Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

Emirates va inaugurer un nouveau vol au départ de Toulouse, Marseille ou Lyon

emirates-a380-shangai1

Le nouveau directeur France de la compagnie, Thierry Aucoc, a indiqué ce jour que la compagnie aérienne de Dubaï allait inaugurer un vol au départ de Toulouse, Marseille ou Lyon d'ici peu de temps.


Fortes de ses bons résultats (Emirates a réalisé un bénéfice net de 1,5 milliards de dollars l'an passé), Emirates souhaite continuer à se développer en France.

La compagnie devrait lancer un vol additionnel au départ d'une ville de province vers Dubaï dans les prochains mois.

Toulouse, Marseille ou Lyon sont étudiés actuellement par la compagnie, sans qu'un choix ait été réalisé pour le moment.

«Les trois aéroports ont des avantages, mais nous choisirons celui qui nous sera le plus profitable» résume Thierry Aucoc, le nouveau directeur général d'Emirates France.

Hormis ses 2 vols quotidiens au départ de CDG, Emirates dessert déjà relativement bien le marché national.

Elle opère un vol quotidien vers Dubaï au départ de Nice et a lancé en juin dernier un vol quotidien au départ de Genève en B777-300ER.

«Nous sommes satisfaits de nos résultats à Nice. Lors du lancement de la ligne, nous atteignions déjà un taux d'occupation de 84%. Nous allons augmenter de 12% notre capacité au départ de Nice en opérant prochainement un A340 en remplacement de notre A330 utilisé actuellement. Genève nous permet par ailleurs de cibler le marché de l'est de la France: nous avons pour objectif que 30% des passagers au départ de Genève proviennent de France» explique Thierry Aucoc.

Le lancement du vol de Genève ne signifie pas que Lyon n'est une alternative crédible pour la nouvelle liaison d'Emirates: « Lyon et Genève sont deux marchés différents. Les Lyonnais ne viennent pas prendre l'avion à Genève».

Il faut donc être patient pour savoir qui de Toulouse, Lyon ou Marseille gagnera la présence d'Emirates: nul doute que la concurrence entre ces 3 aéroports sera rude, car Emirates apportera sans doute un surcroit de trafic non négligeable.

Par ailleurs, Emirates devrait également ajouter des vols au départ de Paris CDG progressivement: «Nous avons obtenu 4 droits de trafic au départ de Paris, un par saison d'ici 2015».

Pour ces prochains mois sur le marché français Emirates souhaite séduire les PME et les grands comptes: «on peut encore se renforcer sur ce marché, notamment sur les destinations qui sortent de l'ordinaire» affirme Thierry Aucoc.

Emirates ne négligera pas pour autant le marché loisirs avec bien évidemment ses marchés phares comme Dubaï, l'Océan Indien (Maurice, Seychelles) et l'Australie, tout en voulant se positionner sur l'Afrique.

«Nous voulons nous positionner sur les destinations pour lesquelles Emirates n'est pas le choix le plus évident comme l'Afrique de l'Est (Kenya, Tanzanie) ou l'Afrique du Sud» ajoute-t-il.

L'ancien directeur France d'Emirates, le très compétent, Jean-Luc Grillet,  a été nommé Vice-président en charge de l'Afrique.

Un continent où les grandes compagnies investissent à l'image du groupe Lufthansa et de Brussels Airlines: « il y a d'importants investissements asiatiques en Afrique (du fait de ses matières premières) et le trafic se développe entre l'Asie et l'Afrique via Dubaï.

Jean-Luc Grillet, l'ancien directeur France aura donc du pain sur le planche en Afrique.

Quant à Thierry Aucoc, il devra gérer encore une fois la montée en puissance d'Emirates en France suite à l'octroi de ses droits de trafic: est-ce pour ne pas trop froisser la compagnie nationale qu'Emirates a choisi un ancien d'Air France et d'Alitalià Un choix de raison qui pourrait s'avérer judicieux.

Plus d'informations: www.emirates.com

Newsletter

S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre la limite de validité du permis de conduire proposée par l'UE à partir de 15 ans?