Partagez cet article :

La première capitale de l'Italie offre bien des attraits avec ses excellents chocolats, ses cafés historiques ou ses nombreux musées. A deux pas de la frontière française, Turin est un ville encore méconnue à découvrir d'urgence.



1/ Chocolats et Cafés - Guide de voyage Turin:

En Italie, Turin est connu pour ses excellents chocolats. C'est grâce au blocus anglais qui empêchait d'importer du chocolat que la ville a inventé sa spécialité, les creminos.

Ces délices sont composés d'un peu de chocolat et d'une pate à base de noisettes: le Gianduitto.

Tous les chocolatiers de la ville en proposent, mais c'est sans doute chez Guido Bolino que vous trouverez les chocolats les plus délicieux. Commencez notre visite VIa Lagrange 1, chez ce chocolatier qui fabrique des Cremino au goût unique . Son Cremino al sale a d'ailleurs gagné la médaille de l'Academy du Chocolat en 2008. Il est composé de la pâte classique des Creminos avec un soupçon d'huile d'olive et de sel: la dégustation laisse une saveur unique dans la bouche!

Le fondateur de cette chocolaterie a voulu utiliser les meilleurs produits de la méditerranée pour composer ses chocolats. Derrière la boutique, il est possible de profiter d'une dégustation de 7 à 9 chocolats pour moins de 10 euros.

Chocolatier Guido Bolino, Via Lagrange 1, http://www.guidogobino.it . Parmi les autres bonnes chocolaterie on peut citer la Confetteria Stratta Piazza San Carlo 191, Avvignano Piazza Carlo Felice 50, Gertosio, 34 Via Lagrange.


2/ Piazza San Carlo et Musée du Risorgimento:

Turin est l'une des capitales italiennes de l'architecture baroque et la place San Carlo située à deux pas du chocolatier Guido Bollino présente un bel exemple de cette architecture.
L'architecte qui a donné son statut de capitale à Turin, Filippo Juvarra, le premier architecte de la cour Victor Amadeus II de Savoie.

A Turin la plupart des édifices sont composés de 5 étages afin de ne pas gâcher la vue. Dans l'esprit baroque la place se doit d'être un théâtre. C'est dans cette optique que les bâtiments sont construits de façon symétriques (admirez les deux églises jumelles San Carlo et Santa Cristina), avec un extérieur sévère souvent en brique qui caractérise les bâtiments de la ville.

Ici les monuments de la place ont été recouverts de stuck.

Admirez la belle statue au centre de la place qui met plus en avant le cheval que le cavalier et la perspective qui s'ouvre à vous en regardant vers les églises: cette place est considérée comme l'une des plus belles d'Europe.

Puis marchez en direction de la Via Roma au bout de la place, après quelques minutestournez à droite Via Principe Amedeo pour rejoindre la Piazza Carignano.

Admirez la façade du palais Carignano et ses briques uniques qui contiennent du quartz: grâce à cette pierre les couleurs de la façade changent tout au long de la journée.

Le superbe palais Carignano a abrité le premier parlement italien et est aujourd'hui le siège  le musée du Risorgimento: une période qui court de 1848 à la seconde guerre mondiale. La  C'est durant cette période que va se faire l'unité italienne initiée par Camillo Benso di Cavour qui réclame une constitution pour le pays: ce dernier devient le cerveau de l'unité italienne. Parallèlement le héros révolutionnaire et aventurier Garibaldi revient d'Amérique et annexe la Sicile et Naples avec ses fameux soldats vêtus de chemises rouges: Garibaldi avait récupéré un stock de chemises rouges gratuitement auprès d'un industriel, une couleur peu utilisée normalement par les armées car très voyante.

Le musée vient d'être rénové  présente toute cette période de façon didactique avec de nombreuses animations multimédia, oeuvres d'art, pièces d'époque. Ce musée est le seul musée national italien: ce qui est logique Turin ayant été la première capitale de l'Italie du Royaume d'Italie proclamé le 17 mars 1861 avant que Florence puis Rome prennent sa place. Quand Turin a perdu son titre de capitale, la ville a perdu environ 20% de ses habitants.

Musée du Risorgimento, Via Academia delle Scienze 5.

3/ Palais Madame - Guide de voyage Turin:

Marchez sous les arcades de la Piazza Castello tout proche et allez admirer les manèges et les écuries de la Cavallerizza Real, un exemple de l'architecture de la maison de Savoie.
Puis dirigez-vous vers le Palais Madame.

Grimpez au sommet de l'édifice via l'ascenseur en verre pour découvrir un magnifique panorama de la ville vue du ciel. Au loin sur une colline, remarquez la petite église qui abrite les corps des défunts de la famille de Savoie qui a régné sur la ville et dont Emmanuel Philibert est le descendant. Le palais a été édifié à l'emplacement d'une ancienne porte romaine qui marquait l'entrée est de la ville. Vers l'ouest la Via Garibaldi était autrefois la principale artère romaine de la ville et menait à la porte ouest. Turin a gardé les plans originaux des romains avec ses rues qui se croisent à angle droit pour former un grand damier: une ville typiquement romaine…au contraire de Rome dont la capitale dont les collines ont empêché de bâtir un quadrilatère romain,

Le Palais Madame abrite une somptueuse collection d'oeuvres d'art hétéroclites mais qui se révèle passionnante: vous pourrez notamment y découvrir l'une des premières peintures à l'huile d'Italie, un ritratto d'uomo par Antonello Da Massima, des collections de porcelaines, de beaux meubles marquetés ou encore les collections de porcelaine de la famille Bruni-Tedeschi. Le papa de Carla Bruni était en effet un notable de la ville et avait fondé sa fortune grâce à une usine de câble. Sa famille était passionnée de musique et d'art: des goûts qui sont restés auprès de la première dame de France. Ne manquez pas d'aller boire un verre dans la café du musée et d'admirer l'imposant escalier éclairé par d'immenses fenêtre en façade.

3/ Galerie de l'industrie et Caffe Mulassano - Guide de voyage Turin:

Dirigez-vous vers l'élégant passage couvert de la galerie de l'industrie subalpine au bout de la place Madame: sur votre chemin vous pouvez faire un stop dans l'une des nombreuses boutiques dde livres anciens ou d'antiquités ou faire une pause à la Confetteria Baratti & Milano. Continuez votre chemin pour arriver Via Po au café Mulassano. Avec un bon chocolat rien ne vaut un «bicerin».

Cette invention spécifique à la ville de Milan a été sublimée au bar historique Mulassano.
Ici vous pourrez déguster le fameux Bicerin composé d'un subtil mélange de café, de chocolat et de crème à base de fleur de lait. La crème onctueuse se déposera d'abord sur votre langue, puis le chocolat dégagera ses arômes onctueux avant que le café ne laisse un brin d'amertume.

Dans ce café au magnifique plafond composé de bois et de cuir martelé, l'on trouve également parmi les meilleurs sandwichs de Turin. C'est ici qu'ont été introduits en Italie les premiers sandwichs à la mie de pain: les tramezzine (tramezzino au singulier). Les cafés ont été très importants dans l'unité italienne: c'est dans ces lieux que les politiciens se réunissaient, peu d'autres endroits offrant suffisamment d'espace pour parler en groupe.  Hormis le Mulassano, de nombreux cafés historiques sont disséminés dans Turin dont les plus connus on peut citer Fiorio (Via Po 8), Miretti (COroso Giacomo Matteotti 5), Caffe Torino : Piazza San Carlo 204, Caffè San Carlo : Piazza San Carlo 156, La Smarritta : Via Cesare Battisti 17,  Baratti e Milano : Piazza Castello 29,  Al Bicerin : Piazza della Consolata 5 notamment. Ils ont été fréquentés par d'importantes personnalités culturelles et politiques telles que Friedrich Nietzsche, Mark Twain et Cavour.

4/ Mole Antonelliana, musée du cinéma:

Flânez dans la Via Pô avec ses nombreux cafés et dirigez-vous vers la Mole Antonelliana de 167 mètre de haut qui offre un beau panorama sur Turin. Une ascenseur en verre vous emmènera à 85 mètres de hauteur jusqu'à une belle terrasse.

L'édifice abrite également le musée du cinéma propose une visite interactive imaginée par le français François Confino, maitre dans ce domaine qui vient de concevoir le tout nouveau musée de l'automobile, autre endroit à ne pas manquer lors d'une visite à Turin.

5/ Pasta ou repas piémontais et soirée aux Mulazzi:

Après cette longue visite de la ville vous aurez peut-être faim. Les options sont nombreuses à Turin mais vous pouvez tester l'intime restaurant contemporain Pastificio Defilippis, logé au premier étage d'une boutique d'un artisan connu pour la qualité de ses pâtes. On y mange des pâtes fraiches d'excellente qualité.

Une autre alternative peut-être le Cercle des lecteurs, un endroit magnifique logé dans un palais où les écrivains viennent présenter leurs nouveaux ouvrages. On y trouve un bar, un espace billard avec des fauteuils suspendus parfaits pour lire un livre et un restaurant connu des gastronomes. Vous pourrez y déguster de très bons plats de la région: il est conseillé de réserver à l'avance car le restaurant est souvent plein car il comprend moins de 10 tables.

En soirée, descendez la Via Pô pour rejoindre ces entrepôts au bord du Pô qui ont été transformés en bars et boites de nuit branchées.

Qu'il est agréable d'y boire un verre de vin en été face au Pô: la Dolce Vitta existe en dehors de Rome et nous l'avons trouvé à Turin…

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CREER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

CITY GUIDE EUROPE

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre la privatisation d'Aéroports de Paris?
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: