Partagez cet article :

 Gdansk est une ville incontournable en Europe. En plus d'être magnifique la ville a marqué le début de la seconde guerre mondiale et la fin du communisme dans le bloc de l'est. Sopot toute proche permet en plus de se prélasser sur l'une des plus belles plages d'Europe au bord de la Baltique. Alors, vous êtes culture ou plage? A gdansk/Sopot vous n'aurez pas à choisir...

1/ LES CHANTIERS NAVALS - GUIDE DE VOYAGE GDANSK:

gdanskpape

Pour vous rendre aux chantiers navals prenez un tram ligne 7 ou 8 derrière la porte Brama Wyzynna près du musée de l'ambre. Il suffira de vous arrêtez à la station place Solidarnosc juste après la gare soit moins de 8 minutes de parcours.

Pourquoi commencer ce petit guide par les chantiers navals ? Tout simplement parce qu'ici est né une nouvelle Europe. Grâce au courage de quelques syndicalistes le pouvoir communiste a vacillé face à la volonté de quelques irréductibles polonais.

Car ce peuple a deux qualités indiscutables : le courage et l'obstination. Après avoir été envahi par l'armée allemande puis par l'armée soviétique le peuple polonais a finalement réussi à se libérer, pour vivre un véritable miracle économique ces dernières années.

Nos pays auraient d'ailleurs beaucoup à apprendre de ce miracle car cela n'a pas été facile. Les immenses croix géantes qui vous accueilleront à la sortir du tram, ont été érigées en mémoire des ouvriers du chantier naval tombés sous les balles du pouvoir.

gdansk monumentvertical

Si vous n'avez pas le temps de visiter l'excellent musée Europejeskie Centrum Solidarnosci, à l'architecture audacieuse composée de dizaines de plaques de tôle ondulée fabriquées par les chantiers navaux, il existe une excellente alternative.

Traversez la grille qui marque l'ancienne entrée des chantiers (notez la photo du Pape et du logo de solidarnosc) et marchez environ 200-300m, vous longerez le musée et passerez devant son entrée.

Un peu plus loin, vous trouverez l'entrée du musée du BHP, le Comité d'hygiène et de sécurité polonais. Ce petit musée sans prétention n'est pas grand mais il a une âme.

L'exposition va au delà de l'épopée de Solidarnosc pour montrer l'importance des chantiers navals pour la ville de Gdansk, pour l'économie du bloc de l'est ou de la période de la guerre.

Les chantiers navals ont joué malheureusement un grand rôle dans l'effort de guerre nazi puis dans le développement l'industrie navale du bloc de l'est. Lors de la période communiste, les chantiers bénéficiaient d'importantes commandes d'état : ils portèrent d'ailleurs le nom de chantiers Vladimir Iljicz Lénine de 1967 à 1990.

Ils se sont ouverts aux commandes des pays capitalistes dans les années 70 y compris de pays comme l'Indonésie, le Brésil, l'Egypte et la France..

Dans les années 70 on y produisait plus de 90 bateaux par an puis au début des années 80 la production a baissé pour atteindre 15 bateaux seulement en 1981. Il faut dire que le PIB avait chuté de 12% cette année là. C'est dans la grande salle d'exposition du musée que furent signés les accords d'août le 31/08/1980 qui permirent la création du syndicat Solidarnosc.

gdansksallechantier

Le syndicat Solidarnosc défendait alors les droits des ouvriers: il fut le premier syndicat non contrôlé par un parti communiste. Il a compté jusqu'à 10 millions d'adhérents à cette époque soit un tiers de la population polonaise.

gdanskouvrierchantier

En décembre 1981, le gouvernement communiste mit en place la loi martiale et tenta d'intimider les ouvriers en encerclant les chantiers avec des chars. Mais sous un déluge de fleurs et de posters, les ouvriers et leurs femmes convainquirent les militaires. Le gouvernement fut contraint de retirer les chars en qualifiant leurs conducteurs de dépravés.

La répression dura finalement plusieurs années pendant lesquelles le prêtre des chantiers fut assassiné par la police secrète. Finalement les négociations entre le gouvernement et Solidarnosc conduisirent à la mise en place d'élections semi-libres en 1989. En décembre 1990 Lech Walesa fut élu président du syndicat et peu après le bloc de l'est explosa.

Poursuivez éventuellement votre balade pour admirer les immenses grues photogéniques qui s'érigent au loin en en vous dirigeant vers les chantiers encore en activité.

gdanskgrueschantier

Dans certains entrepôts se cachent des boites de nuit branchées.

gdanskclubchantier

2/ LA VIEILLE VILLE - GUIDE DE VOYAGE GDANSK :

Reprenez le tram jusqu'à votre point de départ. La porte Brama Wyzynna, marquait autrefois l'entrée de la ville. Elle porte les symboles de Gdansk ( les lions ) et de la Prusse (les licornes).

gdansklicornes

gdansklions

La ville de Gdansk a eu un destin à part dans l'histoire de l'Europe.

Fondée par le souverain polonais Mieszko au 10ème siècle, elle a été conquise par les chevaliers teutoniques en 1308 pour réintégrer ensuite le royaume de Pologne en 1466 via le traité de Torun.

Elle a fait partie de la ligue Hanséatique et a beaucoup commercé avec Bruges et Hambourg. La ville s'est enrichie en exportant les nombreuses matières premières de l'arrière pays notamment du blé (la Pologne est toujours l'un des premiers producteurs européens), de l'ambre, du miel, du charbon et du bois, une ressource quasi illimitée du fait des immenses forets du pays. Malheureusement ces richesses n'ont pas profité à tous les polonais, le servage ayant persisté pendant longtemps dans les campagnes polonaises.

Du fait de sa conquête par les chevaliers teutoniques puis de sa participation à la ligue de la Hanse, la ville a longtemps compté une importante population de langue allemande. De nombreux écossais et anglais se sont établis ici pour profiter des opportunités économiques. Visitez si vous en avez le temps le musée de l'ambre pour découvrir la fabuleuse épopée de cette résine préhistorique particulièrement lucrative.

Faites un détour par l'hôtel de ville (Ratusz Glównego Miasta) totalement détruit pendant la guerre et qui été particulièrement bien reconstruit.

gdanskhoteldeville

Admirez les deux lions, emblèmes de Gdansk, qui visaient à accueillir les cortèges royaux et notez qu'un lion a une particularité. Un indice il est plus dévêtu qu'un autre pour montrer que la ville n'avait rien à cacher.
La rue Piwa qui part de l'hôtel de ville et qui est parallèle à la rue Dluga était celle des brasseurs.

On y trouve aujourd'hui encore l'excellente brasserie artisanale Browar Piwa, où l'on mange également très bien (et copieusement).

Ne manquez pas de visiter la basilique Mariacka en descendant la rue Piwa, l'une des plus grandes églises en brique d'Europe : un somptueux exemple de la belle architecture en brique de cette région du nord de l'Europe.

Reprenez une rue sur la droite pour descendre la rue Dluga. Admirez les magnifiques maisons qui bordent cette belle voie royale. Comment imaginer qu'elles ont été totalement détruites durant la seconde guerre mondiale? Et pourtant, la ville de Gdansk après guerre n'était plus que l'ombre d'elle même mais comme elle était riche elle a «emprunté des briques » à une ville voisine pour sa reconstruction. Notez que comme à Amsterdam, les maisons avaient des façades étroites afin que leurs propriétaires paient le moins de taxes possibles.

Un descendant la rue Dluga vous n'allez pas tarder à arriver devant la fontaine de Neptune, le dieu de la mer protecteur de la ville.

gdnaskplaceneptune

Les personnes qui voulaient intégrer la ligue de la Hanse devaient montrer du respect au dieu notamment en lui donnant de l'argent.

En face de la statue, sur la gauche en regardant les quais, s'élève la Cour d'artus, nommée en l'honneur du roi Arthur et des chevaliers de la table ronde. La confrérie St-Georges s'était inspirée de ces célèbres chevaliers pour créer une cour d'arbitrage et régler les conflits. Les décors intérieurs ont été préservés pendant la guerre et la visite du bâtiment vaut le coup d'oeil.

En continuant votre marche, vous arriverez bientôt aux quais de la Motlawa où est situé l'ancien port. Remontez les quais vers le nord en tournant à gauche.

gdanskquaismariacka

Peu après sur votre gauche ne manquez de visiter la rue Mariacka, l'une des plus charmante de Gdansk.

Elle a été plus épargnée par la guerre que les autres rues de la ville et conserve l'atmosphère du vieux Gdansk. Les maisons sont dotées de perrons joliment décorés de bas relief. Plus le statut du propriétaire de la maison était important, plus beaux étaient les bas-reliefs.

gdansksculpture

Ce merveilleux décor est un bon prétexte pour faire du shopping. C'est en effet dans cette rue que vous trouverez les meilleurs marchands d'ambre de Gdansk. Sachez qu'il existe plusieurs qualité d'ambre.

gdanskambreverti

Demandez un certificat pour être sûr que l'ambre vendu par la boutique est authentique. L'ambre est constitué d'une très ancienne résine : pour le reconnaitre on peut bruler (ce que l'on ne vous conseille pas de faire, la marchand risquant de s'énerver rapidement). On peut aussi reconnaitre son authenticité en le grattant légèrement : il dégage une odeur caractéristique (demandez un certificat c'est plus simple!).

Les pièces les plus rares contiennent des incrustations d'animaux fossilisés. Prenez une rue à droite pour rejoindre la rue Ducha, là aussi très charmante, avec ses cafés en terrasse (très agréables pour prendre un verre loin de la foule) qui bordent un petit parc.

Revenez sur le quai de la Motlawa et poursuivez votre marche sur la rive gauche vers le nord. Vous arriverez bientôt devant la grue de Gdansk, l'un des monuments les plus célèbres de la ville et sans doute le plus photographié. Elle était entrainée par deux roues dont la force motrice était constituée…de muscles humains. Vous connaissez les roues à hamster, et bien elles ont peut-être été inventées ici!

gdanskroue

Sauf qu'ici les hamsters étaient remplacés par des hommes.

La roue servait notamment à vider les cargaisons des navires de cette riche ville commerçante. Poursuivez votre chemin le long des quais. Si vous avez l'âme voyageuse des bateaux partent tous les jours vers la superbe presqu'île d'Hel où l'on trouve d'immense plages de sable bordées de sapin. Un petit paradis accessible en 1H30-2H de navigation.

Quelques restaurants proposent des spécialités de poissons au bord de l'eau. Une fois arrivé à la tour Swan, bifurquez dans la rue Sukiemincza pour vous rendre sur l'esplanade du musée de la poste.

3 /LE MUSEE DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE :

Gdansk de par son importante population allemande était le prétexte parfait d'Hitler pour déclarer la seconde guerre mondiale après l'invasion des sudètes et de l'Autriche. Le 1er septembre 1939 le coup de canon du cuirassé allemand Schleswig-Holstein marque le début de la Seconde Guerre mondiale. Contrairement aux autres invasions, cette fois les pays alliés de la Pologne déclarent la guerre aux nazis, entrainés par la France.

La ville de Gdansk est envahie par les troupes allemandes et les premiers martyrs de cette guerre seront des postiers polonais qui résistèrent plusieurs jours aux envahisseurs avant d'être capturés et liquidés un à un par un coup de pistolet dans la nuque.

gdansksoldatstues

La seconde guerre commençait par un massacre, elle en verra bien d'autres sur le territoire polonais comme celui de Katyn où 20000 officiers polonais furent massacrés par l'armée rouge ou l'extermination des juifs à Austchwitz notamment, l'un des pires camps de la mort situé en Pologne comme le non moins tristement célèbre camp de Treblinka.

L'arrivée des troupes allemandes a ravivé de mauvais souvenirs alors que les chevaliers teutoniques avaient envahis la ville par surprise au XIVème siècle en tuant 10000 habitants.

Le musée de la seconde guerre mondiale est exceptionnel. Il est situé non loin du musée de la poste en marchant à travers le parc. Il expose en détail le pourquoi du déclenchement des hostilités et l'époque : révolution russe causée par la famine en Russie du fait de la seconde guerre mondiale, désir de revanche d'Hitler suite au traité de Versailles...

On voit ainsi qu'une guerre ou une situation de crise (famine,pauvreté) peut en entrainer d'autres, un rappel de l'histoire trop peu écouté aujourd'hui. Le musée éclaire sur des actes terribles qui ont eu lieu durant ces 5 ans terribles pour l'honneur de l'humanité et trop peu connus comme de le projet de famine délibéré de l'armée nazie pour tuer des prisonniers de guerre russes.

Ce projet funeste a entrainé la mort de 3 millions de prisonniers de guerre russes après la conquête de la Russie par les troupes allemandes (5,7 millions de prisonniers soviétiques). On y découvre également les terribles conditions des habitants de Stalingrad encerclés par les troupes nazies : 1 million d'habitants mourrions de faim dans des conditions atroces. On note aussi que les troupes alliées deviendront de plus en plus cruelles au cours des temps avec un déluge de bombardements sur les villes : des des milliers de civils furent tués comme lors du terrible bombardement sur Tokyo en mars 1945.

La fin du parcours se termine par une zone dédiée aux pogroms et à la solution finale nazie dans les camps de la mort : on y voit des images particulièrement dures de personnes maltraitées dans les pogroms ou les camps de la mort suite à leur libération par les troupes américaines ou russes.

gdanskvalisesmuseesecondeguerremondiale

L'humanité devrait avoir honte de cette époque et une visite ici devrait être subventionnée pour tous les petits écoliers européens afin d'éduquer les enfants aux véritables et réelles horreurs de la guerre quelles que soient les raisons invoquées.

gdnaskmuseesecodneguerremondiale

4/ SOPOT - GUIDE DE VOYAGE GDANSK :

après cette visite éprouvante, vous aurez sans doute envie de profiter du bon temps de la paix et de cette Pologne qui sent bon la joie de vivre. Pour cela prenez un train local SKM à la gare de Gdansk et filez vers Sopot. Le trajet ne vous coutera que 3,8 zlotys.

Sopot a été créée par Georges Haffner, un ancien militaire français de l'armée de napoléon : un Sofitel, l'un des hôtels les plus recherchés de la ville, atteste de cet héritage français. Sopot ville a accueilli le concours de chanson, Intervision, l'Eurovision du bloc de l'est d'où la renommée important de la ville dans les anciens pays du bloc de l'est.

sopotplage

Elle reste toujours très fréquentée peut-être bondée, particulièrement en juin et en juillet.

sopotenfantplage

C'est une station balnéaire très agréable et on y vient autant pour se prélasser au soleil en famille que pour y faire la fête entre amis.

La visite de la jetée (payante) vous offrira une belle vue de la ville et des plages depuis la mer. Une promenade pédestre vous conduira vers l'immense plage qui se déroule au sud de la ville jusqu'à la falaise de Gdynia.

Divers lieux très agréables en bord de mer vous permettront de manger, de boire un verre ou même de danser au bord de la mer à l'Atelier ou dans les nombreux clubs de la rue Monte Cassino comme au Zla Kobieta dans la maison tordue Krzywy Dom (peut-être en hommage à la vision en état éthylique), au Mewa Towarzyska, au Dram Club ou UNIQUE ou au TAN. En terme de restaurants, Sopot n'en manque également pas : des guinguettes en bord de plage comme le Serbecznie Zapraszamy près de la plage Sopot 7 ou le White Marlin plus chic le français l'Entre Ville, le Kocept ou la T-Bone Steak House.

Certains restaurants sont vraiment charmant comme la guinguette Serbecznie Zapraszamy, un chalet en bois croquignolet qui propose même des hamacs sur la plage pour ses clients.

sopotguinguette

sopothamacs

L'aquapark situé non loin de la page Sopot 7 est également très populaire auprès des familles.
Du fait des très nombreux trains locaux, il peut être malin de louer un logement entre Sopot et Gdynia pour faire des économies et s'éloigner un peu de la foule. La plage est là partout bordée d'arbres feuillus rafraichissants comme à proximité de l'Aquapark.

SI VOUS AVEZ LE TEMPS:

5/ MALBORK - GUIDE VOYAGE GDANSK :

on vous propose cette visite en option mais n'est-elle pas incontournable?

D'autant que Malbork n'est situé qu'à 30 minutes en train de la gare de Gdansk.

Cet immense château des chevaliers teutoniques ravira les petits comme les grands. Il s'agit de l'un des plus impressionnants châteaux que nous ayons eu l'occasion de visiter dans le monde.

gdansk malbork

Vous en apprendrez plus sur toute l'histoire de la région en découvrant les faits d'armes des chevaliers teutoniques qui vénéraient la vierge Marie mais n'hésitaient pas en son nom à massacrer des innocents pour assouvir leurs soifs d'or et de conquêtes.

gdnaskfresquesmalbork

L'audio guide est particulièrement bien fait, voire exceptionnel avec son écran vidéo et les commentaires qui sont diffusés dans un excellent français en fonction de la géolocalisation.

gdansksallemalbork

La boutique du château propose de nombreux bijoux en ambre de qualité et à des tarifs intéressants tandis que le restaurant du château est réputé et classé par le Gault et Millau (nous n'avons malheureusement pas eu le temps de le tester).

Après la longue visite en été vous pourrez également profiter des chaises longues disséminées dans le parc à l'entrée du château pour la plus grande joie des visiteurs.

Au final Gdansk et sa région méritent bien plus qu'un week-end, on vous aura prévenus!!!

INFORMATIONS PRATIQUES :

- S'Y RENDRE : LOT POLISH AIRLINES propose 3 vols chaque entre Paris et Varosvie ainsi que des correspondance sfaciles vers Gdansk. www.lot.com

- MICROBRASSERIES : n'hésitez pas à gouter les nombreuses bars qui servent des bières artisanales dans la ville comme la Brownar Piwa ou cell située en sortant de la gare Gdansk Glowny.

- BARS A LAIT : ces restaurants offrent des spécialités polonaises revigorantes avec delarges portions à prix modiques. Vous pourrez y déguster des pierogis, des raviolis polonais fourrés à la viande au fromage (les restaurans Pierogania Mandu en servent également d'excellents) de la soupe de betteraves (Barszcz), de la soupe aux oeufs et aux saucisses souvent excellente (Zurek),  des pancakes aux pommes de terre (Placki Ziemniaczane), des choux frits (Kapusta Zasmazana)...Un bar à lait populaire est le Turystyczny à l'angle des rues Weglarska et Szeroka).

- SOUVENIRS : vous pourrez rapproter des bijoux en ambre, des bières lcoales ou la fameuse Vodka de Gdansk, de la vodka mélangée à des petites paillettes d'or appelée Gold Wasser.

  
NE MANQUEZ AUCUNE INFORMATION : JE M'ABONNE A LA NEWSLETTER!
DISCUTEZ DE CET ARTICLE, DONNEZ VOTRE AVIS, DONNEZ-NOUS UNE INFORMATION: CREEZ UN SUJET DANS LE FORUM
Aller en haut