Partagez cet article :

ekaterinbourg-vue.jpg

Capitale de la région de l'Oural, Ekaterinbourg se trouve au carrefour entre Europe et Asie. Nous avons découvert ses monuments, témoins de la richesse de l'Histoire russe.

 



ekaterinbourg-plotinka.jpg 1. Plotinka, barrage et rhodonite - Ekaterinbourg

Quoi de mieux pour commencer la visite que le lieu où Ekaterinbourg a été officiellement fondée, en 1723, comme berceau de l'industrie russe. Ici s'étend un barrage de 209 mètres de long. Reconstruit deux fois depuis 1723, il est aujourd'hui reconnu comme monument industriel. Vous pouvez voir les fentes par lesquelles l'eau passe pour faire tourner les roues, de la même manière qu'un moulin à eau. Il ne reste plus grand chose de l'ancienne usine en bois, cependant, on peut encore voir le plus vieux de ses bâtiments, qui remonte à 1764 et qui abrite aujourd'hui le Musée des Beaux-Arts. Les vestiges de cette industrie précoce parsèment le Parc historique, y compris des fragments de roche de l'Oural et un important échantillon de rhodonite (minéral typique de l'Oural). Sur la rive gauche de l'Iset se dresse un monument dédié aux fondateurs d'Ekaterinbourg sur le site de leur première usine de fer.



2. Le marché russe - Ekaterinbourg

Longez la rue principale Prospect Lenina vers l'ouest jusqu'à la place principale, dominée par une statue de Lénine. Le marché de souvenirs se trouve de l'autre côté de la place et est ouvert tous les jours de 10h à 19h. On y trouve peintures et art locaux, anciennes pièces de monnaie, boîtes en écorce de bouleau, sculptures en bois et argent. Pour des bijoux faits en pierre de l'Oural, le meilleur endroit est le marché des artisans : Kamennye Veshi ("Choses en pierre"). Lorsque vous aurez fini d'explorer le marché, revenez vers l'est le long de l'autre côté de la rue principale, près de l'étang de la ville. Une fois devant le principal bureau de poste, tournez à gauche et prenez la rue Tolmacheva.



ekaterinbourg-cathedrale.jpg 3. La cathédrale et son passé sanglant - Ekaterinbourg

Ekaterinbourg est la ville natale de Boris Yeltsin, premier président de la Fédération russe, qui a démantelé le Parti communiste de l'Union soviétique en 1991. Elle est aussi connue comme lieu d'exécution du dernier tsar de Russie. Nicholas II et son épouse, Alexandra, ainsi que leurs enfants et domestiques, ont été exécutés par les bolcheviks durant la Révolution de 1918. Avec ses coupoles dorées et ses sept cloches (hommage aux sept victimes), l'église orthodoxe a été construite dans un style byzantin-russe. A l'intérieur s'élèvent des colonnes de rhodonite tandis que la serpentine orne les sols verts. Aux plafonds sont suspendus des lustres dorés. Vous pouvez librement aller et venir dans l'église ; toutefois, la visite des caves, dont les murs ont vu couler le sang des Romanov, vous coûtera quelques roubles.



ekaterinbourg-memorial.jpg 4. Place de l'armée soviétique & mémorial de la Tulipe noire - Ekaterinbourg

A partir de la cathédrale, marchez le long de la rue Pervomayskaya jusqu'à ce que vous arriviez à une grande place. Parmi les fontaines se trouve une gigantesque statue de bronze représentant un soldat pensif tenant une kalachnikov. Cette statue fait partie d'un immense mémorial rappelant l'implication de la Russie dans les conflits modernes. Le mémorial de la Tulipe noire est spécialement dédié aux victimes soviétiques de la guerre en Afghanistan, qui a duré de 1979 à 1989. Plus de 15 000 militaires soviétiques ont été tués, ainsi que plus d'un million de civils afghans et moudjahidine. Les soldats russes appelaient alors les avions transportant la dépouille de leurs camarades les "tulipes noires". Les rues environnantes soulignent l'architecture variée de la ville, des usines du XIXème siècle au "constructivisme" fonctionnel de l'époque soviétique, en passant par le néo-classicisme de Staline et ses frises représentant la faucille et le marteau.



ekaterinbourg-musee-militai.jpg5. Le Musée militaire - Ekaterinbourg

A proximité, au 27 rue Pervomayskaya, croisement avec la rue Lunacharskogo, se trouve une réplique de l'arme utilisée pour abattre l'avion espion U-2 piloté par l'Américain Francis Gary Powers le 1er mai 1960. L'avion a été abattu près de Ekaterinbourg (qui s'appelait alors Svedlovsk), un événement à l'impact négatif durable sur les relations entre les Etats-Unis et l'URSS. Le Musée militaire abrite une exposition sur la Guerre froide, avec des armes et uniformes de l'armée soviétique, un prétendu fragment de l'U-2, le célèbre tank russe T-34, et le lance-roquettes Katyusha ("petite katie"). Le musée est ouvert tous les jours sauf le lundi et le mardi ; entrée : 25 roubles (0,77 €). Il y a aussi un restaurant : l'URSS, mais pour quelque chose de moins recherché et de plus russe, prenez la direction du sud jusqu'à la rue principale Lenina. Au carrefour avec Lunacharskogo, vous trouverez le restaurant Uralskie Pelmeni (tel : +7 343 350 7150).



6. Le Musée de la pierre - Ekaterinbourg

A partir du restaurant, tournez à droite et longez la rue principale vers l'ouest en direction du magnifique Théâtre Opéra. Traversez le petit parc derrière le théâtre et vous tomberez sur le Musée de la pierre. Sous ses dehors ternes et vieillots, ce musée géologique est une incroyable vitrine de pierres précieuses et semi-précieuses, puisées dans les mines riches en minéraux de l'Oural. Cristal, topaze, pierre de lune, agate, améthyste et gypse se succèdent dans les vitrines, ainsi que de précieux échantillons de jaspe et de quartz. Cherchez les figurines de Tolstoï et de Pouchkine, taillées dans la pierre. Vous pouvez acquérir des échantillons de pierre bon marché, jusqu'à la petite boîte à bijoux en malachite de 500 $. Ouvert du lundi au vendredi de 10h à 19h, les weekends de 10h à 17h. Tel : +7 343 350 6019. Entrée : 25 roubles (0,77 €).



Des visites guidées sont disponibles par le biais du Ekaterinbourg Guide Center. Tel : +7 343 214 3043 / 350 36 82, EKATERINBOURG.

CARTE DE NOTRE ITINERAIRE A EKATERINBOURG 

ekaterinbourg-map.jpg

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...


NIKKO : une région japonaise à découvrir

Le Guide vert Michelin a recensé de nombreux sites à ne pas manquer dans le parc national de Nikko. Une région à découvrir facilement au départ de Tokyo avec Tobu Railways.

Cliquez ici pour lire le reportage.

tobu

CITY GUIDE ASIE

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

SONDAGE

Avez-vous déjà acheté un billet en classe économique premium ?
Aller en haut