La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

Selon Fabrice Brégier, le programme A380 sera à l'équilibre d'ici la fin de l'année…

a380vol-demo

Dans une interview au quotidien Les Echos, Fabrice Brégier le patron d'Airbus a réitéré son soutien au programme A380 tout en assurant que le programme redeviendra rentable à compter de la fin de l'année 2015.

«Nous avons mis du temps à amener le programme A380 à l'équilibre; notre objectif est qu'il le reste» a-t-il assuré alors que d'éventuelles modifications au niveau de la motorisation ou de l'aérodynamique ne sont pas prévues à court terme.

«A plus long terme se posera la question de l'amélioration des performances de l'A380, en jouant sur l'aérodynamisme et la motorisation. Mais nous ne le ferons que lorsque les conditions d'un bon « business plan » seront réunies. Ce n'est pas le cas actuellement et nous n'avons pas l'intention d'investir à fonds perdus» a-t-il ajouté.

Airbus a été sous le feu des projecteurs à l'occasion du salon Aircraft Interiors Expo qui s'est tenu récemment alors que le constructeur a mis en avant sa configuration avec 11 sièges par rangée pour l'A380. Cette configuration qui augmente fortement la capacité tout en préservant le confort (sièges de 18 pouces de largeur) pourrait offrir de nouvelles opportunités au superjumbo.

emirates-a380-cabine-ecoAu final, la poursuite du programme A380 est logique pour Airbus. C'est un avion  qui est un fleuron technologique d'Airbus tout comme l'A350. Il est de plus à la base du succès d'Emiratds.

La compagnie des Emirats Arabes Unis est le plus grand client de l'A380 avec 59 avions dans sa flotte et 81 en commande.

Si le programme A380 avait été annulé par Airbus, la compagnie se serait sans doute tournée vers le B777-X de Boeing.

Elle a déjà commandé 150 exemplaires de cet avion. D'ailleurs même si Boeing a indiqué que le marché était marginal pour les très grands avions, le constructeur américain a continué à pousser son B747-8. A long-terme Airbus va sans doute chercher à remotoriser l'A380 afin de baisser ses coûts via une version A380neo, un projet soutenu par Airbus mais qui prendra du temps du fait de ses implications financières. Hormis l'A380, Fabrice Brégier s'est plaint de la baisse de compétitivité de l'industrie française alors qu'un salarié français coûte plus cher qu'un salarié allemand à une entreprise tout en touchant un salaire net moins important.

«La hausse continue des charges sociales pèse sur la compétitivité et la montée en puissance du Cice même si cela va dans le bon sens ne suffira pas. Non seulement parce que les baisses de charges impactent surtout l'emploi peu qualifié mais surtout parce que le plus important est que la France se donne les moyens de maîtriser la hausse continue des coûts sociaux et des dépenses publiques» a-t-il ajouté. Un avis partagé par de nombreux entrepreneurs.

Fabrice Brégier a aussi mis en avant le fait qu'Airbus avait été créé par un petit nombre de pays, ce qui est la voie à suivre selon lui : «l'Europe s'est bureaucratisée, complexifiée et elle a suréglementé son marché intérieur. L'Europe peut être incroyablement efficace pour mener de grands projets avec un nombre limité de pays comme on l'a fait pour Airbus» a-t-il déclaré.

Malheureusement le succès d'Airbus bizarrement n'en a pas entrainé d'autres dans le secteur des nouvelles technologies ou de l'énergie. Et c'est bien triste pour nos enfants, Airbus ayant fait de Toulouse l'une des villes les plus dynamiques de France pour l'emploi.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

Aller en haut