Que pensez-vous du projet de passe vaccinal?

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

 La Commission européenne a fixé un délai de neuf mois la la validité des certificats de vaccination Covid-19 pour les voyages internationaux. Notez que le passe vaccinal avait été proposé en 2018 par l'UE ce qui laisse à penser que ce projet était prévu bien avant la pandémie...

Vous aviez sans doute entendu parler de cette proposition le mois dernier de réduire à 9 mois la durée des passes vaccinaux en Union Européenne. Celle-ci vient maintenant d'être adoptée par la Commission européenne. Elle entrera en vigueur pour les 27 États membres à partir du 1er février 2022.

L'UE a déclaré que la période de validité tient compte des préconisations du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, qui recommande l'administration de doses de rappel six mois après la fin du premier cycle de vaccination soit un abonnement quasi perpétuel aux vaccins ARNm.

Les certificats resteront valables pendant trois mois supplémentaires au-delà des six susmentionnés afin de garantir que les pays puissent fournir aux citoyens l'accès aux doses de rappel. La Commission exhorte les États membres à « prendre toutes les mesures nécessaires » pour vacciner les groupes de population dont les certificats de vaccination approchent de la barre des neuf mois.

Les applications mobiles utilisées pour vérifier le certificat numérique Covid de l'UE seront ajustées de sorte que le certificat apparaisse comme « expiré » si la date de vaccination remonte à plus de 270 jours. En ce qui concerne l'utilisation domestique des certificats de vaccination, les États membres peuvent définir leurs propres règles.

Il n'y aura pas de limite de temps pour la dose de rappel car il n'y a pas encore de « données suffisantes concernant la période de protection ».

Cette décision a été votée alors que les confinements et les interdictions de voyager se répandent dans toute l'Europe en raison de l'augmentation des cas de la variante Omicron.

Fin de la liberté de voyager en Union Européenne

La mise en place de la limite de 9 mois pour les passes remet de fait en cause l'une des libertés essentielles des européens: la liberté de voyager. Désormais ce sont les états qui autoriseront des personnes à pouvoir se déplacer à condition d'avoir reçu une dose d'un produit encore sous essai phase 4 à ARNm.

L'UE souhaite ainsi imposer la vaccination par ARNm alors que cette technologie ne fait pas ses preuves actuellement pour endiguer les contaminations comme le montrent les courbes actuelles exponentielles des contaminations en Europe (voir l'UE ignore les vaccins à virus inactivé).

Nos lecteurs doivent également savoir que l'Union Européenne prévoyait déjà de lancer un passe vaccinal cette année bien avant la pandémie comme l'a déclaré Philippe de Villiers sur CNEWS.

Nous avions publié ce document dès 2020 dans un de nos articles qui prouve l'intention de l'Union Européenne (voir le pass sanitaire préfigure-t-il le passeport numérique universel).

Alors que de nombreux indices indiquent désormais que le virus aurait été modifié génétiquement en laboratoire (voir cet article ou cet article citant le Pr Montagnier ou cet article du Dr Quay)  on ne peut que s'interroger sur l'origine et les vrais buts de cette épidémie. Selon le gouvernement américain le Sars-Cov-2 serait sorti du laboratoire de Wuhan avant le 12 septembre 2020.

On nous disait donc qu'il était sûr que le virus ne venait pas d'un laboratoire, qu'un pass discriminant pour entrer dans les lieux du quotidien ne serait pas mis en place, que les vaccins élimineraient l'épidémie et que deux doses seraient suffisantes. Tout cela s'est révélé faux. Selon une étude d'Harvard menée dans 68 pays, « les pays vaccinés ont légèrement plus de cas de Covid que les pays vaccinés ».

Rappelons que l'OMS n'approuve pas les passes vaccinaux car ils sont discriminatoires et que l'Organisation Mondiale de la santé ne recommande pas également la vaccination aux enfants. Le président de l'OMS a par ailleurs déclaré que les «vaccins ne préviennent pas ni l'infection ni la contamination».  Que chaque lecteur se fasse son opinion sur ce qui se passe actuellement...

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

Vous aimez cet article/ ce site?

Aidez-nous en donnant via ce lien OKPAL