La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

pal.jpgPhilippine Airlines a lancé PAL Express, une filiale low cost utilisant des avions à turbo-hélice. Elle sera basée à Cebu et opèrera principalement au niveau national sur l’île.
 

C'est la première fois que ce transporteur, qui a derrière lui 67 ans d'histoire, ouvre une filiale low cost. Jaime Bautista, président de PAL, a déclaré: « PAL Express va répondre à la demande croissante du public pour un voyage de haute qualité à bas prix. Dans le même temps, cette filiale soutient le gouvernement philippin dans ses efforts pour promouvoir le commerce et le tourisme, en particulier à travers nos nombreuses petites îles, en fournissant un nécessaire levier pour l'économie locale de ces communautés. »

PAL va acquérir neuf turbopropulseurs, trois Bombardier Q300 et six  Q400, pour constituer le budget initial de la flotte de la nouvelle compagnies aériennes. PAL Express desservira principalement des lignes intra régionales avec les itinéraires de Visayas et Mindanao (deux des trois îles principales des Philippines) à partir de son hub de Cebu, ainsi que des routes secondaires vers  de petits aéroports dans les provinces insulaires. Ceux-ci ne sont pas en mesure d'accueillir les avions actuels de PAL.

Ce développement marque le retour de PAL à sa mission d’ouvreur de routes. En juin 1998, PAL a vécu une série de crises internes et externes qui ont conduit à des pertes importantes. Les activités avaient été totalement arrêtées pendant deux semaines, la poussant au bord de la liquidation. La restructuration qui a suivi a conduit à une réduction de son réseau de routes.

Le marché a ensuite été repris par d'autres acteurs comme Cebu Pacific et à un moindre degré par Air Philippines (appartenant à un groupe d'actionnaires PAL) et par Asian Spririt. PAL a émergé l'année dernière de son programme de restructuration plus tôt que prévu, grâce à une amélioration des performances et des projections optimistes quant à sa trésorerie.
 
La petite compagnie Low Cost Cebu Pacific est notamment l'aiguillon qui a certainement poussé Philippines Airlines a lancé cette compagnie low cost. Cebu Pacific propose en effet des tarifs très attractifs pour voler vers les Philippines depuis des villes d'Asie et notamment Hong Kong.  
 
PAL Express débutera ses activités le 5 mai avec huit vols quotidiens entre Manille et Caticlan, desservant ainsi la Mecque des plage qu’est Boracay , qui devrait voir l’ouverture d’un complexe Shangri-La à la fin de l'année. Les services augmenteront de façon spectaculaire le 19 mai lorsque le hub  de Cebu lancera des vols vers cinq destinations dans les iles Visayas et Mindanao.

Pour plus d'informations, visitez le site philippineairlines.com .

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

Aller en haut