Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Booking.com

Enfin un journal libre et détenu par ses salariés : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

Les voyageurs pourraient à deux fois avant de visiter le Cambodge lorsqu’ils apprendront quelles conditions d’entrée sont imposées…

Le média régional AEC News Today rapporte que les voyageurs arrivant à Phnom Penh doivent probablement faire face aux procédures de test Covid-19 les plus strictes et certainement les plus coûteuses au monde (au moment de la rédaction de cet article).

En tant que pays relativement pauvre, le Cambodge a décidé de faire payer aux étrangers le coût de ces contrôles.  Ces mesures ont été confirmées par un communiqué de presse daté du 8 juin du ministre cambodgien de l’Économie et des Finances, Aun Pornmoniroth.

Par contre la date d’entrée en vigueur de ces nouvelles règles n’est pas claire : seront-elles mises en place lorsque les vols internationaux reprendront ?

Pour faire ces tests COVID les visiteurs étrangers devront payer au minimum quelques centaines de dollars US, voire éventuellement plusieurs milliers de dollars US si le test s’avère positif.

De nouvelles directives stipulent également que les voyageurs étrangers seront tenus de payer un dépôt de 3.000 $ US pour couvrir les procédures de test.

Tout cela s’ajoute au visa et aux autres frais déjà imposés aux visiteurs étrangers.

Jusqu’à présent, on pensait que les exigences du Japon où certains arrivants devaient payer pour avoir le privilège de passer quelques jours dans une chambre très peu spacieuse étaient les plus durs au monde.

Depuis l’annonce de ces frais, il ne fait aucun doute que la plupart des voyageurs vont renoncer à se rendre en tant que touriste au Cambodge. Ce qui est inquiétant, c’est que d’autres pays à court d’argent dans le monde pourraient suivre cet exemple…

Le gouvernement cambodgien a été très prudent face à l'épidémie et selon Worldometers le pays n'a compté que 128 cas au total et 0 morts. Les bars de nuit, salons, de massage, salles de sport casinos et discothèques ont fermé rapidement et les frontières se sont fermées progressivement.

Il n'y a par ailleurs jamais eu pénuries de gel ou de masques comme en France au Cambodge, un pays pourtant très pauvre.

La France a réussi dans ce domaine à se faire distancer par l'un des pays au PIB par habitant parmi les plus bas au monde.

 

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: