Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

Si vous voyagez en Europe, sachez que très peu de pays européens ont mis en place un pass sanitaire et l'ont généralisé pour l'accès à quasi tous les établissements du quotidien. La France semble être le pays où ce pass est le plus strict, le plus extrémiste d'Europe...

L'Assemblée a voté à la grande surprise des français le pass sanitaire qui s'applique dans les lieux culturels depuis le 21 juillet et s'appliquera dans les transports publics longue distance, les restaurants et comble de la honte les hôpitaux le 9 août.

Heureusement dans la plupart des pays européens ce pass n'est pas appliqué. D'ailleurs même ceux qui l'avaient appliqué précipitamment font marche arrière.

Ainsi le Danemark qui avait été l'un des seuls pays en Europe à l'appliquer l'annulera à partir du 1er août pour les théâtres, les salles de concert, les activités sportives en salle et un large éventail d’autres lieux et à partir du 1er septembre pour les restaurants, coiffeurs salles de sport. Le pass sanitaire sera totalement supprimé au Danemark le 1er octobre.

À Moscou, le pass sanitaire a été total échec. Il n'a duré que 3 semaines et a été abandonné par les autorités suite à la non adhésion des citoyens russes. Le régime russe que l'on accuse d'autoritarisme a pourtant écouté la voix de son peuple, pas sûr que cela soit le cas en France.

En Belgique, le gouvernement vient de refuser la mise en place du pass : « la solution ne peut jamais être d’organiser notre vie avec des pass. Notre taux de vaccinati­on est bien plus haut qu’en France. On n’a pas besoin de telles mesures», a déclaré le chef du gouvernement belge selon Russia Today.

Quelques pays européens ont des pass/certificats mais pour très peu de lieux

En Hongrie, un certificat d'immunité est demandé pour accéder à quelques lieux comme les évènements de plus de 500 personnes musicaux ou les concerts.

En Autriche, une sorte de pass est requis pour accéder aux restaurants et aux lieux culturels depuis juillet.

Au Luxembourg il est demandé pour accéder aux commerces et au Portugal pour séjourner dans un hôtel faire du sport, pour les salles intérieures des restaurants mais seulement le week-end et dans les régions touchées.

L'Italie appliquera de son côté un green pass à partir du 6 août pour accéder aux lieux fermés comme les bars, restaurants, les piscines, les salles de sport, les enceintes sportives, les musées, les cinémas, les théâtres et les parcs thématiques. C'est ce qui ressemble le plus au sanitaire français sauf qu'il ne s'appliquera pas aux établissements de santé et aux grandes surfaces. Par ailleurs, il sera possible de boire ou de manger en terrasse sans pass. Il est donc bien moins restrictif qu'en France tout comme en Grèce où il n'est pas demandé que pour l'intérieur des restaurants.

An Allemagne quelques landers demandent un certificat de vaccination pour accéder aux hôtels, salles de sport cinémas ou lieux de prostitution.

On voit donc que le pass sanitaire est peu utilisé en Europe et que dans les quelques pays qui l'utilisent il est d'une portée bien plus restreinte qu'en France. La France est le pays où il est le plus extrême, le plus généralisé car touchant à la fois, tous les lieux culturels, les hôpitaux, les terrasses des restaurants, les parcs thématiques et certaines grandes surfaces...

La portée du pass sanitaire est inédite en France : est-il constitutionnel?

Beaucoup de pays se sont affirmés contre le pass sanitaire et la vaccination obligatoire déguisée qu'induit le pass sanitaire.

Ainsi dès l'annonce de Macron le 12 juillet Angela Merkel a déclaré: « je ne pense pas qu'on puisse gagner la confiance en changeant ce que nous avons dit, c'est à dire pas de vaccination obligatoire »

Les Etats-Unis par la voix de Joe Biden ont affirmé dès décembre 2020 que la vaccination ne serait jamais obligatoire comme l'a rapporté la BBC.

Par ailleurs le Royaume-Uni a décidé de lever en juillet toutes les restrictions au Covid et de faire confiance à l'immunité naturelle de la population.

La généralisation du pass sanitaire est très inquiétante pour les libertés individuelles en France.

Des juristes ont d'ailleurs plaidé contre dans le Figaro ou dans le Huffington Post en montrant que ce pass était anticonstitutionnel et en indiquant «pourquoi le projet de loi anti-Covid heurte de manière disproportionnée nombre de libertés fondamentales et encourt à ce titre la censure par le Conseil constitutionnel »

Le Conseil Constitutionnel doit donner son aval le 5 août

Certains juristes disent ne rien attendre du Conseil Constitutionnel alors qu'il a validé le confinement ces derniers mois d'une drôle de manière pointe un avocat dans le Figaro: « par cette décision sans précédent le Conseil constitutionnel a accepté de laisser entrer en vigueur une loi adoptée en violation flagrante de la Constitution. Cette loi étant à caractère organique, la Constitution imposait d'attendre, même en cas d'engagement de la procédure d'adoption accélérée, un délai de quinze jours entre le dépôt du projet de loi et son premier examen par le Parlement (art. 46, al. 2) ».

