturel de Ragapaka.

passerelle foret jurmala

Au bout du chemin face à la plage se trouve l'un des restaurants les plus prisés des riches touristes et des connaisseurs de la région.  

Au bar &Grill line36, tout n'est que calme luxe et volupté : on y passerait bien toute la journée à l'ombre des pin en sirotant un cocktail ou en dégustant un simple poisson grillé dans le brouhaha des conversations russes...

INFORMATIONS PRATIQUES :

- Y ALLER : AirBaltic propose plusieurs vols chaque jour entre Roissy et Riga. www.airbaltic.com

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : CLIQUEZ ICI POUR CREER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

 

REPORTAGES EUROPE

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre la privatisation d'Aéroports de Paris?
Aller en haut

Cliquez ci-dessus pour voir la nouvelle cabine