Partagez cet article :

Le directeur commercial d'Iberia était à Paris ce jour pour présenter les plans de développement de la compagnie espagnole...

business-iberia-2014

Business Traveller France : où en êtes-vous dans le déploiement de vos nouvelles cabines long-courriers?

Marco Sansavini : 70% de notre flotte est équipée de notre nouvelle business et aussi de notre nouvelle classe éco.

8 A330 sont équipés du nouveau produit et l'intérieur de nos 17 A330-600 sera modifié d'ici cet été.

Ainsi 80% de notre flotte long-courrier, composée de 32 avions, sera équipée de nouvelles cabines en 2015.

Par contre nos 7 A340-300 n'en seront pas équipés : ils visent à être remplacées progressivement par 8 A330-200 qui ont été commandés et seront livrés à partir de fin 2015. 

Il est à noter qu'à partir de 2018 nous commencerons à recevoir 8 A350 qui remplaceront alors progressivement certains A340-600.

En classe affaires nos clients profitent désormais d'un nouveau siège s'allongeant à l'horizontale et de nouveaux menus conçus par des chefs espagnols. En clase éco, les sièges sont équipés d'écrans individuels de 9 pouces et nous proposons une connexion WiFi/GSM et des menus basés sur le régime méditerranéen. Du fait de l'amélioration de nos services, le taux de satisfaction de nos clients a fortement progressé ces derniers mois. Nous avons par ailleurs été la 3ème compagnie la plus ponctuelle en 2014.

Business Traveller France : pouvez-vous éclairer nos lecteurs sur vos développements en 2015 en France et dans le monde?

Marco Sansavini : la restructuration du groupe nous a permis d'abaisser nos coûts et de reprendre des routes moins rentables comme la Havane à partir du 1er juin 2015 (la route avait été suspendue en 2013).

Nous allons également lancer Medellin et Cali cette année avec des A330 équipés des nouvelles cabines. Nous continuons par ailleurs à nous développer en Europe : après avoir lancé 23 routes en 2014 (dont 2 long-courriers : Saint Domingue et Montevideo), nous allons augmenter les capacités d'Iberia Express de 20% en 2015 avec l'ajout de 3 avions en sus des 15 actuels.

Notre développement en France est significatif cette année avec une croissance de nos capacités de 20%  avec l'ajout d'une route Roissy-Madrid mais aussi une forte croissance en province. Nous allons ouvrir Perpignan-Madrid avec Iberia Regional Air Nostrum ainsi que Lyon-Ténérife, Orly-La Corogne comme routes régulières via Iberia Express.

Durant la saison été nous ouvrirons également Nice-Ibiza, Nice-Malaga, Nice-Mallorque, Perpignan-Ibiza et Carcassonne-Alicante avec Iberia Regional Air Nostrum.

Nous serons la compagnie à proposer le plus de capacités sur le marché via une forte croissance du nombre de sièges entre Madrid et Lyon (+32,6%), Nantes (+27,3%), Nice (+18,5%) et Orly (1 vol quotidien en plus).

La province est importante pour nous. Notre part de marché au départ de la province vers l'Amérique Latine est supérieure à notre part de marché moyenne entre l'Europe et l'Amérique Latine. Au contraire à Paris elle est inférieure du fait des nombreux vols directs proposés par les compagnies aériennes depuis le hub de Roissy.

Business Traveller France : quel est votre objectif en terme de parts de marché vers l'Amérique Latine? Quels accords avez-vous scellé avec TAM qui a rejoint Oneworld?

Marco Sansavini : du fait de notre programme de restructuration en 2012, nous avions cessé certaines routes long-courriers et avions donc perdu des parts de marché entre l'Europe et l'Amérique Latine.

Nous avons récupéré ces parts de marché et prévoyons une croissance pour 2015, mais je ne peux pas vous en dire plus car ces chiffres seront dévoilés par IAG.

Je peux vous dire aujourd'hui qu'Iberia détient une part de marché de 17,6% entre l'Europe et l'Amérique Latine contre 22,9% pour l'ensemble du groupe IAG.

L'aéroport de Madrid a un important potentiel de développement et nous comptons en tirer parti grâce au lancement de toutes nos nouvelles routes (NDLR : Madrid Barajas a accueilli 41,8 millions de voyageurs et a un potentiel de 70 millions).

Concernant LATAM, la fusion de LAN et TAM a permis à cette dernière de rejoindre l'alliance oneworld à laquelle nous appartenons. Mais nous avions déjà un accord de joint-venture avec LAN vers le Pérou et l'Equateur.

L'intégration de TAM nous a permis de signer en plus un accord de partage de code en décembre 2014 avec TAM pour les vols intérieurs au Brésil : cela nous permet désormais d'offrir beaucoup plus de vols domestiques au Brésil depuis Sao Paulo et Rio.

www.iberia.com

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

 

Aller en haut