Au contraire en Espagne le confinement a ainsi été jugé anticonstitutionnel par le Tribunal Constitutionnel. Les espagnols peuvent ainsi demander le remboursement d’une amende suite à une infraction au confinement.

D’après une information d'InfoLibre, relayée par Courrier International, plus d’un million d’amendes de ce type ont été infligées à l’occasion du premier confinement.

Par ailleurs certains magazines comme Economie Matin s'interrogent sur un éventuel conflit d'intérêt alors que « Victor Fabius fils de Laurent Fabius président du Conseil Constitutionnel est l'un des directeurs associés du cabinet Mc Kinzey en France alors que le cabinet Mc Kinzey a été engagé selon les informations du site Politico pour que ses experts accompagnent les fonctionnaires chargés de la politique vaccinale... »

Selon des études américaines les vaccinés pourraient autant transmettre le variant Delta que les non vaccinés

Non seulement le pass généralisé semble s'opposer à la conception des libertés individuelles prônée depuis l'antiquité par l'Occident mais il risque de faire plonger l'activité de nombreuses entreprises des domaines de la culture, de la restauration et du tourisme. La Fédération nationale des éditeurs de films annoncé que les exploitants ont subi une perte de fréquentation de -70% depuis la mise en place du pass sanitaire dans les lieux culturels le 21 juillet et 70% des hôtels parisiens indépendants pourraient fermer en août faute de clientèle. Se pose alors la question du paiement de cette dette additionnelle : ceux qui refusent le pass devront-ils payer la dette additionnelle générée par la mise en place de ce pass?

De plus selon des études récentes « les personnes vaccinés pourraient autant transmettre le variant Delta que celles qui ne sont pas vaccinés » relate LCI. Le Washington Post indique à propos d'une étude de cas suite à une flambée épidémique dans le Massachusetts: « l'étude montre que les vaccinés avaient autant de virus dans leur nez que les non vaccinés..et qu'ils pourraient (NDLR: les vaccinés) être un facteur dans la recrudescence de l'épidémie cet été...».

Dans une interview pour la radio 103 FM, le Dr Kobi Habi directeur de l'hôpital Herzog (Jérusalem) cité par le journal Maariv.co.il a déclaré « aujourd'hui 90% des patients hospitalisés pour cause de Covid sont vaccinés, le vaccin se dissipe devant nos yeux en ajoutant cependant qu'il y a une baisse du nombre de malades graves hospitalisés».

Une autre question se pose alors : les autorités américaines recommandent à nouveau le port du masque en intérieur pour les vaccinés or les règles du pass sanitaire français n'obligent plus les vaccinés à porter les masques à l'intérieur avec le pass afin de les récompenser.

S'agit-il de non assistance à personne en danger alors que les études américaines prouvent que les vaccinés peuvent transmettre le virus?

Le pass sanitaire pourrait aggraver l'épidémie?

Selon le Docteur Gérald Kierzek, cité par le Figaro, le pass sanitaire pourrait « aggraver l'épidémie »: « le passe sanitaire est une obligation vaccinale qui ne dit pas son nom. L'objectif est de rendre la vie des non-vaccinés tellement difficile que cela les pousserait à la vaccination..Plus grave encore, conditionner le relâchement des gestes barrières par le passe sanitaire et la vaccination est dangereux. Le vaccin ne protège pas à 100 % ni à titre individuel (formes graves) ni collectif (transmission). Dès lors, supprimer le port du masque en intérieur ou relâcher les gestes simples et faciles à mettre en œuvre comme le lavage des mains va conduire inévitablement à des clusters et potentiellement à un redémarrage épidémique régulier, notamment parce que le passe n'incite pas les bonnes personnes à se faire vacciner :ce sont les jeunes pour lesquels la balance bénéfice-risque est la moins favorable qui le font», une déclaration à ne pas prendre à la légère ».

Au final le pass sanitaire risque d'être contre-productif alors qu'il vaudrait mieux au regard de toutes ces informations continuer à vacciner les personnes à risque et renforcer les gestes barrières. La Suède ou le Royaume-Uni (qui a levé toutes les restrictions et n'a pas choisi de vacciner les adolescents) ont choisi l'immunité collective naturelle tout en prônant la vaccination pour les personnes à risque. Les données semblent montrer d'ailleurs que la Suède qui n'a pas confiné comme en France et a très peu limité la marche de la société a eu raison comme l'estime le Pr Eyal Shahar.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

Recevez notre Newsletter !