Partagez cet article :

On parle beaucoup de l’égalité hommes-femmes. Hors dans les affaires familiales les hommes sont discriminés. Un domaine qui peut toucher les voyageurs d'affaires souvent confrontés aux séparations…

Les voyageurs d’affaires voyagent beaucoup et cela peut perturber leurs vies familiales.

Le fait d’être moins présents à la maison peut conduire à des conflits familiaux voire à des séparations. Hors dans ce cas, la justice française discrimine totalement les hommes pour la garde des enfants.

Quand la mère souhaite garder les enfants et que le père demande une résidence alternée, la mère l’emporte dans les trois quart des cas contre un quart des cas seulement pour les hommes.

En cas de désaccord les mères gardent les enfants

Dans toutes les situations de désaccord, la mère obtient la garde dans 63% des cas contre 24% pour le père (voir www.lexpress.fr/actualite/societe/famille-pourquoi-les-peres-divorces-obtiennent-ils-rarement-la-garde-des-enfants_1544655.html).

Vit-on dans un système de justice archaïque? Où est l’équité entre les citoyens?

Il est par ailleurs un autre aspect inquiétant au niveau de la justice française.

La mixité hommes-femmes peu respectée chez les juges

L’égalité hommes-femmes n’est plus du tout respectée chez les juges : les femmes représentant ainsi 63% des magistrats (voir www.lepoint.fr/justice/desormais-le-juge-est-une-femme-08-03-2016-2023759_2386.php) et sont très largement majoritaires dans les facultés de droit.

A l’heure où les pères prennent désormais leur rôle beaucoup plus à coeur, il serait temps de les encourager plutôt que de sanctionner systématiquement lors d’une séparation conflictuelle. On parle beaucoup de l’égalité hommes-femmes mais elle va souvent dans un seul sens.

L'Europe et les associations se mobilisent

Dans le domaine de la justice il serait enfin temps que l’égalité des hommes et des femmes soit reconnu pour la garde des enfants !  Au niveau européen, le  Conseil de l'Europe a  adopté à l’unanimité un projet sur l'égalité parentale initié par la députée européenne, F. Hetto Gaash.

En mai 2018 une grande manifestation du collectif national Equité Parentale-Papa moderne a mobilisé de nombreux participants pour l’équité dans les garde alternée avec un slogan « ce n’est plus possible ».

Selon le communiqué du collectif Equité parentale cette discrimination conduit à « 1300 suicides par an de pères par an et 20000 enfants perturbés avec des jugements qui transforment des parents en SDF » ( voir www.ladepeche.fr/article/2018/05/09/2794220-garde-alternee-des-sos-par-milliers-devant-le-tribunal.html). Les suicides des pères représenteront bientôt plus que les accidents de la route.

Que fait la France??? Rien pour le moment...

On estime ainsi que 75% des enfants de divorcés vivent chez leurs mères ! A titre de comparaison en Suède la garde alternée représente 40% des modes de garde. Une étude a ainsi confirmé « que les enfants qui vivent dans des familles monoparentales se disent plus stressés que ceux vivant en garde alternée ».

« Avec seulement 14 % de résidence alternée, la France est à la traîne en Europe. Il s’agirait de faire respecter le droit des enfants à voir autant leurs deux parents (Convention internationale des droits de l’enfant) » s’insurge ainsi l’Association de soutien aux familles séparées. ( paternet.fr/2018/10/17/egalite-parentale-ecrit-a-emmanuel-macron ).

L'égalité hommes-femmes va dans les 2 sens, est-il nécessaire de le rappeler et les hommes ont droit autant que les enfants à élever leurs enfants. La justice française doit évoluer !

Associations :

www.sospapa.net

www.sospapa24.com

www.egalite-parentale.com

  

NE MANQUEZ AUCUNE INFORMATION : JE M'ABONNE A LA NEWSLETTER!
DISCUTEZ DE CET ARTICLE, DONNEZ VOTRE AVIS, DONNEZ-NOUS UNE INFORMATION: CREEZ UN SUJET DANS LE FORUM
Aller en haut