Vous aimez notre magazine? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Booking.com

Enfin un journal libre et détenu par ses salariés : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

norwegian-b787

Le directeur de la compagnie Norwegian, Bjorn Kjos, veut rencontrer les dirigeants de Boeing afin de discuter des problèmes techniques de sa flotte de Dreamliners. Les avions ne sont pas les seuls en cause alors que l'organisation de la compagnie est peut-être mal adaptée aux opérations long-courriers...

Les passagers de Norwegian qui ont volé sur des B787 vers les Etats-Unis et Bangkok ont eu la vie dure ces derniers mois. Comme nous l’avions indiqué en septembre, Norwegian avait demandé à Boeing de réparer ses 2 Dreamliners.

Un des B787 avait été mis à terre à Bangkok suite à des problèmes au niveau d’une pompe hydraulique. Mais les problèmes continuent de s’accumuler.

Juste avant Noël, 2 Dreamliners de la flotte de Nrowegian (qui en compte désormais 3), sont tombés en panne aux Etats-Unis, dont son 3ème et dernier exemplaire reçu. D’autres problèmes sont apparus depuis le début de l’année: le 1er janvier, 2 B787 ont encore une fois été mis à terre: un à New York (en retard de 60H) et un autre à Bangkok (en retard de 24H).

Même si Nrowegian a proposé une solution de  secours à ses passagers via un avion charter d’une autre compagnie, les passagers ont eu à subir un retard important avant d’arriver à destination.

Et parfois, même en vol, il y a eu des incidents qui ont mis à mal les passagers: durant un vol de 11 heures de Bangkok vers la Scandinavie, les passagers ont du supporter des températures allant jusqu’à 32 ° Celsius du fait du dysfonctionnement selon les médias norvégiens.

Le responsable de la division long-courrier de Norwegian, Asgeir Nyseth, a admis la semaine passée que le B787 a enduré de nombreux événements malheureux.  

L'organisation de Norwegian est-elle bien adaptée pour son activité long-courrier?

Selon des analystes en Scandinavie, Norwegian qui excelle dans les vols court-courriers n’a pas su montrer les mêmes talents pour opérer des vols long-courriers.

La compagnie opère intensivement ses B787 avec jusqu’à 18H de vols sur 24H, ce qui laisse peu de temps pour s’organiser. Un retard sur un vol long-courrier entraine des effets qui prennent plusieurs jours à corriger.

Et l’idée de baser des équipages long-courriers à bangkok pour ne pas avoir à faire face aux charges sociales scandinaves pourrait être une erreur alors que Bangkok est éloignée de la plupart des destinations long-courriers de la compagnie.

Cela signifie que quand les vols sont retardés ou que les équipages ont des problèmes d’organisation, il est difficile d’avoir des équipages de remplacement rapidement.

«Norwegian a acquis une petite flotte d’un avion doté d’une technologie innovante avec une base distante, des périodes de pointe et aucun système de secours. cela n’est pas bon » m’a twitté John Strickland de JLS Consulting.

Norwegian va prendre livraison de plusieurs nouveaux B787 avant l’été alors que la compagnie se prépare à étendre ses vols transatlantiques depuis la Scandinavie et Londres. Le mois dernier la compagnie norvégienne a signé un accord pour louer deux B787-9.

Mais alors que plus de vols sont prévus pour la saison été, Norwegian doit trouver une solution pour rendre ses opérations plus fiables...

www;norwegian.com

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Booking.com

SONDAGE

Pour presse plus libre préférez-vous?
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: