Partagez cet article :
Alexandre de Juniac directeur de la IATA

 Selon l'Assocation Internationale du Transport aérien, la demande pour les voyages long-courriers reste très faible...

La IATA a déclaré que les réservations à l'avance pour les voyages long-courriers étaient quasiment inexistantes et que le public devenait de plus en plus pessimiste quant à ses perspectives de voyage.

La IATA a déclaré que «les réservations actuelles pour la période du 1er au 7 novembre montrent que les billets n'ont été vendus qu'à 5% du niveau de 2019».

demandeiata juin2020

En outre, les recherches sur l'opinion publique menées au cours de la première semaine de juin 2020 ont montré une plus grande prudence des voyageurs dans leurs projets de voyage : seulement 45% des voyageurs interrogés ont l'intention de prendre l'avion dans les quelques mois qui suivent la fin de la pandémie. 36 pour cent des sondés ont déclaré qu'ils attendraient six mois.

« Le redémarrage est tout sauf une situation normale pour la planification des compagnies aériennes ainsi que pour la demande passagers », a déclaré Alexandre de Juniac, directeur général et chef de la direction de l'IATA. «Les réservations à terme vers l'automne sont en baisse de 82% par rapport aux niveaux normaux».

La IATA estime que le sentiment du public a connu « un changement significatif par rapport à avril 2020, où 61% ont déclaré qu'ils retourneraient voyager dans les mois suivant la fin de la pandémie et où 21% avaient répondu qu'ils attendraient environ six mois ».

demande iata prochainsmois juin2020

La IATA appelle les gouvernements à continuer de déroger aux règles sur les créneaux horaires afin de permettre aux compagnies aériennes une flexibilité maximale dans la réservation de leurs futurs horaires. Selon la IATA, alors que les compagnies aériennes n'ont peu ou pas de visibilité concernant la demande future, elles ne devraient pas être obligées de renoncer aux créneaux horaires, car cela signifierait que de nombreuses routes seraient perdues et ne seraient peut-être pas remises en service.

Bien que le trafic point à point soit important pour les voyageurs d'affaires, 94% des routes entre les villes passent par des hubs, et ce sont ces routes qui sont menacées si ces créneaux précieux pendant le rush du matin dans ces hubs sont perdus assure la IATA.

L'appel de l'IATAvise une dérogation étendue à ce qui est connu comme la «règle des créneaux 80:20». Cette règle stipule que les compagnies aériennes doivent utiliser un créneau horaire pendant au moins 80% du temps avec pour leitmotiv «utilisez-le ou perdez-le».

«En ces temps extraordinaires, les compagnies aériennes ont besoin de beaucoup plus de flexibilité pour planifier leurs horaires et les décisions critiques ne doivent pas être compromises par les directives d'allocation des créneaux horaires conçues pour des conditions normales. Il y a de bonnes raisons pour lesquelles la règle 80-20 a été levée pour la saison estivale. Les régulateurs devraient à nouveau appliquer la même approche de bon sens et déroger à la règle pour la saison d'hiver. Les compagnies aériennes doivent se concentrer sur ce que veulent les consommateurs aujourd'hui, sans essayer de défendre les créneaux nécessaires...», a déclaré de Juniac.

La IATA a également réitéré son opposition aux quarantaines imposées par des gouvernements tels que le Royaume-Uni.

«La quarantaine est un élément dissuasif majeur pour les voyages en avion. C’est un mécanisme de blocage non seulement pour le tourisme mais aussi pour les voyages d’affaires. »

Au lieu de cela, la IATA fait la promotion des directives mondiales de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) pour rétablir la connectivité aérienne.

Intitulé Takeoff: Guidance for Air Travel through the COVID-19 Public Health Crisis (Takeoff), la IATA assure qu'il s'agit d'un «cadre complet et faisant autorité de mesures temporaires fondées sur les risques pour les opérations de transport aérien pendant la crise COVID-19»

«Nous comptons sur les gouvernements pour mettre en œuvre les recommandations rapidement, car le monde veut voyager à nouveau et a besoin que les compagnies aériennes jouent un rôle clé dans la reprise économique. Et nous devons le faire dans le cadre d'un processus mondial ... », a déclaré de Juniac.

Les lignes directrices sur la reprise du trafic proposent une approche par étapes pour redémarrer le secteur de l'aviation et identifier un ensemble de mesures basées sur les risques généralement applicables, notamment:

- Distanciation physique dans la mesure du possible et mise en œuvre de «mesures adéquates fondées sur les risques lorsque la distanciation n'est pas possible, par exemple dans les cabines d'aéronef»;
- Port de masques par les passagers et les employés;
- Assainissement et désinfection de routine de toutes les zones susceptibles de contact et de transmission;
-Dépistage de santé, sous la forme d'auto-déclarations avant et après le vol, ainsi qu'un dépistage de la température et une observation visuelle, «effectués par des professionnels de la santé»;
-Recherche de contacts pour les passagers et les employés du secteur aérien : des informations à jour sur les contacts devraient être demandées dans le cadre de l'autodéclaration de la santé, et l'interaction entre les passagers et les gouvernements devrait se faire directement via les portails gouvernementaux;
- Formulaires de déclaration de santé des passagers, y compris des auto-déclarations conformément aux recommandations des autorités sanitaires compétentes. Les outils électroniques doivent être encouragés pour éviter le papier;
- Tests: si et quand des tests en temps réel, rapides et fiables deviennent disponibles.

«Cette superposition de mesures devrait donner aux voyageurs et à l'équipage la confiance dont ils ont besoin pour voler à nouveau. Et nous nous engageons à travailler avec nos partenaires pour améliorer continuellement ces mesures à mesure que la science médicale, la technologie et la pandémie évoluent » conclut Alexandre de Juniac.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

SONDAGE

Pour presse plus libre préférez-vous?

EN BREF

AGENDA

Du 13/7/2020 au 27/10/2020
Biennale de Liverpool
Du 01/9/2020 au 17/12/2020
Autumn in Barbagia, Sardaigne
Du 20/9/2020 au 23/9/2020
Foire de l’Art de Beyrouth
Du 04/5/2020 au 25/11/2020
Foodies Festival, Royaume-Uni
Du 16/9/2020 au 03/10/2020
Oktoberfest, Munich
Du 04/5/2020 au 21/9/2020
Rhin en Flammes, Allemagne
Du 21/9/2020 au 23/9/2020
Storymoja Hay Festival, Nairobi
Du 07/9/2020 au 23/9/2020
World Music Festival, Chicago
Du 23/9/2020 au 07/10/2020
Open de Chine de Tennis, Pékin
Du 24/9/2020 au 28/9/2020
Festival du blues de Copenhague,

SECURITE

Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères - Conseils aux Voyageurs
  • Birmanie

    Infection pulmonaire - Coronavirus Covid-19 (21/09/2020) Le 11 mars, l'Organisation Mondiale de la Santé a qualifié de « pandémie » l'épidémie de coronavirus Covid-19 (voir liste des pays concernés et chiffres via le site du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies). Depuis le 14 avril et jusqu'au 30 septembre à minuit, tous les vols internationaux au départ et à l'arrivée de la Birmanie sont suspendus, à l'exception des vols spéciaux et de fret, ainsi que ceux réservés aux évacuations (…)

  • Allemagne

    Infection pulmonaire - Coronavirus Covid-19 (21/09/2020) Le 11 mars, l'Organisation mondiale de la Santé a qualifié de « pandémie » l'épidémie de coronavirus Covid-19 (liste des pays concernés sur le site du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies). Une recrudescence du nombre de cas dans une ou plusieurs régions d'un pays de l'espace européen (États membres de l'Union européenne ainsi qu'Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Royaume-Uni, Saint-Marin, Saint-Siège et Suisse) (…)

  • Colombie

    Manifestations et blocages (21/09/2020) Des manifestations sont prévues ce lundi 21 septembre dans les principales villes de Colombie. Des embouteillages voire des blocages sont à craindre. Il est recommandé de consulter les médias locaux avant d'entreprendre tout déplacement. A Bogota, les lieux suivants sont susceptibles d'être concernés : Le matin : Portal Norte, Portal 80, Sevillana, vers le Ministère du Travail Calle 100. Universidad Distrital, sede Porvenir, vers le centre-ville. Du Parque (…)

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: