Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

Mexicana vole à nouveau vers Londres et Madrid

mexicana-oneworld
Mexicana, la compagnie aérienne mexicaine membre de oneworld opère à nouveau ses vols vers Londres Gatwick et Madrid, un jour après avoir annoncé leur suspension.
Selon le site web de Mexicana, les vols 1594 et 1595 entre Mexico et Londres et les vols 1586 et 1587 entre Mexico et Madrid sont à nouveau opérés.

La compagnie aérienne avait annoncé la suspension de ses vols vers Madrid et Londres le 9 août car « sa situation financière s'était détériorée substantiellement la semaine passée».

Les autres routes restent suspendues comme cela avait été annoncé précédemment.

Mexicana a arrêté de vendre des billets pour ses vols internationaux la semaine passée et a pris la décision d'arrêter plusieurs routes afin «d'optimiser ses ressources et d'accorder la priorité aux clients de ses vols intérieurs».

Les vols au départ de Mexico vers Sao Paulo, Buenos Aires, San José, Caracas, Montréal, Bogota et San Antonio ont été arrêtés.

«Bien que les vols ont été réduits au minimum ces derniers jours, la compagnie et ses employés continuera à opérer ses autres vols avec le minimum d'inconvénients pour ses passagers. Nous espérons qu'un accord sera signé avec les responsables syndicaux et que des financements seront obtenus afin que la compagnie reste viable financièrement» a déclaré la compagnie aérienne.

Mexicana s'est mise sous la protection du chapitre 15, la loi sur les faillites aux États-Unis, afin de protéger ses actifs américains des créanciers au début de ce mois.

La compagnie aérienne, une filiale de Nuevo Grupo Aeronautico, a publié hier un communiqué indiquant que bien que «des efforts concertés ont été réalisés au cours des quatre dernières années et demi pour réduire les coûts, qui se sont traduits par des économies de quelque 800 millions de dollars grâce aux investissements dans les nouvelles technologies, l'ajout de nouvelles routes et d'avions plus économes», ces mesures« n'ont pas été suffisantes pour compenser les coûts salariaux des équipages», qui sont «supérieurs de 185 pour cent par rapport à ceux des pilotes d'Airbus A320 des autres compagnies aériennes low-cost mexicaines».

La compagnie aérienne a enregistré des pertes de 350 millions $ US de 2007 à ce jour, et indique qu'elle a présenté à ses pilotes et ses équipages de bord deux alternatives: une baisse des salaires d'environ 40 pour cent, ou de la vente de la compagnie aérienne aux syndicats pour une somme symbolique de 1 peso.


Newsletter

S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

SONDAGE

Pour réduire le déficit public de l'Etat faut-il :