La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :
mexicana-oneworld
Mexicana, la compagnie aérienne mexicaine membre de oneworld opère à nouveau ses vols vers Londres Gatwick et Madrid, un jour après avoir annoncé leur suspension.
Selon le site web de Mexicana, les vols 1594 et 1595 entre Mexico et Londres et les vols 1586 et 1587 entre Mexico et Madrid sont à nouveau opérés.

La compagnie aérienne avait annoncé la suspension de ses vols vers Madrid et Londres le 9 août car « sa situation financière s'était détériorée substantiellement la semaine passée».

Les autres routes restent suspendues comme cela avait été annoncé précédemment.

Mexicana a arrêté de vendre des billets pour ses vols internationaux la semaine passée et a pris la décision d'arrêter plusieurs routes afin «d'optimiser ses ressources et d'accorder la priorité aux clients de ses vols intérieurs».

Les vols au départ de Mexico vers Sao Paulo, Buenos Aires, San José, Caracas, Montréal, Bogota et San Antonio ont été arrêtés.

«Bien que les vols ont été réduits au minimum ces derniers jours, la compagnie et ses employés continuera à opérer ses autres vols avec le minimum d'inconvénients pour ses passagers. Nous espérons qu'un accord sera signé avec les responsables syndicaux et que des financements seront obtenus afin que la compagnie reste viable financièrement» a déclaré la compagnie aérienne.

Mexicana s'est mise sous la protection du chapitre 15, la loi sur les faillites aux États-Unis, afin de protéger ses actifs américains des créanciers au début de ce mois.

La compagnie aérienne, une filiale de Nuevo Grupo Aeronautico, a publié hier un communiqué indiquant que bien que «des efforts concertés ont été réalisés au cours des quatre dernières années et demi pour réduire les coûts, qui se sont traduits par des économies de quelque 800 millions de dollars grâce aux investissements dans les nouvelles technologies, l'ajout de nouvelles routes et d'avions plus économes», ces mesures« n'ont pas été suffisantes pour compenser les coûts salariaux des équipages», qui sont «supérieurs de 185 pour cent par rapport à ceux des pilotes d'Airbus A320 des autres compagnies aériennes low-cost mexicaines».

La compagnie aérienne a enregistré des pertes de 350 millions $ US de 2007 à ce jour, et indique qu'elle a présenté à ses pilotes et ses équipages de bord deux alternatives: une baisse des salaires d'environ 40 pour cent, ou de la vente de la compagnie aérienne aux syndicats pour une somme symbolique de 1 peso.


Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

SONDAGE

La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut